Corse Net Infos - Pure player corse



Vincent Lemonnier : "je veux sortir du carcan répressif"


Livia Santana le Jeudi 10 Septembre 2020 à 11:22

Le 1er août dernier, le colonel Vincent Lemonnier prenait ses fonctions à la tête du groupement de la gendarmerie départementale de la Haute-Corse. L'homme entend instaurer un climat de confiance pour libérer la parole de la population.



Le colonel Vincent Lemonnier.
Le colonel Vincent Lemonnier.
Passé par la très prestigieuse école militaire de Saint Cyr, par l'école d'ingénieur Supelec, le ministère de l'Intérieur et l'administration centrale, c'est en Haute-Corse que le colonel Vincent Lemonnier dirigera pour la première fois de sa carrière un groupement départemental de gendarmerie. Un nouveau challenge pour ce technicien breton, spécialiste des réseaux radios qui entend "amener l'action de l'Etat au plus près du citoyen"
 
Le quadragénaire qui aura sous ses ordres plus de 420 personnes, entend ainsi faire de la relation avec la population son cheval de bataille : "j'aimerais mettre un point d'honneur à la qualité d'accueil et d'écoute des victimes notamment celles qui subissent des violences intra-familiales.", souligne-t-il.
Pour ce faire, le gendarme du social, pourra compter sur le lien de proximité existant entre les habitants du rural et la gendarmerie.


Les brigades territoriales de contact de Galeria, Piedicorte di Gaggio et Piedicroce ou la "Police du quotidien", qui pendant le confinement "ont joué un rôle majeur pour aider les personnes isolées.", correspondent d'ailleurs à sa vision de la gendarmerie. Dans le même esprit, le nouveau colonel estime que la protection de la population passera par une collaboration  étroite avec les maires mais aussi avec les services de police. Si la relation avec les citoyens a toute son importance dans sa feuille de route, Vincent Lemonnier avoue pourtant que "libérer la parole des Corses sera la tâche la plus compliquée". 

La sécurité routière en ligne de mire 

Chaque année, une trentaine de personne décède sur les routes de l'île. Le 14 août 2020, les motocyclistes de la brigade motorisée de Borgo interceptaient un homme à 148 km/h sur une portion limitée à 50 km/h. C'est contre ces grosses infractions à la sécurité routière que le colonel veut lutter en portant son action essentiellement sur la pédagogie. "Je veux sortir du carcan répressif  et privilégier la prévention.", explique-t-il. Les gendarmes de la vingtaine de brigades présents en Haute-Corse effectueront de ce fait, des journées de sensibilisation.

Concernant la haute délinquance et le grand banditisme, le colonel annonce, d'ores et déjà, que de nombreuses équipes, en collaboration étroite avec la police, sont mobilisées
Le Breton a également à cœur de s'atteler au fléau des décharges sauvages. Il indique à ce sujet que "des enquêtes seront menées pour trouver les auteurs des faits."




















    Aucun événement à cette date.



Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047