Corse Net Infos - Pure player corse

"N’avez vous pas d’autres modèles à proposer à la jeunesse corse ?" : Terra Eretz Corsica Israel contre la citoyenneté d'honneur à Barghouti


le Mardi 12 Mars 2019 à 21:02

Trois communes de Corse-du-Sud ont reçu ce mardi 12 mars Fadwa Barghouti, avocate et compagne de Marwan Barghouti, député palestinien et chef du Fatah de Cisjordanie, arrêté il y a 17 ans pour «terrorisme » et condamné à la prison à perpétuité. Depuis, madame Barghouti se bat pour faire libérer son mari et les prisonniers palestiniens à travers une campagne internationale. De nombreuses villes françaises soutiennent sa libération à travers plusieurs initiatives : elles octroient notamment à Marwan Barghouti la citoyenneté d’honneur à travers un vote du Conseil Municipal, ce qui est envisagé par les trois municipalités en question.
Cela « a indigné » des nombreux citoyens et les membres de l’association Terra Eretz Corsica, qui dans une lettre ouverte à certains maires de Corse et au président de l’Assemblée Jean-Guy Talamoni, critiquent cette décision et décrivent Barghouti comme un "homme célèbre par les assassinats de civils perpétrés depuis des décennies et par le sang qu’il a sur les mains."




 "N’avez vous pas d’autres modèles à proposer à la jeunesse corse ?" : Terra Eretz Corsica Israel contre la citoyenneté d'honneur à Barghouti

Voici le texte de cette lettre ouverte

L’association Terra Eretz Corsica Israel et de nombreux citoyens sont profondément indignés de la comparaison faite entre Mandela, apôtre de la non violence, et le terroriste Barghouti qui a commandité des assassinats de civils et s’est caché derrière des femmes et des enfants kamikazes ! 

 

Certains élus de Corse souhaitent faire voter par leurs conseils municipaux une délibération qui consisterait à reconnaître comme citoyen d’honneur des communes en question le responsable d’assassinats de civils (hommes femmes et enfants) Israéliens.  
 

Sur le plan juridique la question est entendue : L’article L2121-29 du code des collectivités territoriales donne une compétence locale aux communes qui rend illégal ce type de délibération.


Il s’agirait malgré tout pour ces maires, suivant les déclarations faites à la presse par les organisateurs, de rendre hommage à un « Mandela » du moyen orient ?

Passons sur le fait que ces communes corses n’ont jamais décerné ce titre à Mandela ni même à tout autre militant de la paix et des droits de l’homme. Pourtant les occasions malheureusement ne manquent pas : à Soljenitsyne, à Malala Yousafzai ou au Congolais Denis Mukwege et à l'Irakienne Nadia Muradnon pour leur admirable combat contre l’utilisation de la violence sexuelle comme arme de guerre qui a fait d’eux des prix Nobel de la paix.

 


N’oublions pas Asia Bibi enfermée dans les geôles pakistanaises pendant 9 ans dans des conditions effroyables physiquement et moralement, simplement pour avoir bu de l’eau dans un puits réservé à une autre caste religieuse que la sienne et que la Corse aurait pu s’honorer d’accueillir !


Non. Ces personnalités politiques ne sont pas dignes d’intérêt.


Quand les chrétiens sont martyrisés, que ces édiles ne s’inquiètent ils pas de leur sort ? Quand les femmes luttent pour la liberté dans les pays musulmans que ne les invitent ils pas ? Quand les kurdes combattent et meurent pour notre liberté que ne leur déclarent ils pas leur soutien ?


Mais tout à coup il faudrait inscrire cette personne comme citoyen d’honneur de communes en Corse ? 


Alors il faut se demander qui est elle pour mériter un tel traitement de faveur et en Corse de surcroît  ? Quels bienfaits a t’il prodigué à notre île ou à qui que ce soit d’ailleurs  ? Investissement ? transfert de technologie ? Renommée ? Découverte scientifique ? Ouvrage intellectuel ? Oeuvre artistique ? Pensées  humanistes ou nouvelle vision du monde  permettant de comprendre l’évolution de nos sociétés ? non absolument pas ! Rien de tout cela.
 

Cet homme n’est célèbre que par les assassinats de civils perpétrés depuis des décennies et par le sang qu’il a sur les mains.


Tout d’abord il faut rappeler qu’il est issu d’une famille libanaise - qu’il est le fondateur en 2000 des « brigades des martyrs d’Al Aqsa" organisation inscrite par tous les pays occidentaux : Canada, Etats unis, Europe, sur la liste des organisations terroristes et dont le titre suffit, à lui seul, à cerner le « programme politique. »

Il avait créé en 1995 Le Tanzim, qui avait  commis de nombreux actes terroristes en Israël, contre des civils, dont des attentats-suicides dans des bus et des lieux publics.


Le seul et unique objectif  de son groupe est la destruction pure et simple de l’Etat d’Israel, bien que celui ci soit reconnu par la communauté internationale, et la seule méthode préconisée est l’assassinat de juifs. 26 meurtres.


Il a été condamné à 5 reprises pour meurtres par un tribunal civil dans un état démocratique : Israel. Parmi ces faits d’armes citons l’organisation de l’assassinat de 5 civils israéliens et un prêtre grec orthodoxe.


Voilà son seul et unique programme.

Ce n’est donc ni un homme de  dialogue, ni un homme de paix  mais un radicalisé  et un assassin  :  c’est salir la mémoire et l’oeuvre de Mandela que d’oser les comparer .

Ce n’est pas non plus un combattant  : il s’est abrité derrière les jeunes adolescents qu’il recrutait et dont il a scellé le destin en leur promettant le paradis contre le sacrifice de leurs vies.
 

Une anecdote complète le tableau de ce personnage : la  grève de la faim qu’il avait décidé de faire avec force de publicité était régulièrement «  interrompue » par des agapes rapides, malheureusement pour lui filmées !
 

Non cet homme n’a rien à voir avec Nelson Mandela qui, d’ailleurs, n’a jamais eu le moindre mot pour lui jusqu’à sa mort en 2013.
 

Mandela aurait réfuté une telle comparaison lui qui avait été emprisonné pour sabotage par le régime d’apartheid quand ce terroriste est emprisonné pour assassinat de civils par un pays démocratique comme il aurait été jugé dans n’importe quel pays occidental.
 

Mandela était un Homme de paix et de dialogue qui n’a porté atteinte à aucune des valeurs profondément ancrées dans l’île de Corse.
 

Ce serait déshonorer notre île que de poursuivre ainsi dans ce marché de dupes proposé par quelques personnes qui procèdent à des assimilations hâtives croyant reconnaître un ami là où ils ne font qu’ouvrir la porte aux ennemis irréductibles de la démocratie au moment même où des militants corses refusent, à juste titre, d’être assimilés à des fichés S et où l’Europe et la France s’interrogent sur le retour des djihadistes. 
 

Aucune des obsessions de haine, de violence aveugle et de destruction véhiculées par cette personne n’ont à voir avec la Corse et n’y ont leur place. Personne ne  doit mourir  sous les bombes et les balles aveugles des terroristes pas plus en Europe qu’en France en Corse en Israël ou ailleurs.

N’avez vous pas d’autres modèles à proposer à la jeunesse corse ?

 

 




Corse | Entretiens | Elections | Institutions














Newsletter




Galerie
Galeani
Galeani
Nettoyage Sanguinaires
Nettoyage Sanguinaires
Recyclerie de Corse
Recyclerie de Corse
Calvi : Défilé de mode des commerçants
Calvi : Défilé de mode des commerçants
Logements sociaux à Budiccioni
Logements sociaux à Budiccioni
Incendie appartement Ajaccio
Incendie appartement Ajacci
Premier bain de l'année à L'Ile-Rousse
Animations de Noël à Porto-Vecchio
Clean walk à Ajaccio
Messe de Noël à Castellucio