Corse Net Infos - Pure player corse

PLU de Calvi : Core in Fronte dénonce « des terres agricoles en danger »


le Mardi 19 Mars 2019 à 11:55

A la suite du renvoi de la commission chargée d'étudier les demandes d'échanges de terres agricoles sur le PLU de Calvi, Core In Fronte dans un communique "lance une alerte sur le plan d'urbanisme local et dénonce un jeu trouble qui renie les règles élémentaires démocratiques de vote et favorise un développement qui dépossède les Corses de leur terre dans une microrégion où le taux de résidences secondaire est énorme et où l'accès à la propriété est interdit aux jeunes corses, par le prix du marché.".




Le communiqué 

 

« Le projet de PLU de Calvi ouvre à l'urbanisation plusieurs dizaines d'hectares, parmi lesquels se trouvent 18 ha de terres agricoles à fortes potentialités, classées ESA (Espaces Stratégiques Agricoles), dans la cartographie du PADDUC.
La commune propose d'urbaniser des parcelles mécanisables à fortes potentialités. (Photos 1 et 2). 

Elle justifie ce déclassement par un échange avec de nouvelles terres agricoles qui ne sont pas de qualités équivalentes :
- une surface boisée avec des rochers (photo 3).
- un terrain incluant avec une route goudronnée, qui jouxte la piste de l'aéroport (photos 4 ). - ou encore le lit empierré du Fiume Seccu. 

Core In Fronte est opposé au système d'échange qui dans ce cas est ridicule. 

Les textes imposent que tout déclassement doit être validé par une CTPNAF (Commission Territoriale de Préservation des Espaces Agricoles, Naturels et Forestiers).
La commission est composée de 28 membres et est co présidée par l'Etat et la CDC.
La CTPNAF s'est donc réunie jeudi dernier, sous la coprésidence de Didier Mamis du SGAC, représentant la préfète, et de Jean Biancucci représentant Gilles Simeoni. 

Il s'agissait donc d'examiner et de voter sur la consommation des espaces stratégiques agricoles par le PLU de la commune de Calvi.
Durant le débat contradictoire qui précède le vote, l'association U Levante et la profession agricole, (représentée par les deux chambres départementales et par l'ensemble des syndicats agricoles), emettaient de fortes réserves sur ce document. 

VOTE ANNULÉ 

Au regard du nombre de présents, et de l'unité de la profession agricole sur ce dossier, le résultat du vote qui devait suivre aurait dû être négatif. Cela aurait obligé la mairie de Calvi à revoir sa copie.
Le vote n'a pas eu lieu, les représentants de l'Etat et de la CDC ont contre toute attente, pris la responsabilité d'annuler le vote pour Calvi et de reprogrammer....aujourd'hui mardi un vote par internet. 

VOTE INTERNET CE MARDI ! 

Voilà 5 ans que cette commission fonctionne, et c'est la première fois qu'on assiste à une telle mascarade de démocratie, avec annulation de la consultation et vote par correspondance informatique.
Ce nouveau vote permettra aux absents de s'exprimer et très certainement de faire approuver ce document avec des réserves. 

Alors que le vote a toujours été physique, alors que la commission s'orientait vers un rejet de l'urbanisation de ces terrains, les présidents de séances ont interrompu le vote et changé exceptionnellement la règle en inventant un système de vote internet. 

Core in Fronte dénonce un jeu trouble qui renie les règles élémentaires démocratiques de vote et favorise un développement qui dépossède les corses de leur terre dans une microrégion où le taux de résidences secondaire est énorme et où l'accès à la propriété est interdit aux jeunes corses, par le prix du marché.  »

 





A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie














Newsletter




Galerie
Galeani
Galeani
Nettoyage Sanguinaires
Nettoyage Sanguinaires
Recyclerie de Corse
Recyclerie de Corse
Calvi : Défilé de mode des commerçants
Calvi : Défilé de mode des commerçants
Logements sociaux à Budiccioni
Logements sociaux à Budiccioni
Incendie appartement Ajaccio
Incendie appartement Ajacci
Premier bain de l'année à L'Ile-Rousse
Animations de Noël à Porto-Vecchio
Clean walk à Ajaccio
Messe de Noël à Castellucio