Corse Net Infos - Pure player corse


"Le choix du sabre" : Le nouveau roman historique de Jean-Pierre Nucci


Philippe Jammes le Dimanche 5 Juin 2022 à 18:07

"Le Choix du Sabre" paru aux Editions Erick Bonnier, suite du "Désert sans la Gloire", est une aventure romanesque dans laquelle les personnages cheminent vers un lieu commun : Marengo. Un roman historique qui rentre dans la grande saga napoléonienne, une aventure extraordinaire, une épopée de bravoure, de tactique et d’honneur où l’auteur raconte avec talent cette période riche en rebondissements. CNI a rencontré Jean-Pierre Nucci.



L'auteur
L'auteur
 
- Qui est Jean-Pierre Nucci ?
- Je suis né à Ajaccio. J’y ai vécu de longues années, toute ma jeunesse, c’est ma ville et j’y suis très attaché. J’y passe un tiers de mon temps et, dans un avenir assez proche, j’espère bien y résider plus longtemps. Pour être complet sur ce chapitre je suis Corse de sang. Mes parents, mes grands-parents et plus loin encore étaient Corses eux-mêmes. J’ai de la famille et beaucoup d’amis sur l’île.

- Plusieurs ouvrages déjà...
- J’ai beaucoup écrit pour la maison d’éditions parascolaire Vuibert. C’est là que ma plume s’est forgée. Le roman a suivi presque naturellement. Mes trois premiers romans, Monteggiani, La Guardiola et Bastarda, traitent du thème de la famille avec en toile de fond la Corse. Le Choix du Sabre et Le Désert sans la Gloire qui font suite, tous deux romans historiques, couvrent les périodes du Directoire et du Consulat.

- Le thème de votre nouveau roman ?
- Le Choix du Sabre est donc la suite de mon précédent roman Le Désert sans la Gloire, qui était un récit autour de la bataille des Pyramides et de l’Égypte des Mamelouks. Le lecteur retrouvera dans ce deuxième tome quelques protagonistes communs. Ils continuent leur chemin, toujours auprès de Bonaparte. Les thèmes des deux romans sont opposés. Le Désert sans la Gloire a été écrit sous l’angle de la critique. À travers le comportement de mes personnages, je dénonce une guerre de conquête. Une pratique barbare. La République n’avait rien à faire là-bas, ou à tout le moins, elle se devait de s’y prendre autrement, d’une manière moins brutale. Dans Le Choix du Sabre, tout change. En Italie, ce n’est pas la République qui est l’agresseur. Le pays est en danger. Bonaparte s’oppose avec brio aux Anglais et aux Autrichiens pour défendre la patrie. C’est ce que j’ai voulu démontrer au fil des pages.

- Le Sabre ?
- Mon personnage principal fait ce choix. Pour en comprendre la raison, il faudra lire le livre. Cet ouvrage est avant tout une fiction. Même si les faits historiques sont authentiques, l’histoire reste romanesque.

- Vous y rendez compte aussi de l’importance de Marengo ?
- C’est une bataille cruciale et décisive pour le pays. Une défaite à Marengo et la République, la France elle-même disparaissait. Les Anglais et les Autrichiens craignaient Bonaparte. Leur ambition était de Renverser le Consulat, le nouveau régime politique dont la France s’était dotée à la suite du coup d’État du 18 Brumaire. Par un coup de génie légendaire, le tout nouveau Premier Consul les en a empêchés.

- Comment vos recherches se sont-elles articulées pour l'écrire ?
- Une bibliographie volumineuse, le net, on y trouve des traces intéressantes. Parmi les livres dont je me suis inspiré, je citerais « Histoire du Consulat » de Louis Madelin, « Voyage en Basse et Haute Égypte… » De Dominique Vivant Denon, « Desaix en Égypte » de Sophie Muffa et Pascal Cyr.

- Une passion pour l’Empereur aussi ?
- Une fascination plus qu’une passion. Le parcours de ce jeune Corse est prodigieux à bien des égards. Passer de la rue Malherbe aux Tuileries en si peu de temps relève du miracle et pourtant… S’il y a un thème qui m’est cher, c’est celui de l’ascension sociale. Pour le coup, j’ai été comblé.

- Votre ouvrage est préfacé par le Prince Murat ...
- C’est la bonne surprise ! Mon éditeur, Erick Bonnier, a fait lire le manuscrit au prince Joachim. Ce dernier l’a apprécié au point d’écrire cette magnifique préface. Je dois dire que cela m’a vraiment touché.


* JP Nucci sera en dédicaces le 2  juillet au matin à la librairie des Palmiers, place Foch à Ajaccio.
 

Synopsis

« Aux confins de la Haute Égypte se trouve le jeune sous-lieutenant Émile Ducoroy. Un personnage aussi intrépide qu’impétueux qui étonnera le lecteur. Il voyagera aux côtés du Premier Consul, ira jusqu’aux premières cataractes, à la lisière du désert, découvrira Muhammad al Mûrad, le guerrier mamelouk, s’émerveillera de la présence d’Aya, la belle Bédouine, se baladera près de Louxor avec Vivant Denon, se rendra en Italie où il combattra auprès de Marcellin Marbot, restera stupéfait en découvrant le récit du siège de Gênes, cheminera jusqu’à Milan, participera à la charge de Desaix à San Giuliano… 
Bonaparte quitte Le Caire en août 1799 et se retrouve à Marengo en juin 1800. En moins d’une année son destin s’accomplit. La France bascule de la République au Consulat avec l’avènement de l’Empire en ligne de mire. Pourtant en ce mois de novembre 1799, rien n’est joué d’avance. Le désordre règne, le régime politique s’effondre, l’ennemi menace. À l’intérieur comme à l’extérieur, tout semble perdu. Fin 1800, ces calamités ont disparu, l’ordre est revenu, la paix presque consacrée. Alors comment le destin se redressa-t-il en si peu de temps ? Une bonne étoile était passée par-là ».
Le livre est sorti le 19 mai*.













L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        





Les Vidéos de CNI


Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047