Corse Net Infos - Pure player corse

VIDEO - Territoriales en Corse : Laurent Marcangeli partira seul au second tour


Julia Sereni le Lundi 21 Juin 2021 à 16:58

Au lendemain de ce premier tour des élections territoriales, le maire d’Ajaccio Laurent Marcangeli a indiqué qu’il poursuivrait seul l’aventure pour le second tour, dimanche prochain.



Photo Michel Luccioni
Photo Michel Luccioni
Le suspens n’aura pas duré longtemps. C’est au lendemain de ce premier tour des élections territoriales que Laurent Marcangeli, entouré de ses soutiens et colistiers, a dévoilé ses intentions pour dimanche prochain : c’est avec la même liste qu’il partira au second tour.

« Nous proposerons une liste qui sera la même dimanche »

« J’ai réuni l’ensemble de mes colistiers par les moyens technologiques modernes, nous avons longuement discuté sur les constats et enseignements à tirer pour ce premier tour et ce qu'il convient de faire pour le second » explique le candidat, arrivé second derrière le président de l’exécutif sortant Gilles Simeoni.

« Je n’ai pas pour habitude de mettre mon drapeau dans une poche, je n’ai pas pour habitude de me travestir fût-ce pour gagner quelques suffrages » pose t-il d’emblée. Conclusion : c’est avec la même équipe, sans alliance, qu’il affrontera ce second tour. « Nous proposerons aux électrices et aux électeurs de Corse une liste qui sera la même dimanche. » 

Une discussion avec Jean-Charles Orsucci

La possibilité d’une union avec Jean-Charles Orsucci est donc balayée, même si le maire d’Ajaccio reconnaît avoir eu « une discussion » avec le maire de Bonifacio. Faut-il s’attendre tout de même à un soutien de la part de ce dernier ? « Je ne sais pas » répond Laurent Marcangeli, « Je ne veux pas parler à sa place, il dira ce que bon lui semble ».

« Nous sommes sur le pied de guerre »

L’objectif désormais pour ce second tour ? Créer une dynamique. « Nous avons obtenu des résultats variables et nous avons la ferme intention de les renforcer par la conviction qui est la nôtre ». Pour Laurent Marcangeli, la détermination reste intacte : « Nous sommes sur le pied de guerre pour partir à la rencontre des Corses ». Et surtout de ceux qui ne se sont pas déplacés pour ce premier tour.

« Je suis aujourd’hui le chef de l’opposition à Gilles Simeoni »

La stratégie, « marquer une différence ». « Nous ne sommes pas nationalistes » appuie Laurent Marcangeli. « Nous sommes la première alternative au président sortant, qui est le président de l’échec, nous nous inscrivons dans une opposition qui est franche, directe, active, à la politique qu’il mène ou à la politique qu’il ne mène pas depuis plusieurs années » conclut-il.

"Je n’ai pas pour habitude de mettre mon drapeau dans une poche"















    Aucun événement à cette date.








Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047