Corse Net Infos - Pure player corse

Manca Alternativa et Corse Insoumise : Une réunion pour refonder la gauche insulaire


Rédigé par Vincent Marcelli le Mardi 6 Mars 2018 à 17:28 | Modifié le Mardi 6 Mars 2018 - 17:32


Une trentaine de militants de la Manca Alternativa et de la Corse Insoumise se sont retrouvés samedi dernier dans les locaux de la CCAS à Porticcio afin de tirer les enseignements de l’échec des élections territoriales et de poser les jalons d’une refondation de la gauche.


Analyser les causes de l’échec de la liste « a Corsica in Cumunu » lors des dernières territoriales, tel était l’un des enjeux des trente militants de la Manca Alternativa et de la Corse Insoumise, réunis ce samedi à Porticcio. « Nous avons obtenu 5,7% des voix, rappelle Jean-Pierre Orsi (Manca Alternativa), c’est un constat d’échec majeur. Les raisons sont multiples et nous étions réunis pour les mettre en exergue. D’un côté, il est vrai que l’attitude de Jean-Luc Mélenchon à notre égard et bien au-delà de son twit de septembre dernier a démoli notre perspective politique de décembre. Mais, derrière, ce fait, il convient d’aller plus loin et de déterminer d’autres causes, notamment une gauche qui disparait du paysage politique national et international. »
Même son de cloche du côté de Jacques Casamarta (Corse Insoumise) : « Nous sommes face à un grave problème. Les gens ont, d’une manière générale, perdu confiance depuis l’effondrement du bloc de l’Est. En Corse, nous payons aussi un lourd tribut. Nous devons aller vers une autocritique même si nous considérons que 50% des électeurs n’ont pas voté. » 


Un grand rassemblement en  Mai
Les deux mouvements se sont accordés sur l’éventualité d’une fusion qui reste encore à entériner. Le contact devrait être noué, dans les semaines à venir avec le PC afin d’étendre la démarche et de travailler à la refondation de la gauche insulaire. « La gauche dite traditionnelle, portée par un système claniste a disparu en Corse, peste Jean-Pierre Orsi, on est face au syndrome italien où la gauche s’éteint. C’est aussi le cas en France et notamment lors des législatives partielles de Belfort et d’Île-de-France où l’on a retrouvé les candidats républicains et ceux de la République en Marche. Il y a danger... »
Premier point d’une réunification, un rendez-vous à Corte courant mars afin d’étendre la démarche sur tout le territoire insulaire. Préambule avant un grand rassemblement, en mai prochain pour traiter, aux côtés de l’historien Roger Martelli, de la Corse et poser une question que les membres de A Manca et de Corse Insoumise considèrent comme l’une des bases de leur démarche : Refondation de la gauche ou populisme de gauche ? Une façon de renvoyer la « balle » au leader de la France Insoumise...




Dans la même rubrique :
< >

Samedi 15 Décembre 2018 - 20:37 Le FC Bastelicaccia surprend l'ACA (1-0)

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie