Corse Net Infos - Pure player corse

Tocc'à Voi - A Mossa nova di u cinema corsu


Lucia Arrio le Samedi 14 Août 2021 à 17:42

Aujourd’hui CNI veut aller encore plus loin pour répondre à la demande toujours plus croissante des ses lecteurs et invite les internautes à participer à l'élaboration du journal avec leurs "contributions". Les articles retenus seront mis en page d'accueil, tout comme les articles, rédigés par les journalistes. On les distingue de ces derniers par la mention «Tocc'à voi ». Comment devenir contributeur? Dans cette première phase pour devenir contributeur il suffira juste de nous adresser un mail à corsenetinfos@gmail.com avec en objet Tocc'à Voi. Aujourd'hui ce témoignage chaleureux en faveur du cinéma corse



Toute l'équipe de "I comete" rassemblée autour de Pascal
Toute l'équipe de "I comete" rassemblée autour de Pascal
Le cinéma corse a pris son envol ! Les artistes insulaires sont acteurs depuis quelques années d’une mossa nova, un véritable élan culturel qui touche notamment l'audiovisuel, et qui a la Corse pour terrain mais qui ne s’enferre pas dans les clichés trop connus pour mettre en relief plutôt les contours distinctifs d’une île aussi bien que ses nuances et ses creux, loin des effets faciles. Prenant appui sur une politique de la Collectivité de Corse (pôle dédié au cinéma et à la création audiovisuelle, Cinémathèque de Corse, nouveaux lieux de création et de diffusion …) et sur les acteurs locaux (Università di Corsica, Viastella, festivals, plateforme de streaming …), les cinéastes corses se lancent à l’assaut des festivals et des prix, avec plusieurs réalisations corses récompensées cette année.
 
La Corse terre de tournages et de réalisation
 
De nombreux films ont été tournés, au moins en partie, en Corse*. Récemment par exemple, la série "Une île" (Gaïa Guasti, Aurélien Molas, 2020), qui a été tournée à Centuri et dans ses environs (mais qui est censée se passer sur une île imaginaire). Mais l’île n'accueille pas seulement les tournages : aujourd’hui, les tournages de films corses en Corse se multiplient. Et, avec l’appui de nouveaux acteurs et dispositifs, une nouvelle scène insulaire émerge sous les doigts de nouveaux cinéastes corses.
 
En effet, depuis quelques temps un cinéma insulaire s’est fait jour, appuyé par le pôle tournage de la Collectivité de Corse, qui a mis en place de nouveaux dispositifs pour aider la création audiovisuelle (aides aux tournages, aux festivals, création de nouveaux lieux …), de Viastella et de l’existence, sans doute, d’une filière audiovisuelle à l’Università di Corsica (avec une Licence Professionnelle "Techniques du Son et de l’Image" et un DU "Créations et Techniques Audiovisuelles et Cinématographiques"), qui permet d’acquérir des compétences précieuses.
 
La Corse, qui ne compte pas beaucoup de salles de projection (situation que n’a guère arrangé la pandémie qui a obligé la plupart des lieux culturels à garder porte close), compte déjà depuis plusieurs années des festivals de cinéma bien implantés, qui n’ont pas rendu les armes malgré le contexte sanitaire, qu’il s’agisse de festivals de films étrangers (anglais, espagnols, russes ...) ou de festivals mettant en exergue, comme le festival de Lama, Les nuits med, Corsica.doc, Arte Mare ou le Festival des courts en hiver, la création, notamment locale. La Corse peut aussi compter sur la Cinémathèque de Corse, basée à Porto Vecchio, qui organise rencontres, projections et stages.
 
De plus, un dispositif nouveau mis en place par la Collectivité de Corse apporte un nouveau souffle à la création audiovisuelle : les fabriche et laboratori culturali, laboratoires de la création sous toutes ses formes, qui ont pour but d’apporter un espace de création et de diffusion en dehors des pôles que sont évidemment Ajaccio ou Bastia, et qui permettent de développer et de mettre en avant la création audiovisuelle.
 
Car de la création, en Corse, il y en a, et souvent transversale. Par exemple, Julie Perreard, qui a réalisé "Sur la terre nue", et qui est aussi partie prenante, avec ses vidéos, de l’oeuvre plastique  de Dumè Paolini "Anthroposcène", actuellement présentée à l’Etrange Atelier (Ajaccio). Ou Barbara Carlotti, musicienne, dont le court-métrage musical "Quatorze ans" (2020) est actuellement disponible sur Canal + et qui est aussi apparue, du côté de la musique, aux rencontres de la photographie d’Arles cette année. Ou encore le documentaire de Geneviève Lodovici "Nazanin" sur Nazanin Pouyandeh, artiste en résidence à Casell’Arte, présenté au festival de Lama ce mois-ci.
 
Récolte de prix pour les cinéastes corses
 
En Corse, les tournages se multiplient et les prix aussi. Ainsi récemment, le film du réalisateur Pascal Tagnati "I Comete" (son premier long-métrage, tourné à Tolla, qui explore la vie du village l'été, une thématique chère aux cinéastes corses, comme le montre la série de 2019 "Back to Corsica" de Félicia Vitti), récompensé par le prix spécial du jury à la Tiger de Rotterdam et qui fait partie de la sélection de l'ACID 2021 à Cannes. Mais aussi le film d'animation d'Isla Prod (société de production issue de Mareterraniu) et Momotty (société de production sarde) "Un viaggio a Teulada", sélectionné au MIFA Annecy Festival (plus important festival film d'animation au monde) cette année. Ou encore le premier court-métrage de Delphine Leoni, "La nuit est là" (2019), qui était en compétition au festival de Lama l’an dernier.
Ainsi, des créations corses, qui prennent la Corse pour sujet mais qui savent s'écarter des clichés pour en proposer une vision fraîche et originale, sont non seulement produites et diffusées en Corse mais aussi à l'extérieur de l’île, un bon exemple étant celui de Thierry de Peretti (notamment "Les Apaches" en 2013 et "Une vie violente" en 2017), dont les films sont très bien connus hors de l’île.
 
Autre exemple, cette fois dans l’actualité : Alexandre Oppecini qui, après avoir vu son court-métrage "Sur tes traces" récompensé à Arte Mare en 2018, finalise cet été le tournage de "Arabacciu", qui sera diffusé sur Arte, et qui vient d'être sélectionné au Toronto International Film Festival.
 
A noter aussi : en septembre prochain, Alix Ferraris, qui organise Les nuits Med, organisera une projection de courts-métrages corses à Paris.
Difficile, toutefois de définir une typicité du cinéma corse tant les productions y sont diverses (films historiques, courts-métrages, documentaires, films d'animation ...), souligne Paul Rognoni. L'originalité tiendrait plutôt au nombre important d'oeuvres réalisées ainsi qu'à leur qualité (des oeuvres récompensées, diffusées aussi bien en France qu'à l'étranger ...). Une production encouragée par une politique volontariste des élus corses.
 
Le coup de pouce d’une plateforme de streaming
 
Le malheur des uns fait le bonheur des autres. Les entreprises de livraison de nourriture comme Uber Eats ou Deliveroo, contexte pandémique oblige, n’ont pas souffert de la crise. Autres heureuses, les plateformes de streaming. Et voilà justement une grande nouveauté en Corse cette année, puisque l’île est désormais dotée de sa propre plateforme de streaming !
En août 2020 a ainsi vu le jour Allindi, plateforme de streaming dont le but est de mettre en valeur les productions cinématographiques corses. Car des productions cinématographiques en Corse, il y en a, mais, comme le disent les créateurs de la plateforme, celles-ci sont peu vues du public. Pourtant, les oeuvres corses sont reconnues hors de l’île. Allindi privilégie le bilinguisme et les films corses ou ayant trait à la Corse mais n’est pas chauvine, puisque des films étrangers sont aussi proposés sur cette plateforme qui se réclame « corse et méditerranéenne ». La plateforme a noué des partenariats avec des acteurs locaux comme le festival de Lama et a notamment soutenu, on l’évoquait plus haut, l’oeuvre de Julie Perreard et Dumè Paolini "Anthroposcène".
Il y a bien, on le voit, aussi bien une offre de la part des cinéastes corses qu’une demande de la part du public, et c’est là tout le sens de l’existence de cette nouvelle plate-forme.
 
Pour conclure
Force est de constater que, malgré un contexte sanitaire difficile pour le monde de la Culture, les Corses n’ont pas baissé les bras et une mossa nova semble être en marche du côté de la création artistique en Corse, et notamment au niveau audiovisuel. Tournages, récompenses, projets transversaux, festivals, nouveaux acteurs et dispositifs … tout semble être à l’œuvre pour faire preuve de résilience, d’originalité et de talent. Qu’on ne vienne plus nous dire qu’il ne se passe rien en Corse !














    Aucun événement à cette date.








Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047