Corse Net Infos - Pure player corse

Visite de Bruno Le Maire : «Rien à attendre de bon pour la majorité de la population » clame la CGT


Rédigé par Philippe Jammes le Mardi 23 Octobre 2018 à 10:47 | Modifié le Mardi 23 Octobre 2018 - 14:26


Dans un communiqué, l’Union Régionale CGT de Corse revient sur la visite en Corse de Bruno Le Maire. Pour le syndicat, après les déclarations d’hier du ministre de l’économie, «il n’y a rien à attendre de bon pour la majorité de la population».


Pour la CGT, la visite du Ministre des Finances n’a apporté aucune réponse aux demandes des Corses.  « Rien sur la vie chère; rien sur les moyens pour nos hôpitaux; rien pour les services publics qui quittent nos territoires ruraux les uns après les autres à l’image des Trésoreries. Rien sur la précarité, les faibles retraites et les bas salaires » déplore t-il.
« En bon libéral, les seules annonces sont le prolongement  des crédits d’impôts pour les entreprises dont on a pu mesurer jusqu’à ce jour le peu de résultat sur l’emploi pour un coût exorbitant pour les finances publiques;  avec en plus des risques évidents d’aubaine fiscale pour les plus riches comme on a pu le constater avec le financement scandaleux des résidences secondaires par le Crédit d’impôt Corse » écrit encore la CGT. 
« Concernant la promesse d’un statut fiscal, cela risque d’amputer les moyens de la solidarité nationale dont la Corse bénéficie et de créer de nouvelles taxes locales payées par tous les Corses notamment les plus modestes.  Les Corses qui reçoivent en ce moment leurs taxes foncières et d’habitation peuvent déjà en mesurer les effets  avec l’explosion des taxes des ordures ménagères ou la nouvelle taxe GEMAPI au profit des intercommunalités. En Corse comme au plan national il n’y aura aucune amélioration pour la vie des populations sans une meilleure répartition des richesses et l’augmentation des salaires. La Corse est la Région ou l’augmentation des  riches qui paient l’impôt sur la fortune  est la plus forte et ou le dépôt bancaire par habitant est le plus important. Tandis que la pauvreté, les difficultés d’accès aux logements sociaux battent aussi de tristes record. Cherchez l’erreur ».
Et le syndicat de conclure : « Les annonces de Bruno Le Maire n’ont rien de rassurantes et sont même sources d’inquiétude et de dérives pour d’autres. Raison pour lesquelles les salariés, retraités et chômeurs doivent se faire entendre et se mobiliser ».



L'actualité | Politique | Football | Sports | Culture | PAROLES | I santi | L'anniversari | Diaspora | iPhone | Avis de décès | Le courrier des lecteurs | A Table ! Les recettes des lecteurs