Corse Net Infos - Pure player corse

Un gobelet en plastique dans l'estomac d'un poisson à l'embouchure du Golu : Faut-il s'en étonner ?


Rédigé par le Vendredi 7 Septembre 2018 à 07:37 | Modifié le Vendredi 7 Septembre 2018 - 09:05


On s'en doutait un peu mais le tweet de miss pruneta (@Turchina2B) a confirmé que la Corse n'est plus à l'abri de la pollution qui guette la Méditerranée et plus particulièrement la mer Tyrrhénienne. L'autre jour le père de l'internaute, pêcheur de son état, a découvert un gobelet en plastique dans l'estomac du mulet pêché à l'embouchure du Golo, au large de Lucciana. Faut-il s'en étonner ? Au train où vont les choses sans doute pas. Mais il faut sérieusement s'en inquiéter. D'autant que, ainsi que nous l'écrivions il ya plusieurs mois déjà, entre la Corse et la Toscane on nage dans une soupe de plastique et que cela ne s'améliore pas !


"La Méditerranée est une mer de plastique et c'est entre Corse et Toscane que la concentration de déchets a atteint des niveaux d'alerte très élevés avec 10 kilogrammes de matières plastiques pour chaque kilomètre carré d'eau.  
L'alerte a été lancée il y a quelque jours en Italie avec la publication d’une étude, publiée dans la revue Nature / ScientificReports et menée par l'Institut des sciences marines du Conseil national de recherches du Lerici (Ismar-Cnr), en collaboration avec les Universités d'Ancône, du Salento et l'Algalita Fondation en Californie"
écrivait CNI en… Janvier 2017sous la plume de Michela Vanti.  


"Selon cette étude la Méditerranée serait très polluée par une concentration hors norme des déchets en plastique qui atteint son pic entre la Corse et la Toscane. En effet, on lit dans l'étude, dans d’autres zones de la Méditerranée comme au sud de la Sardaigne et au large de la Sicile que la concentration de micro plastiques dans la mer est beaucoup plus basse et ne dépasse pas les deux kg par km carré.   
La Méditerranée est en passe de devenir une mer de plastique. Des véritables îles de déchets ont fait leur apparition dans le Mare Nostrum. Entre la Corse et la Toscane la concentration de microplastiques a atteint des niveaux d'alerte très élevés."
La suite de cet article avec une vidéo particulièrement éloquente en suivant ce lien 
 




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie