Corse Net Infos - Pure player corse

Lucciana : Le corps sans vie de la disparue de Vescovato gisait en contrebas de la route. Son compagnon en garde à vue


Rédigé par le Vendredi 10 Février 2017 à 13:14 | Modifié le Vendredi 10 Février 2017 - 23:42


Le corps de Jennifer Grante, qui était portée disparue depuis le 27 Janvier, a été découvert vendredi matin en contrebas de la route du village de Lucciana. La jeune femme, qui n'avait plus donné signe de vie depuis, avait été aperçue pour la dernière fois à Vescovato et sa voiture et son téléphone portable avaient été retrouvés au Querciolu. Une personne - un proche de la disparue - a été placé en garde à vue peu après la macabre découverte. Selon ce qu'il nous a été donné d'apprendre, il s'agirait du compagnon de la victime. C'est lui qui aurait indiqué aux gendarmes l'endroit où se trouvait le corps.


Lucciana : Le corps sans vie de la disparue de Vescovato gisait en contrebas de la route. Son compagnon en garde à vue
L’espoir des parents, des amis et des proches de Jennifer Grante qui espéraient revoir la jeune femme, disparue à la fin du mois de Janvier se sont envolés vendredi matin.
Le corps sans vie de la jeune femme a, en effet, été retrouvé  en contre bas de la route qui mène à Lucciana, village qui domine la plaine la Marana.

Les enquêteurs de la gendarmerie auraient retrouvé la dépouille de la victime sur les indications de l’un de ses proches qui étaient en garde à vue depuis la veille. 
Mais pour parvenir jusqu’au corps, qui se trouvaient dan un endroit difficile d’accès,  les militaires de Casinca ont du faire appel à des spécialistes.
Les services de l’identification judiciaire ont pris la suite avant que le corps de la malheureuse victime de cet homicide était transporté au centre hospitalier de Bastia afin de poursuivre les premières analyse opérées sur place par les gendarmes.

 

 

Reste à présent aux enquêteurs, puisque la thèse criminelle est privilégiée, à déterminer comment et surtout pourquoi on a ôté  la vie de la sorte à Jennifer Grante, originaire de Seine et Marne, mère de deux petites filles, avant de la jeter au fond de ce ravin escarpé de Lucciana.
Si la thèse d’une dispute qui s’est terminée par la mort de la jeune femme semble la plus plausible - l’homme en garde à vue serait quelqu’un de proche de la victime et il aurait indiqué aux enquêteurs l’endroit où se trouvait le corps de Jennifer - elle n’avait pas été confirmée par le Parquet qui s'est borné à faire savoir qu’une information judiciaire avait été ouverte après la découverte de vendredi matin.

Le Parquet de Bastia fera le point sur cette affaire dans le courant de la matinée de ce samedi.




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie