Corse Net Infos - Pure player corse

Office Foncier de la Corse : Le nouveau conseil d’administration est en place


Rédigé par José Fanchi le Mercredi 28 Février 2018 à 17:31 | Modifié le Mercredi 28 Février 2018 - 18:04


Ce n’est un secret pour personne, la spéculation ne cesse de croître dans l’île et l’Office Foncier est un outil indispensable pour en atténuer les effets, disposant d’ailleurs d’un cadre qui lui est propre. Sa mission est donc d’acquérir des biens fonciers ou immobiliers pour le compte des communes et de leurs groupements ainsi que pour l’Etat et ses établissements publics. Mercredi, dans la salle de délibération de l’ancien conseil départemental, l’Office Foncier a procédé à la mise en place de son nouveau Conseil d’Administration présidé par Jean-Christophe Angelini. Mais pas seulement


Après deux années de plein exercice, l’Office Foncier, à force de travail et de recherches, a commencé à y voir plus clair et dispose à présent de réserves financières importantes. Les premières ventes entreront en vigueur à compter de l’année prochaine et permettront à l’office de retrouver les capacités d’action renouvelées.   


Les points formels et la révision du PPI
Avant d’installer le nouveau conseil d’administration de l’Office, Jean-Christophe Angelini est revenu sur un certain nombre de dossiers au cours de la réunion qui avait commencé autour de 9 heures mercredi matin. Il a surtout insisté sur deux points importants, traitant de différents sujets à savoir :

Les points formels :
  • L’indemnité du Trésorier Payeur Général, la désignation de la Commission d’Appel d’Offre
  • La désignation de la Commission Permanente
  • L’administration Générale et les points relatifs au budget et aux finances
La révision du PPI :
  • Le Programme Pluriannuel des Interventions avec :
  • 1). La série des acquisitions envisagées (le programme)
  • Le niveau de nos sources que l’on souhaite constituées et pérennisées pour l’Office

Jean-Christophe Angelini  apporte quelques précisions à ce sujet :
« Concernant les opérations, le PPI date des années 2014/2015 et il était important qu’il soit actualisé. On a pu se rendre comptes au cours des deux années écoulées au cours desquelles j’ai eu l’honneur de présider l’Office, qu’il y avait des remontées du rural, pour les petites communes, des territoires auxquels nous n’avions pas nécessairement pensé, pour des objets qui vont du logement à l’activité économique, il y avait nécessité de tout considérer et d’actualiser la programmation. »


- Autrement dit, les prérogatives de l’Office vont au-delà du simple logement ?
- « L’office veut préciser les choses. Pourquoi n’interviendrait-il pas demain pour des opérations liées à la santé, pour aider à l’implantation d’équipement d’une nouvelle activité, nous allons signer au cours des prochains jours l’acquisition d’un site à Ciamanacce. Ces derniers mois nous avons fait quelques acquisitions dans plusieurs communes comme Rusio, Valle di Campoloro et d’autres encore. On s’aperçoit que le PPI tel que nous l’avons voté, il faut impérativement l’actualiser. Il faut le dédier au rural, à des équipements d’intérêt public, mais aussi et surtout mieux connecter la question des ressources. Je pense au PEI, à travers lequel nous disposons de 20 millions d’euros à consommer dans des délais très courts, cela dans le domaine exclusif du logement social. En même temps, nous avons des prêts que l’on peut contracter afin de ne pas être endettés. C’est bien mais pas forcément qu’une bonne nouvelle… »


- Pourquoi ?
- « Simplement parce qu’il nous faut discuter et élargir le périmètre de nos financements avec des prêts consentis par la Caisse des Dépôts et Consignations  voire des prêts bancaires à des taux qui sont aujourd’hui très intéressants. »


- Cette somme de 20 millions d’euros qu’il faut engager rapidement repose probablement sur des plans bien spécifiques ?
- « Tout à fait.  Nous avons un plan qui est soumis à une procédure de révision et que l’on va actualiser car on considère qu’il faut aller plus loin dans le domaine des acquisitions. J’aimerai que l’Office Foncier ne soit pas uniquement l’outil de la collectivité en matière de portage et d’acquisition foncière mais plutôt un outil qui contribue à la régulation des prix, dans le foncier et dans le domaine de l’immobilier. Pour cela, il faut que nous ayons un volume d’opérations à un rythme très soutenu. Cela va forcément jouer sur la courbe des prix et pas uniquement la nature des opérations que l’on va réaliser. »
Hier c’était la première réunion de la mandature qui est entrée de plain-pied en période opérationnelle, en phase active de travail et de propositions. Une acquisition a d’ailleurs été votée au sein de la commune d’Antisanti avec une parcelle (et une maison) qui va servir au déploiement d’un projet d’intérêt communal.
Avec cette réflexion du président de l’Office : « Nous avons atteint la vitesse de croisière… »
J. F.

Caisse des Dépôts : Des prêts très avantageux
L’Office Foncier de Corse est une création récente qui, contrairement à tous les autres, n’a pas d’historicité. Le mode de financement repose sur deux types de ressources à savoir la Taxe spéciale sur l’équipement qui sert à financer des opérations et bien entendu le PEI, qui finance uniquement du logement social. C’est sans doute la raison pour laquelle Jean-Christophe Angelini a évoqué l’année 2017 comment étant une année charnière : " Nous devons engager plus de 20 millions d’euros de PEI dans le domaine du logement social. Nous avons déjà près de 6 millions d’opérations en cours d’instruction dans ce domaine précis, mais nous avons pour vocation d’aller beaucoup plus loin et de consommer la totalité de ces fonds auxquels nous voulons ajouter des prêts Gaia, consentis par la Caisse des Dépôts et Consignations pour le financement du logement social - ce sont des prêts très avantageux - et à un prêt bancaire classique pour financer les opérations publiques à hauteur maximum de 5 millions d’euros."
J. F.
 

La composition du conseil foncier
1    Jean-Christophe ANGELINI Conseiller Exécutif, Président de l'O.F.C.            

2    Jean-Guy TALAMONI Président de l'Assemblée de Corse            

3    Véronique ARRIGHIConseillère à l'Assemblée de Corse                     

4    François BERNARDI Conseiller à l'Assemblée de Corse            

5    Vaninna BURESI-ANGELINI Conseillère à l'Assemblée de Corse            

6    Jean-François CASALTA    Conseiller à l'Assemblée de Corse              

7    Mattea CASALTA Conseillère à l'Assemblée de Corse            

8    François-Xavier CECCOLI  Conseiller à l'Assemblée de Corse            

9    Muriel FAGNI Conseillère à l'Assemblée de Corse           

10    Isabelle FELICIAGGI   Conseillère à l'Assemblée de Corse             

11    Pierre-José FILIPPUTTI Conseiller à l'Assemblée de Corse            

12    Laura FURIOLI Conseillère à l'Assemblée de Corse            

13    Xavier LACOMBE Conseiller à l'Assemblée de Corse            

14    Marie-Hélène PADOVANI Conseillère à l'Assemblée de Corse            

15    Chantal PEDINIELLI  Conseillère à l'Assemblée de Corse            

16    Marie-Anne PIERI  Conseillère à l'Assemblée de Corse            

17    Louis POZZO DI BORGO Conseiller à l'Assemblée de Corse            

18    Joseph PUCCI Conseiller à l'Assemblée de Corse            

19    François ORLANDI  Conseiller à l'Assemblée de Corse            

                
Représentant les Communautés d'Agglomération :               

20    Stéphane SBRAGGIA Conseiller communautaire de la C.A.P.A.            

21    Laurent MARCANGELI Maire d'Ajaccio, Président de la C.A.P.A.            

22    NON DESIGNE

C.A.B.            

23    NON DESIGNE                                          C.A.B.         
 24    François COLONNA CC Spelunca Liamone            
25    NON DESIGNE             

                

Représentant les Associations des Maires        
26    Pascaline CASTELLANI Maire de Piana            
27    NON DESIGNE 2B            

                

Représentant les établissements publics consulaires régionaux            
30    NON DESIGNE Représentant de la Chambre d'Agriculture de 2A/2B            
31    NON DESIGNE Représentant de la Chambre Régionale de Commerce et d'Industrie 2A/2B            
32    Daniel LUCCIONI Président du Centre Régional de la Propriété Forestière            
33    Louise NICOLAI Représentante de la Chambre des Métiers            

                

Personnalités qualifiées désignées par le président du Conseil Exécutif:                

34    NON DESIGNE            

35    NON DESIGNE            

36    NON DESIGNE            

37    NON DESIGNE            

                

Représentant le Conseil Economique Social et Culturel:                
38    NON DESIGNE            
39    NON DESIGNE            

                

Représentant le GIRTEC:              
40    Paul GRIMALDI Président            

                

Représentant la SAFER:                
41    Christian ORSUCCI Président            

                

Représentant le Conservatoire du Littoral:                
42    Michel MURACCIOLE Délégué            


Représentant le Conservatoire des Espaces Naturels:                
43    Guy CALMELS Trésorier          


Réprésentant le Parc Naturel Régional de la Corse:                
44    NON DESIGNE Vicé-Présidente          

Représentant la Caisse de Développement de la Corse:                
45    Alexandre VINCIGUERRA Directeur général            

                

Assistent en outre              
46    Daniel FAUVRE Directeur de la D.R.E.A.L.            
47    Patrick ALIMIDirecteur de la D.D.T.M. 2A            
48    Pascal VARDON Directeur de la D.D.T.M. 2B            
49    Yann DE MOLLIENS Directeur de la D.R.F.I.P.            
50    Jean-Charles SANANES     Directeur de laBanque de France            
51    Julie-Agathe BAKALOWICZ Directrice Régionale de la Caisse des Dépôts et Consignations            
52    Alain TEMPIER Directeur Régional de l'I.N.S.E.E.            
53    Alexis MILANO Directeur de l'A.U.E.            
54    Toussaint ROSSI Payeur de Corse, Comptable public de l'O.F.C.            

                

Assistent de plein droit               
Bernard SCHMELTZ Préfet de Corse            
Jean-Louis SANTONI Directeur Général des Services de la C.D.C.            
Jean-Charles VALLEE
Directeur Général de l'O.F.C.




Corse | Entretiens | Elections | Institutions