Quantcast
Corse Net Infos - Pure player corse


Territoriales : L’ordre des architectes interroge les candidats


Julia Sereni le Dimanche 6 Juin 2021 à 11:20

Le Conseil de l’Ordre des Architectes de Corse interpelle les candidats aux prochaines élections territoriales des 20 et 27 juin. Considérant que les orientations politiques des futurs élus de l’Assemblée de Corse « détermineront le développement de notre territoire », les architectes leur demandent de se positionner sur les « grands enjeux actuels ». Logement, régulation des surfaces commerciales, patrimoine, PADDUC… En tout, ce sont dix questions qui sont adressées aux candidats. Les réponses seront diffusées aux architectes de Corse et publiées sur la page facebook de l’Ordre.




Les questions aux candidats

1️⃣  Mal-logement. En Corse il est de plus en plus difficile de se loger dignement. La précarité énergétique, la hausse inconsidérée des prix du marché, la carence en logement social ou encore la crise sanitaire, sont autant de révélateurs d’inégalités. Quelles mesures envisagez-vous pour lutter contre le mal-logement, faciliter l’accès à tous à un logement de qualité ?
 
2️⃣  Logement Social. La loi ELAN a libéré le secteur du logement social de l'obligation du concours d'architecture, mais ne l’interdit pas pour autant. La VEFA (Vente en l’État Futur d’Achèvement) est le principal mode de production de l’habitat social. Elle fait primer une logique financière privée sur une logique d’intérêt général. Afin de garantir une qualité de projet, une politique systématique de concours d’architecture, en dépit de la loi ELAN, pourrait-elle être impulsée par la CdC via l’Office Foncier ou l’Office Public de l’Habitat par exemple ?
 
3️⃣  Marchés publics. Les procédures type PPP (partenariats publics-privés) ou contrats globaux ne favorisent pas la qualité architecturale et ne sont pas au service de l’intérêt général. Seriez-vous prêt, au sein de la Collectivité, à lutter contre ces dispositifs en privilégiant la maîtrise d’ouvrage publique ?
 
4️⃣  PADDUC. Le constat des difficultés concernant la mise en application du PADDUC est unanime. L’élaboration des documents d’urbanisme s’en retrouve grandement complexifiée. On constate par ailleurs des effets inverses de ceux recherchés, une augmentation de la pression foncière sur certaines communes qui n’en souffraient pas, ou au contraire une croissance anormale des autorisations de construire due à l’incertitude quant au futur statut de nombreux terrains. Comment envisagez-vous de le faire évoluer ?
 
5️⃣  Vulnérabilité aux aléas et conséquences pour le littoral. La vulnérabilité aux aléas, révélée par les événements climatiques type crues, inondations, vagues-submersions, mais aussi montée des eaux, érosion, recul du trait de côte… font désormais partie de notre actualité. L’urbanisation violente et l’amnésie géographique sont souvent dénoncées. Des pansements ponctuels apparaissent ici et là : géotubes, sacs de sable… Seriez-vous prêt à anticiper le changement par des prospectives rétro-littorales (déconstruire et transformer là où ce sera nécessaire) et repenser le littoral comme un bien commun ?
 
6️⃣  Régulation des surfaces commerciales. Le modèle hérité de la grande distribution encourage l’étalement urbain, l’utilisation de la voiture et la saturation des axes routiers, entraînant la dégradation de notre environnement. Il nourrit la dépendance à l’importation et pousse à l’artificialisation massive des terres. Quel modèle alternatif proposez-vous ?
 
7️⃣  Développement raisonné. Le tourisme représente près d’un tiers du PIB insulaire ; tel que pratiqué actuellement en Corse, ce secteur contribue à de nombreux phénomènes délétères pour la société : augmentation de la pollution, des déchets, détérioration du patrimoine paysager, sur-fréquentation de sites fragiles, inconvénients de la forte saisonnalité... Le tourisme de masse est profondément incompatible avec une société entretenant un rapport harmonieux avec son environnement. Quelles mesures prendrez-vous pour tendre vers un tourisme raisonné ?
 
8️⃣  Nouveau port et stratégie de transports. Comment vous positionnez-vous par rapport aux différents projets à l’étude pour le futur port de Bastia : port de la Carbonite, Portu Novu, extension du port actuel ? Ou envisagez-vous un autre projet, ailleurs ? Comment l’intégrez-vous dans une stratégie de développement du transport à l’échelle du territoire ?
 
9️⃣  Économie circulaire, circuits-courts et développement des filières. Comment comptez-vous, dans le secteur du bâtiment notamment, promouvoir et soutenir le recyclage, le réemploi des matériaux, le traitement des déchets ? Comment participerez-vous au développement des filières locales pour limiter les importations de matériaux et favoriser les circuits-courts, les ressources et savoir-faire locaux ?
 
🔟  Patrimoine. La loi de 2002 a permis de territorialiser les politiques patrimoniales par un transfert de compétences spécifiques à la Collectivité de Corse, en particulier la charge du financement. L’enchevêtrement des compétences, notamment du fait de la tutelle conservée par l’État avec contrôle scientifique relevant toujours de la DRAC, en sous-effectif, limite considérablement les projets. Une autonomie dans le domaine est-elle envisageable pour permettre à la CdC d’assumer son rôle de chef de file en matière d’action patrimoniale à l’échelle de la Corse ?



















Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047