Corse Net Infos - Pure player corse

Territoriales : Le cri de détresse d’Utopia Droits paisani aux candidats pour la sauvegarde de l’agriculture


Rédigé par Nicole Mari le Vendredi 24 Novembre 2017 à 23:38 | Modifié le Samedi 25 Novembre 2017 - 00:21


« Dans le cadre des élections territoriales 2017, nous avons envoyé cette lettre aux différents candidats, un peu comme une bouteille a la mer, nous leur faisons part de l’inquiétude du rural face à sa désertification, et d'une paysannerie qui a du mal a s'enraciner dans un pays comme la Corse où l’autosuffisance alimentaire serait possible, s'il y avait une volonté politique, sociale et économique... ! Ils vont voter et puis après… ». C’est, en ces termes que l’association UTOPIA Droits paisani renouvelle son appel aux candidats à l’élection territoriale des 3 et 10 décembre. A ce jour, un seul parti lui a répondu.


Territoriales : Le cri de détresse d’Utopia Droits paisani aux candidats pour la sauvegarde de l’agriculture
 
Voici la lettre aux futurs élus :
 
« Mesdames, messieurs, on vous écrit cette lettre que vous lirez peut-être…. !!!!
Nous voulons vous faire part d’un constat qui est plus que dramatique, d’une Corse sinistrée.
  1. Sinistrée par la désertification rurale, avec 80% de la population qui est devenue urbaine.
  2. Sinistrée par sa dépendance économique aidée par des grandes surfaces surdimensionnées et une paysannerie en voie de disparition. (5000 agriculteurs en 1990 ; 2800 en 2010, combien seront-ils en 2020)
  3. Sinistrée par une politique du tout tourisme qui en fin de compte ne fait pas vivre le PAYS.
  4. Sinistrée par les feux, qui encore cette année ont parcouru plus de 6000 hectares, anéantissant un patrimoine pour nos enfants de demain.
  5. Sinistrée par des déchets qui sont de plus en plus nombreux, mal gérés, qui polluent l’eau, la terre, l’air et qui à long terme auront des répercussions au niveau sanitaire. Les déchets sont les reflets d’une société malade, gérée par un système capitaliste, basée sur la surconsommation, la surproduction et le gaspillage.
UN PAYS SANS PAYSAN DEVIENT UN PAYS POUBELLE
  1. Sinistrée par une terre abandonnée polluée par tous les produits chimiques, pesticides et compagnies qui sont encore vendus officiellement, alors que ces produits tuent notre TERRE  au nom du RENDEMENT.
  2. Sinistrée par son manque d’eau l’été, alors que la Corse regorge d’eau, c’est un des pays de la méditerranée où l’eau coule mais se perd et se jette dans la mer, alors que des solutions existent :
  • Il suffirait de nettoyer et de drainer toutes les sources qui sont nombreuses, mais hélas abandonnées, où l’on accroche « eau non-potable », pour enlever toute responsabilité aux communes…….
  • De remettre en état les ruisseaux, plutôt qu’en faire des décharges .Construire des retenues d’eau en phyto-épuration (procédé écologique), ces retenues seraient alimentées par les rivières.
L’eau et sa distribution ne doivent pas être une source de profit
Nous vous demandons de prendre position, et nous souhaiterions votre participation active pour :
  1. Faciliter l’accès à la Terre, pour les paysannes et les paysans qui veulent s’installer, tout en privilégiant le droit d’usage sur le droit de la propriété et poser les bases d’une réforme agraire et foncière pour enfin protéger l’espace agricole et  agropastoral, en bannissant la concentration urbaine et en favorisant le partage des terres.
  2. Relocaliser  la paysannerie,  l’agro-tourisme (ex : accueil paysan) et l’économie artisanale qui favorisent l’emploi et le dynamisme du tissu rural qui se meurt, tout ceci peut être un frein à la précarité grandissante.
  3. Favoriser l’agro-écologie paysanne qui respecte la terre et la santé des humains et des animaux.
  4. Nous vous demandons aussi le retrait des produits à base de glyphosates.
  • Un  plan de réduction drastique de tous les produits chimiques, herbicides dont le Roundup. 
  • Il existe des alternatives à quasiment tous les usages de pesticides et d’herbicides, etc.….L’agro- écologie,  la permaculture et la bio-dynamie en sont des exemples.
  1. Un moratoire pour les importations des produits à base d’O.G.M. qui sont vendus dans tous les magasins de jardineries.
  2. Aller vers plus d’autonomie pour qu’il y ait moins de déchets.
C’est plus qu’une lettre, c’est un cri d’urgence, même si le problème est mondial, au niveau écologique, social et économique, car nous sommes en train depuis trop longtemps de couper la branche où reposent l’humanité et cette branche CRAQUE…. !!??
Corse île de beauté, mais aussi de terres gelées, de maisons vides et fermées, sans possibilités légales d’auto-constructions ni de statuts adaptés.
Entre productivité et précarité, la ruralité est à réinventer……….
Didendemu u drittu di i paisani é paisane
Pé e terra                 pa l’acqua               pa i sumenta                pa i furesta
Utopia-Droits Paisani »
 



Corse | Entretiens | Elections | Institutions





Derniers tweets
Corse Net Infos : @jdoreofficiel @Corse_Matin https://t.co/IxQ3WpMxZc
Lundi 23 Juillet - 00:04
Corse Net Infos : Lumiu : Pierre Lemaitre, prix Goncourt 2013, au Clos Culombu https://t.co/Pn5OMbR0fs https://t.co/48xtjivWJi
Lundi 23 Juillet - 00:01
Corse Net Infos : Réunion du comité de massif à Erbaghjolu https://t.co/sTj8VU3Ojg
Dimanche 22 Juillet - 23:42
Corse Net Infos : Ajaccio : La mémoire honorée des victimes des crimes racistes et antisémites et des justes https://t.co/C3bVSN0ctJ … https://t.co/Fz0u8ZkZhP
Dimanche 22 Juillet - 22:52



Newsletter






Galerie