Corse Net Infos - Pure player corse


Personnalité corse de l'année 2021 : et si c'était Alexandra Feracci ?


La rédaction le Vendredi 10 Décembre 2021 à 20:01

Depuis le 1er décembre et jusqu'au 24, CNI publie chaque jour le portrait d'une personnalité corse qui a marqué, dans son domaine, l'année. Du 25 au 31 décembre 2021, ce sera à vous de choisir parmi ces 24 femmes et hommes, celle ou celui qui incarne le mieux ce 2021.
La personnalité qui se cache derrière la neuvième case du calendrier de l’Avent de CNI, c'est Alexandra Ferracci karatéka ajaccienne, membre de l'équipe de France depuis 2005



Compétitrice Alexandra Feracci l'est assurément.
Mais la jeune ajaccienne; qui cette année encore s'est illustrée sur tous les tatamis de France et d'ailleurs jusqu'à participer aux Jeux Olympiques de Tokyo, honneur que très peu d'insulaires, ont eu l'heur d'apprécier. 
Dans une discipline où la patience doit être reine, elle a répété à l'infini, heures après heures, jours après jours, mois après mois et années après années, les gestes qui ont fait d'elle une championne et lui ont permis de monter sur de nombreux podiums.
C'est cette sportive, exemplaire, qui a grandi dans une famille où le Karaté est devenu une seconde religion,  que la rédaction de CNI a voulu distinguer en la plaçant sur liste des 24 personnalités de l’année.








 

Alexandra Feracci

Née en 1992 à Ajaccio dans une famille corse de karatékas, Alexandra a été bercée près des tatami "le Karaté c'est une histoire de famille, on peut dire que je suis née avec un kimono" affirme la jeune athlète qui a commencé à seulement quatre ans à gagner les compétitions régionales.
Dans la catégorie benjamin elle gagne en 2002 la première coupe de France mais en combat et pas en kata, discipline dans laquelle elle se spécialisera seulement quelques années plus tard. A 15 ans, après avoir enchainé plusieurs victoires nationales en Kata et combat, il faut faire le choix " j''étais performante dans les deux spécialités c'est un entraineur national kata qui a en quelque sorte fait le choix pour moi avec une lettre de délectation et tout s'est décanté" explique la championne. L'Ajaccienne a donc été propulsée en kata et elle a su, seulement quelques temps plus tard, que les recruteurs de la spécialité combat souhaitaient aussi la recruter. "La petite corse peut aller loin", avaient dit les recruteurs en kata qui du coup ont fait grandir la karatéka.
"Tout c'est vite enchainée, ma carrière était lancée" et en 2009, alors qu'elle n'était pas championne de France, elle participe à son premier championnat d'Europe et obtient sa première médaille de bronze. Une autre et puis l'argent, ainsi que l'or dans le championnat européen universitaire et puis du monde, suivront.

Après l'Europe la France
Contrairement au parcours classique c'est après avoir gagné en Europe qu'Alexandra s'affirme en France où elle participe à 14 coupes de France en en gagnant dix d'affilé. La dernière dimanche 4 décembre à Paris où elle est revenue après quelques semaines de repos. En effet après sa participation aux Jeux Olympiques de Tokyo elle avait annoncé avoir besoin de temps pour se retrouver et s’éloigner du rythme et du quotidien des compétitions "j'ai préparé les jeux olympiques après pendant 5 ans, j'étais épuisée et on m'a remise de suite dans le bain des compétitions. Je n'ai pas voulu refuser la sélection mais c'était trop pour moi physiquement et les résultats n'étaient pas à la hauteur de mes espérances et la fédération française a choisi de ne pas me sélectionner pour les  mondiaux de Dubai donc j'ai décidé d'annoncer ce break, que certaines croyaient définitif, c'était un peu comme  taper du poing sur la table pour montrer mon mécontentement."

Reculer pour mieux sauter 
Etant une "grande compétitrice dans l'âme" Alexandra ne pouvait pas s'éloigner trop longtemps des compétitions : "revenir pour la coupe de France c'était un challenge car c'est une compétition que j'affectionne et que pour moi c'est important de briller sur la scène nationale."

Après cette dixième victoire en coupe de France, la jeune sportive a des nouveaux projets et se lance des nouveaux challenges : " je participerai à l'open de Paris en Janvier, j'ai à cœur de performer et revenir a mon plus haut niveau... mais surtout pendant ce break j'ai compris que je voulais reprendre la compétition en équipe donc je me lance des nouveaux défis j'ai envie de performer en équipe pourquoi avec une équipe corse sur la scène internationale avec ma sœur et  Laura Pieri..." 


 

Pour designer la personnalité de l'année on a besoin de vous...

C’est en effet vous, nos lecteurs, qui désignerez la personnalité de l'année parmi les 24 noms que les journalistes de CNI ont sélectionné à partir des événements qui ont marqué 2021.
Chaque jour, un par jour, vous allez donc découvrir une nouveau personnage, qui d’une manière ou d’une autre, s’est illustrée  au cours des 12 mois écoules. 
Quand toutes les identités des personnes retenues auront été dévoilées, il vous appartiendra de désigner celle vers laquelle va votre préférence.
Vous pourrez le faire du 25 au 31 décembre 2021. Le résultat sera proclamé au tout début de janvier 2022. 
 

Pour voter
Dans un premier temps, découvrez chaque jour le portrait de la personnalité retenue par la rédaction de CNI et notez-le. Dans un second temps, à partir du 25 et jusqu'au 31 décembre. vous pourrez exprimer vos préférences via mail ou en MP sur nos réseaux sociaux ainsi qu'en commentaire aux posts qui seront publiés à partir du 25 décembre. 













    Aucun événement à cette date.








Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047