Corse Net Infos - Pure player corse

Adrien Tedde sort son premier roman, « Un matin de février »


Rédigé par Pierre BERETTI le Mercredi 27 Décembre 2017 à 22:35 | Modifié le Mercredi 27 Décembre 2017 - 23:49


« La recherche du bonheur… Une quête de toute une vie, qui occupe chacun d’entre nous sur cette terre, en attendant la félicité éternelle ». Telle est la proposition du premier roman d’Adrien Tedde sorti ce mois-ci aux éditions Atramenta.








Adrien Tedde n’a que 26 ans et pourtant il a déjà plusieurs cordes à son arc. Après des études de commerce sur le continent, il est revenu en Corse il y a quelques années pour seconder son père, grossiste en multimédia. C’est certainement l’envie de transmettre le goût du commerce mais aussi les précieux outils qui sont nécessaires au managers de demain, qui l’a poussé à intégrer Kedge Business School en tant qu’enseignant. Le jeune homme partage donc son temps entre l’entreprise familiale, qu’il reprendra certainement un jour volontiers, et l’enseignement. On aurait pu croire que ce planning déjà très chargé ne laisserait pas de place à une autre activité. Mais il n’en est rien. Adrien Tedde signe ce mois-ci un roman Un matin de Février  aux éditions Atramenta.
 
« J’ai toujours eu cette envie d’écrire. Plus jeune, j’ai commencé à mettre sur papier des textes très courts,  empreints de mon parcours de vie et parfois davantage issus de l’imagination. Mais je n’avais jamais assez d’inspiration pour aboutir à une trame concrète. Et puis, il y a quelques temps, j’ai eu une idée en tête qui ne m’a plus lâché. Cette inspiration m’a permis d’achever ce roman en six mois en prenant quelques heures le soir après le travail. Je ne savais pas comment mon histoire allait finir mais pour autant je n’ai cessé d’écrire et cela à abouti ».
 
Le roman terminé, il l’a envoyé à de nombreux éditeurs locaux et nationaux. Ce sera une petite maison d’édition aux filiales françaises et finlandaises Atramenta qui répondra favorablement. C’est ainsi que le jeune ajaccien aura l’opportunité de faire découvrir au public Un matin de février . L’histoire nous présente Adonis, ambitieux et égoïste, ancien analyste financier du quartier des affaires de Boston.  Il revient sur sa terre natale, la Corse, et se voit dans l’obligation de prendre la direction du label discographique de son père gravement malade. Un soir, il reçoit avec une année de retard un courrier anonyme posté depuis Boston, à destination de son précédent appartement.
 
En filigrane de l’histoire romancée, une question persistante se posera au lecteur. Peut on conjuguer ambition professionnelle et épanouissement personnel. L’un ne peut-il aller sans l’autre ? Ou s’agit-il de trouver simplement l’équilibre intérieur qui est propre à chacun ?
De fil en aiguille, dans un suspense tenant en haleine, l’être de papier le plus froid qui soit devient comme la seconde âme du lecteur, prenant enfin les rênes de sa vie dans une direction pleinement humaine. Adonis, sorte de anti-héros enfermé dans ses propres préceptes, suivra ce parcours initiatique spirituel qui le ramènera peut être vers les valeurs humaines et familiales oubliées.
 
Ce roman fait étrangement écho à la vie de son auteur. Bien que totalement issue de son imagination, l’histoire de ce personnage oscillant entre ambition et épanouissement personnel rappelle subtilement la vie quotidienne d’Adrien Tedde, à la direction d’une entreprise le jour et écrivain la nuit. Ne s’arrêtant pas à ce roman, le jeune auteur travaille déjà sur un nouveau projet et anime un blog www.Adrien-T.com. Son premier roman Un matin de Février  nous propose une magnifique couverture symbolique avec les Iles Sanguinaires et l’horizon vus derrière des barreaux. Si nous préférons laisser le suspense entier quant à la fin de l’histoire d’Adonis, une chose est cependant certaine concernant le jeune écrivain Adrien Tedde, il a pleinement achevé sa quête et trouvé son point d’équilibre entre sa carrière commerciale et sa fibre artistique.




Dans la même rubrique :
< >

Mardi 20 Novembre 2018 - 17:36 Rugby : Ça passe pour le RC Ajaccio à Sorgues

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie