Corse Net Infos - Pure player corse

13e Tour de Corse Historique : La grande semaine d’une nostalgie toujours renouvelée


Rédigé par José Fanchi le Dimanche 6 Octobre 2013 à 18:09 | Modifié le Lundi 7 Octobre 2013 - 01:32


Depuis une douzaine d’années, le Tour de Corse Historique est devenue l’épreuve incontournable de tous les propriétaires de voitures mythiques. Qu’ils soient de simples amateurs ou des chevronnés possédant une carte de visite grosse comme ça, ils veulent figurer au nouveau palmarès des rallyes. Ils reviennent en force avec les mêmes intentions et quelques cheveux gris certes, mais la passion est intacte, le moral au beau fixe. Les épreuves de légendes limées, revues et corrigées par Yves Loubet, José Andreani et leur superbe équipe sont toutes plus belles les unes que les autres. Cinq jours durant, la Corse mécanique va vire un événement hors du commun, une aventure comme on les aime.


La Lancia Stratos de retour sur les routes de Corse
La Lancia Stratos de retour sur les routes de Corse
Lundi sera donné le départ de la 13e édition du Tour de Corse Historique, forte d’un exceptionnel plateau de près de 260 voitures de légende, pour la plupart ayant déjà participé à l’épreuve mythique. Entre tradition et modernité, l’Historique 2013 sera d’un excellent cru, sans doute le meilleur plateau jamais réuni, sans parler de l’épreuve qui a subi sont lot de modifications habituelles au niveau d’un tracé que les amateurs vont découvrir au départ de L’Ile Rousse : « Il y en a pour tous les goûts, pour toutes les bourses » me disait me disait récemment Yves Loubet, l’organisateur, qui passe des jours et des jours à étudier le parcours avec son savoir et sa passion. Et de poursuivre : « Cette année, le Tour empruntera les régions les plus fréquentées par le Tour, les régions mythiques d’une épreuve que nous faisons en sorte d’améliorer tous les ans. Nous avons travaillé sur toutes les régions ou presque avec leurs des épreuves d’anthologie qui vont s’avérer impitoyables même pour les plus affûtés des concurrents. »
Toutes les grandes marques présentes dans l’île au fil des décennies seront sur la ligne de départ de cette 13e édition présentes avec les  Alpine Renault, Renault 5 turbo, Talbot Samba, Lancia Stratos et autres Opel Ascona, Porsche 911, Fiat Abarth, traceront leur route à travers l'île du 8 au 12 octobre, signant ainsi leur participation à la 13e édition du Tour de Corse historique. 5 jours de course, 5 étapes, 18 épreuves spéciales, au total, 1 200 kilomètres dont 330 chronométrées. Au final ce sont 260 concurrents qui se succéderont sur le podium de départ à L'Île-Rousse. L'effectif maximum a été atteint. L'association sportive automobile Asa-Terre de Corse a reçu 400 demandes d'engagement. Il était impossible de toute les satisfaire. Il a fallu trancher et si la sélection s’est avérée sévère, il était impossible de faire autrement disent les organisateurs. C'est une opération difficile et frustrante à la fois. La sécurité avant tout…
Parmi les pilotes engagés, on retrouvera comme l’an dernier Jean-Charles Redélé, fils du créateur de l’Alpine, Erik Comas, ancien coureur de Formule 1, Philippe Tollemer, Jean-Claude Andruet, triple vainqueur du Tour de Corse, Alain Oreille, Jean-Pierre et Jean-Marc Manzagol qui disposeront de Renault, Christophe Vaison etc. Mais ce n'est pas tout. Il y a beaucoup d'autres clients, qui roulent bien et attaquent à outrance et possèdent eux aussi leur chance. Comme tous les ans depuis sa création, l’Historique a subi quelques modifications, mais dans l’ensemble, les routes qu’il empruntera cinq jours durant demeurent des morceaux d’anthologie.

Alpine à la fête…

L'édition 2013 sera dédiée à l'Alpine-Renault. La Berlinette fête son cinquantième anniversaire - comme la Porsche 911 - et son 40e anniversaire en tant que championne du monde. Elles seront une bonne trentaine au départ dans quelques-unes drivées par des pilotes de talent. À l'arrivée, les voitures seront classées selon leur catégorie et leur tranche d'âge. Une voiture de 1960 a un comportement différent d'une voiture de 1980. La doyenne des engagées est sortie de l'usine en 1955. Il s'agit d'une traction Citroën. La plus récente date de 1986.

Porsche bien sûr, mais aussi Opel et Stratos !

En ce qui concerne la participation, elle sera à la hauteur des ambitions de ces organisateurs qui se dépensent sans compter. On retrouvera donc Comas, Andruet, Fiorentino, un des amateurs des tours passés, Alain Oreille, les Manzagol family et des anciens de Corse et d’ailleurs venus plonger à plein gaz dans la nostalgie des 10 000 virages. Un plateau de rêve où l’on va immanquablement retrouver Porsche en nombre, comme toujours en grandissime favori, mais aussi des Ferrari, Alpine, R5 Turbo, BMW M3, Lancia Martini etc. Avec une forte proportion d’engagés dans la catégorie compétition, on se dirige vers une très grosse bataille, comme aux plus beaux jours du Tour de Corse. Comme quoi, l’esprit qu’Yves et José ont voulu insuffler au Tour Historique est bel et bien présent sur cette édition 2013. Qui s’en plaindrait…

Un tracé de rêve…

Revenons sur le parcours 2013 de l’épreuve, qui ne ressemble pas tout à fait à l’ancien tracé bien que reprenant quelques unes des plus belles spéciales. Les deux épreuves nocturnes détermineront l’ordre de départ. Elle innove et répond favorablement à la demande. Pioggiola-Speloncato et Avapessa-Monémaggiore ont été ajoutées au programme. Elles rappelleront sans doute les bonnes soirées automnales de l’époque aux spectateurs qui ne vont pas manquer, dès le premier soir, de prendre les abords d’assaut. On retrouvera le lendemain la classique Novella-Pedano puis Canari-Cagnano dans la foulée avant le regroupement à Macinaggio pour poursuivre la balade dans ce Cap-Corse qui a apporté à l’auto insulaire ses lettres de noblesse.
Jeudi, la caravane abordera la superbe Castagniccia avec les épreuves de La Porta, puis se dirigera vers Castifao et Bocca di u Pruno avant de retrouver la Balagne et Porto, terme de l’étape. Le lendemain, Calacuccia sera au menu du Tour avec un passage à Ghisoni, Sorba et le soir, arrivée à Porticcio. On enchaînera le lendemain matin par la célèbre spéciale d’Acqua Doria et Fozzano puis samedi, incursion dans l’Alta Rocca avec Zerubia puis Bavella et Tallone et enfin Morosaglia.
Que l’on se rassure, le Tour Historique 2013 sera d’une rare intensité tout au long des  épreuves spéciales 

Le programme du Tour

Mardi 8 octobre : Vérifications administratives et techniques et dans la foulée :
ETAPE 1 : Île Rousse / Île Rousse
ES 1 Pioggiola - Speloncato
ES 2 Avapessa - Cateri - Montemaggiore

Mercredi 9 octobre
ETAPE 2 : Île Rousse / St Florent
ES 3 Novella – Pedano (19,4 km)
ES 4 Canari - Cagnano
Regroupement Macinaggio
ES 5 Barcaggio - Ersa
ES 6 Centuri - Minerbio
Jeudi 10 octobre
ETAPE 3 : St Florent / Porto
ES 7 Murato - Volpajola
ES 8 Penta Acquatella - La Porta
Regroupement La Porta
ES 9 Castifao - Bocca di u Prunu
ES 10 Notre Dame de la Serra
Vendredi 11 octobre
ETAPE 4 : Porto / Propriano
ES 11 Calacuccia - Castirla (Scala di Santa Regina)
ES 12 Salastraco - Ghisoni - Sorba
Regroupement Porticcio
ES 13 Acqua Doria - Stiliccione
ES 14 Martini - Fozzano
Samedi 12 octobre
ETAPE 5 : Propriano / Île Rousse
ES 15 Pont d Acoravo - Zerubia
ES 16 Bavella - Kamiesh
Regroupement Solenzara
ES 17 Tallone - Bustanico - Carticasi
ES 18 San Lorenzo - Morosaglia
 
J. F.





Rugby | Echecs | Autos Motos | Cyclisme | Autres sports