Corse Net Infos - Pure player corse

Tourisme en 2017 : Bilan plutôt satisfaisant, la Corse séduit et attire


Rédigé par José Fanchi le Lundi 18 Juin 2018 à 18:21 | Modifié le Mardi 19 Juin 2018 - 00:35


La Corse, ce n’est un secret pour personne, se positionne comme étant une des valeurs sûres des destinations préférées des touristes. Cela provient des classements effectués par des structures telles Tripadvisor, Guide du routard et autres magazines spécialisés qui ne tarissent pas d’éloges sur notre île


Tourisme en 2017 : Bilan plutôt satisfaisant, la Corse séduit et attire
 
L’activité de la Corse en matière de tourisme, chacun en est conscient, concentre chez nous 24% du PIB (contre 7% au niveau national), rien d’étonnant à ce que les chiffres faisant état de la fréquentation soient scrutés à la loupe. Tout a été dit ou presque sur ses plages de sable fin, sur les charmes du maquis et de l’arrière-pays au parfum d’authenticité. Voilà pour l’attractivité qui ne fait pas le moindre doute. Mais ce n’est pas suffisant. Il fallait des outils de mesure, des constats, des études chiffrées et un bilan annuel.

De la méthode
Le bilan annuel du tourisme ATC-INSEE est déjà un premier pas vers une approche rigoureuse de la fréquentation. Mais l’ATC a décidé d’aller plus loin avec l’enquête aux frontières, qui analyse plus finement les clientèles touristiques de l’île. Elle offre une véritable base de données stabilisée. Sur fond de rigueur scientifique bien évidemment. Quand on sait qu’il suffit d’une « nuitée » passée à l’extérieur de son domicile pour être considéré comme un touriste, l’enjeu a consisté à travailler à une meilleure compréhension des comportements selon le type de touriste. Pour cela, il fallait une approche renouvelée, où différents profils de touristes font leur apparition et où nos micros-régions elles-mêmes deviennent aussi un terrain d’étude.

L’étalement de la saison enfin…
L’état des lieux réalisé sur l’année écoulée laisse néanmoins entrevoir les prémices d’un changement. Au cœur des principaux enseignements, trois  tendances fortes se dessinent :
  •  L’île séduit et redevient attractive
  •  L’étalement de la saison se confirme
  •  L’amélioration qualitative des établissements porte ses fruits
On peut avancer la hausse de la fréquentation même si la clientèle qui débarque chez nous est toujours composée, dans son immense majorité, de touristes issus de l’hexagone. Mais La  fréquentation poursuit son essor  en 2017. L’activité démarre plus tôt. Cela s’est ressenti dès le mois  de Mai avec des flux d’entrées sur le territoire de + 22%  ou encore la forte progression qui s’est poursuivie  en Juin dernier : + 10%. Autre élément qui revêt une certaine importance : L’étalement de la saison se confirme. C’est l’autre  bonne nouvelle qui fait écho à la politique de dèssaisonalisation mise en place par l’ATC : « L’avant saison (avril-Juin) enregistre une hausse globale des nuitées hôtelière de 6% sur un an »  précise Marc Simoni, qui ajoute « la saison débute plus tôt avec un très bon mois d’Avril (+ 25%)…Septembre continue à prendre de l’ampleur. »

Tourisme en 2017 : Bilan plutôt satisfaisant, la Corse séduit et attire
Une saison réinventée
La saison n’est plus ce qu’elle était, elle a été repensée. Voire réinventée. Un pas de plus vers la fin d’un tourisme uniquement concentré sur l’offre « plage baignade » vient d’être franchi. Pour preuve, les variations journalières de la population présente sur l’île ne disent pas autre chose. En 2012, la fréquentation touristique en été accusait un pic de 418 000  personnes (au 13 août 2012). Cinq ans plus tard, à la même période (9 août 2017), l’afflux est davantage contenu : 400 900 personnes, soit près de 17 100 touristes de moins lors du fameux pic estival.

Le luxe a la côte
Autre élément de comparaison avancé par Marc Simoni : « Les hôtels 4 étoiles affichent la plus forte hausse de fréquentation annuelle : +9 ,1%.  Quant aux hôtels trois étoiles, ils totalisent plus de la moitié des nuitées hôtelières : + 3,7% en 2017. Une clientèle qui ne boude pas non plus son plaisir de se rendre dans les campings insulaires. Eux aussi enregistrent une augmentation de leur fréquentation depuis 2012. Là  encore, les emplacements équipés ne cessent de gagner en part de marché. En 2017, ils regroupent 45% de nuitées, contre seulement 30% en 2012 ».  Fait notable : « la hausse de leur fréquentation bénéficie surtout aux campings classés trois étoiles ou plus ».  Tandis que les campings un ou deux étoiles sont en repli ».

Des voyages au vert
Dans ses grandes lignes, le bilan annuel du tourisme 2017 montre que les voyants semblent au vert. La destination Corse séduit à nouveau. Mais  les comportements des touristes ont changé. D’où l’importance d’en mesurer précisément les comportements. C’est l’objet de la grande enquête lancée par l’Agence. 

Quelques chiffres
Nuitées, avant saison, après saison : 2.623 757  touristes et 30 258 136 nuitées
  • 21%  des touristes sont présents en avant saison (557 870),
  • 26, 7% en arrière-saison (701, 073),
  • Le gros des troupes étant en Haute saison : 52% soit  1. 364. 813.    
  • Nationalités : 71,8% de touristes  sont Français et 28, 2% viennent de l’étranger
Parmi les touristes Français, suivent dans l’ordre : les touristes habitants l’île de France, (20%), puis  PACA (18, 3%) et Rhône Alpes (14,2%). Notons que les clientèles affinitaires et professionnelles son majoritairement Françaises  
Parmi les touristes étrangers, 28% viennent d’Italie, 24% d’Allemagne, 10, 1% de Suisse et  9% de Belgique, 5,4 % d’Europe centrale, 5% du Royaume uni
Fréquentation par micro-régions : 2/ 3 des nuitées sont passés dans 4 régions :
  • Extrême Sud : 25%,
  • Balagne : 19%
  • Pays –Ajaccien : 18%,
  • Sartenais-valinco : 8%.
  • Spelunca-Liamone : 7%,
  • Castagniccia : 5%,
  • Côte orientale : 6% ,
  • Centru di Corsica : 3%
J. F



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie