Corse Net Infos - Pure player corse

Le Plan Local d’Urbanisme d’Ajaccio arrêté : Prochaine étape en juin


Rédigé par José Fanchi le Jeudi 29 Novembre 2018 à 22:05 | Modifié le Jeudi 29 Novembre 2018 - 23:42


En Octobre dernier, 2015, le conseil municipal d’Ajaccio avait présenté officiellement son Plan Local d’Urbanisme. Hier, il a été arrêté par les élus. Une réalisation saluée pour le travail engagé et la stratégie qui en découlera


Laurent Marcangeli (Photos Michel Luccioni)
Laurent Marcangeli (Photos Michel Luccioni)
C’était le sujet unique de la séance du conseil municipal de mercredi. L’on est aussitôt entré dans le vif du sujet avec les grandes orientations du Plan Local d’Urbanisme présentées avant le débat. Le maire a rappelé le travail effectué au cours des trois dernières années pour mieux situer l’étape décisive pour l’avenir de la cité et cela pour plusieurs années :
« C’est avant tout une opportunité donnée par la loi d’avoir une vision, une ambition et un portait de la ville pour les quinze prochaines années. A ce titre, le document décline les différentes orientations générales d’aménagement portant tout autant sur le développement et le rayonnement économique, l’amélioration et le renouveau de la trame urbaine, que sur la sauvegarde et la valorisation du patrimoine culturel, environnemental et agricole. »


Paul Leonetti pas rassuré…
La construction de plus de 5900 logements dans les 15 ans à venir, va permettre de passer de plus de 72 000 habitants à plus de 85 000. Cela semble ne pas avoir convaincu l’opposition nationaliste, notamment Paul Leonetti, qui a parlé d’urbanisation effrénée :
« Cela représente près de 15 000 personnes de plus sur la ville, je trouve que c’est énorme. Ajaccio avec autant d’habitants dans une dizaine d’années, cela parait ingérable. Nous sommes aujourd’hui serrés en matière d’équipement, traitement des eaux, circulation, comment faire ? Je me pose la question de savoir comment l’on peut envisager une telle progression si importante de la population avec toutes les complications environnementales que cela va entrainer ? Ce choix politique n’est pas raisonnable… »

Paul Leonetti
Paul Leonetti
Autre intervenant, Paul-Antoine Luciani, qui a mis l’accent sur le sérieux du volumineux dossier de plus de 4 000 pages, tout en regrettant que le projet de déviation par le quartier de Pietralba pour rejoindre le Stilettu soit abandonné. Un amendement avait même été déposé :
«  Ce projet n’a pourtant fait l’objet d’aucune décision d’annulation et a même été reconnu par la collectivité territoriale de Corse qui avait décidé de financer les travaux pour un montant de près de 7 millions d’euros. » 
On imagine aisément la joie des habitants de ce quartier d’Ajaccio…Et de l’association de défense qui a véritablement mouillé le maillot durant des années dans cette affaire !


Respecter notre politique…
L’opposition nationaliste a ainsi voté contre, la gauche s’est abstenue après avoir déposé un amendement  dans lequel étaient contestées les voies d’accès au nouvel hôpital.
Laurent Marcangeli s’est exprimé à son tour :
« En termes de démographie, nous avons eu une opposition avec M. Leonetti, qui souhaite que la ville cesse de se développer. En ce qui me concerne, je pense que la ville, à partir de ce qu’elle est, peut accueillir de nouveaux habitants dans certains secteurs peu habités aujourd’hui, notamment dans l’hyper centre-ville. Cela passe par la rénovation des bâtiments, les aménagements publics plus attrayants, c’est d’ailleurs la politique que nous sommes en train de mener dans le cadre du projet cœur de ville. »
J. F.





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie