Corse Net Infos - Pure player corse

Les établissements de plage de L'Ile-Rousse se mettent aux normes


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Jeudi 4 Avril 2019 à 10:34

A quelques jours de l'ouverture de la saison estivale, les quatre premiers établissements de la plage de L'Ile-Rousse, contraints de se mettre aux normes en fonction du "Décret Plage", s'activent à reconstruire et à jouir pleinement d'une autorisation d'occupation temporaire du Domaine Public qui leur a été accordée pour une période de deux ans.




Etablissement "A Siesta"
Etablissement "A Siesta"

A  quelques semaines de l'ouverture de la saison estivale, les quatre établissements de plage situés sur "A Marinella" ressemblent encore à un vaste chantier.
La cause on la connaît avec cette mise en application du Décret Plage de 2006 qui défraie depuis quelques temps la chronique.
Rappelons que dans le cadre de ce fameux Décret Plage et conformément aux engagements pris par les services de l'Etat, l'établissement de plage "Marinella" a été le premier à l'Ile-Rousse à s'être mis en conformité après avoir démoli la partie qui se trouvait sur le Domaine Maritime.
Trois autres établissements; Les Tamaris"", "Le Grand Large" et "A Siesta" ont suivi le mouvement.
Tous les établissements cités ont la particularité de se trouver à la fois en Zone urbaine, sur le Domaine Maritime et sur le tronçon des Chemins de Fer de la Corse, d'où cette démolition partielle concernant le Domaine Maritime.
Permis de démolir et permis de construire affichés, certains établissements ont choisi d'édifier leur nouvelle structure démontable  en bois  posées sur des plots.


D'autres se sont pour l'heure contenté de démolir uniquement la partie se trouvant sur le Domaine Maritime.
Cette application stricte du Décret Plage n'est pas sans poser des problèmes aux plagistes, notamment auprès des banques réticentes, compte tenu de la situation,  à accorder des prêts.
Pour l'heure, il faut savoir que ces établissements peuvent fonctionner grâce à l'obtention d'une Autorisation d'Occupation Temporaire du Domaine Public mais en revanche, rien n'est réglé concernant la concession de la Plage.


La situation est la même pour l'Ile-Rousse et Calvi, d'où la volonté des responsables du tourisme et plus particulièrement de André D'Oriano,  Président de la Commission Plage  de  l' Union des Métiers et de l'Industrie de l'Hôtellerie.
« Il est bien entendu évident que les Mairies doivent impérativement demander à prendre les concessions de leurs plages . Il s’agit là de l’intérêt de leur commune et de ses administrés… Je pense qu’un Maire a le devoir de garder l’autonomie de gestion de sa commune, tout comme il est important d'exiger un cahier des charges bien précis » soulignait-il  à CNI.

Sur le chantier de son établissement, entre deux appels téléphoniques de ses confrères du sud, André D'Oriano, ne cache pas sa colère de ne pas avoir pu ouvrir son établissement pour le passage du Tour de Corse automobile WRC et de pas avoir pu ainsi répondre aux nombreuses sollicitations.
"Nous avons une collectivité de Corse qui a investi une somme très importante, tout comme la municipalité de Calvi, ville d'arrivée, pour que cet événement mondial puisse se dérouler chez nous, alors que les établissements de plage ne sont autorisés qu'à ouvrir le 15 avril ! Nous avons pourtant des établissements qui sont à même d'ouvrir une grande partie de l'année".
   




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie














Newsletter




Galerie
Galeani
Galeani
Nettoyage Sanguinaires
Nettoyage Sanguinaires
Recyclerie de Corse
Recyclerie de Corse
Calvi : Défilé de mode des commerçants
Calvi : Défilé de mode des commerçants
Logements sociaux à Budiccioni
Logements sociaux à Budiccioni
Incendie appartement Ajaccio
Incendie appartement Ajacci
Premier bain de l'année à L'Ile-Rousse
Animations de Noël à Porto-Vecchio
Clean walk à Ajaccio
Messe de Noël à Castellucio