Corse Net Infos - Pure player corse

Législatives : Réactions et prises de position


Rédigé par le Mardi 13 Juin 2017 à 16:59 | Modifié le Mardi 13 Juin 2017 - 23:46


A la veille du deuxième tour des élections législatives les réactions et prises de position se multiplient…


Législatives : Réactions et prises de position
François Orlandi-Lolla Di Vico : Liberté de vote
Le premier tour des élections législatives dans la première circonscription de la Haute-Corse n'a pas permis d'accompagner l'élan national porté par Emmanuel Macron.
Avec Lolla Di Vico nous remercions les électrices et les électeurs qui nous ont témoigné leur confiance.
L'implication de tous les instants, les valeurs essentielles qui doivent guider l'action publique, l'honnêteté, la loyauté, le respect, n'ont pas suffi pour donner à la Corse un député engagé avec le Président de la République et son projet.
Une fois de plus les ambitions personnelles ont nourri la division et n'ont pas permis de réaliser l'union des forces de progrès.
La dynamique de La République En Marche continue sur la Corse avec celles et ceux qui adhèrent, ici aussi, aux principes et à la démarche d'Emmanuel Macron.
Le deuxième tour du scrutin verra s'opposer un candidat Nationaliste et un candidat Les Républicains.
- Quelle sera leur position vis-à-vis du programme d'EM et des candidats LREM encore qualifiés ?
- Quelle est clairement leur vision de la place de la Corse dans l'ensemble national ?
Face à ces questions sans réponse, nous voulons construire notre avenir, celui d'une Corse forte, solidaire et respectée, au sein d'une République fondée sur les principes fondamentaux de Liberté-Egalité-Fraternité et Laïcité, portée par des femmes et des hommes d'ouverture et de progrès, libres de leur vote. 


Julien Morganti- Audrey Nicoli : Aucune consigne de vote
Durant cette campagne législative, j'ai défendu avec Audrey Nicoli une autre vision de la démocratie, une démocratie transparente et ouverte à laquelle 2289 électeurs se sont identifiés. Nous tenons à les remercier très chaleureusement.
Cette démarche s’est logiquement imposée auprès de ceux qui, comme nous, ont pris la mesure du changement que réclament nos concitoyens.
Si les résultats du premier tour ne permettent pas de porter plus loin ces idées, dans ce scrutin, ils prouvent néanmoins qu’elles ont toute leur place dans le débat démocratique. Je me suis présenté en homme libre devant un électorat que je considère tout aussi libre.
Aussi, en vue du second tour de l’élection législative de dimanche prochain, je ne donne aucune consigne de vote. Dans cet état d'esprit de renouvellement je ne doute pas un seul instant de leur maturité civique.
Le renouvellement des usages c’est aussi cela, la confiance réciproque."

Michel Stefani-Toussainte Devoti : Le vote blanc ou l'abstention
Nous remercions les 1445 (5.30%) électrices et électeurs qui se sont prononcés au premier tour de l’élection législative en notre faveur dans la 1ère circonscription de la Haute Corse. Nous remercions également, celles et ceux, militants et citoyens, qui se sont engagés avec nous à gauche et en faveur du progrès social durant cette campagne. Cela étant, le désintérêt pour ce scrutin s’est traduit par un taux d’abstention record de 52.58 %. Jamais il n’a atteint un tel niveau pour les législatives. C'est ainsi que Michel Castellani (Nat) est qualifié pour le 2ème tour avec 14,10 % des inscrits et le sortant Sauveur Gandolfi-Scheit (LR) avec 10.08 %.

Cette forte abstention nous permet raisonnablement d’imaginer que de nombreux électeurs de gauche n’ont pas voté dimanche. La déception et la colère, nourries par la politique de François Hollande, y sont pour beaucoup.

La crise démocratique, qui vient à nouveau de s’approfondir dans cette séquence électorale, confirme la nécessité de sortir du présidentialisme et de l’actuelle constitution pour redonner du sens à la démocratie et au Parlement notamment par le scrutin à la proportionnelle.

Sous couvert d’accès au pouvoir de « la société civile » la recomposition politique « hors clivage droite gauche » permettra au Président de la République, élu par défaut, de disposer d’une majorité hégémonique pour faire passer à coup d’ordonnances son programme néolibéral et antisocial.

Malheureusement l’absence d’accord avec la FI, malgré notre insistance, a conduit à ce que dans cette circonscription, sur les 5825 électeurs de Jean Luc Mélenchon, seulement 2588 se sont retrouvés sur nos candidatures concurrentes.

La gauche est donc sévèrement privée de candidat au second tour et dimanche prochain aucun des deux candidats qualifiés ne permettra d’exprimer un vote conforme à nos objectifs politiques.

Le candidat nationaliste se veut porteur de la politique de la majorité territoriale à l’Assemblée nationale. Or nous nous y opposons à la CTC car cette politique s’inscrit globalement, non pas dans le cadre de la solidarité nationale, mais dans celui de la concurrence libérale européenne (statut fiscal, zone franche, politique de transports…) et de surcroît elle s’appuie sur des choix discriminatoires (statut de résident, charte pour l’emploi local, questionnaire aux enfants…) contraires aux fondements républicains du vivre ensemble.

S’agissant des ordonnances visant le code du travail, de la hausse de la CSG sur les pensions, de la casse du régime des retraites, de la réduction du budget de 60 milliards et de la suppression de 150 000 postes dans la fonction publique, le candidat nationaliste ne se prononce pas.

Quant au candidat de la droite, le programme de son parti LR est d’autant plus compatible avec cette politique néolibérale que le 1er ministre, chargé de la mettre en œuvre, est issu des mêmes rangs.

Voila pourquoi nous appelons les électrices et électeurs de gauche qui nous ont fait confiance au premier tour à voter blanc ou s’abstenir dimanche prochain et au-delà à reconstruire en Corse un espoir à gauche pour une société juste, solidaire et écologique.


Marcel Francisci : Soutien à S. Gandolfi-Scheit, Camille de Rocca Sera et Francis Giudici
Depuis dimanche soir, les résultats du 1er tour des élections législatives en Corse génèrent de nombreuses réactions.
Dans 3 des 4 circonscriptions, les candidats Les Républicains seront présents au second tour avec d'excellentes chances de l'emporter ce dont je me réjouis pour la Corse.
Je considère, en effet, que ça serait une chance pour notre île d’être représentée par Sauveur Gandolfi-Scheit, Jean-Jacques Ferrara et Camille de Rocca Serra qui sont totalement dévoués à leur territoire et à ses habitants. Ils l’ont tous les trois prouvé par le passé.
La 2ème circonscription de la Haute Corse a été le théâtre d'un affrontement, objectivement inexplicable, entre deux candidats de droite qui siègent dans le même groupe à l'Assemblée de Corse. Alors qu'ils totalisent à eux deux plus de 28% des voix, ni l'une, ni l'autre ne participeront au second tour. Du point de vue des partisans de la Droite et du Centre, la division est l'origine de cette grande injustice. Je n'ai pas pour habitude de faire de l'ingérence mais les circonstances l’exigent. Car, devant l'absence de consignes de vote des candidats éliminés, j'estime de ma responsabilité de m'adresser à leurs électeurs.
Lors de la Primaire de la Droite et du Centre, Francis Guidici s'est fortement impliqué et a soutenu Bruno Le Maire. Il y a défendu, en homme de convictions, l'idée de l'alternance au sommet de l'Etat.
C'est pourquoi, dimanche 18 juin, il reste aux électeurs qui partagent notre projet, la possibilité de faire encore entendre leur voix et défendre leurs idées en votant pour Francis Guidici qui saura rassembler une majorité dans cette circonscription. À l'Assemblée Nationale, il sera un député exigeant et toujours attentif aux intérêts de la Corse.
C'est pour toutes ces raisons qu'en conscience j'ai décidé de rendre public mon soutien


U Riaquistu di Portivechju
Avec 30,03 % des voix exprimées sur la commune, les candidats nationalistes - Paul André Colombani et Pierre José Filipputti - arrivent en seconde position derrière le député sortant Camille de Rocca - Serra et sa suppléante Valérie Bozzi ( 43,25 % ) et devancent les candidats de la Majorité Présidentielle, Jean Charles Orsucci et Jean Baptiste Luccioni (20,36 %).  

Cette position se retrouve à l'échelle de la circonscription avec 35,99 % pour Camille de Rocca - Serra et 29,09 % pour Paul André Colombani. Le député sortant est donc en ballotage.

L'enjeu est très important : il s'agit ici de consacrer - à partir du mouvement national uni - une représentativité patriotique au coeur même de l'Assemblée Nationale française. Cette représentativité participera à la stratégie visant à mettre en place les conditions d'une véritable solution politique pour la Corse.
Le vote pour la Corse et la Nation, pour la reconnaissance de tous ses droits et son épanouissement doit se renforcer.
U Riacquistu di Portivechju appelle tous ses adhérents à amplifier le succès du 1er tour pour la victoire du second.
Un passu hè statu francatu, tocca à ugnunu di rinfurzà u votu patriotticu pà una vittoria pulitica.
Vutemu tutti insembu à PA Colombani e PG Filipputti ! Vutemu Pà a Corsica !
   

Pudemu
Au premier tour des élections législatives, les membres de PUDEMU ont tenu à s'engager en toute indépendance sur une plateforme d'engagements que nous allons continué d'élaborer dans les semaines et les mois à venir. 
Certes, notre démarche s'est heurtée à la logique du vote utile. Nous le regrettons sans pour autant renoncer à faire émerger une nouvelle génération politique au sein d'un large mouvement libéral, réformiste et autogestionnaire. La véritable défaite est d'autant plus préoccupante qu'elle est collective : c'est celle contre l'abstention. 

Cela étant dit, dans les trois circonscriptions concernées, nous appelons sans plus attendre à soutenir sans ambiguïté les candidats issus de la majorité territoriale Pè a Corsica, pas seulement par rejet des candidats auxquels ils sont opposés mais véritablement par adhésion à leur démarche. 
S'ils sont élus députés, nous espérons donc que Jean-Felix Acquaviva, Michel Castellani et Paul André Colombani porterons la voix de l'émancipation de la Corse et de l'autodétermination du peuple Corse à l'Assemblée nationale. 
Construire la Corse de demain, ça commence aujourd'hui !


Les résultats définitifs du premier tour en Haute-Corse





Corse | Entretiens | Elections | Institutions




Derniers tweets
Corse Net Infos : Véhicule de secours incendié à Vero : Les pompiers du SIS2A pris pour cible https://t.co/n6iS0T3TII https://t.co/5yGtX1z8mi
Mercredi 22 Août - 01:41
Corse Net Infos : Véhicule de secours incendié à Vero : Les pompiers du SIS2A pris pour cible https://t.co/24hDvFcyv0
Mercredi 22 Août - 01:40
Corse Net Infos : #Cervione : La #noisette a été célébrée le week-end dernier https://t.co/THfGYwfY9S
Mardi 21 Août - 23:16
Corse Net Infos : Cervione : La noisette a été célébrée le week-end dernier https://t.co/oekAzNJTvJ https://t.co/uv4GLmz1FN
Mardi 21 Août - 23:16



Newsletter






Galerie
Requin1
Requin
Cérémonie Ajaccio
Cérémonie Ajaccio
Fiera di l'Alivu
Fiera di l'Alivu
Port de L'Ile-Rousse
Port de L'Ile-Rousse
Bande à Part
Bande à Part
ACA-FCBB
GFCA-Nîmes
Vitrines vivantes
Tribbiera in Lumiu
Feu le bon café
Marché de Porto-Vecchio