Corse Net Infos - Pure player corse

La volonté de sauver le Rallye automobile de Balagne est là mais...


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Dimanche 24 Avril 2016 à 13:58 | Modifié le Lundi 25 Avril 2016 - 08:47


Vendredi soir, a eu lieu à L'Ile-Rousse une réunion pour débattre de l'avenir du Rallye automobile de Balagne. La volonté de sauver cette épreuve, qui fait l'unanimité, est présente mais l'incertitude sur son avenir plane toujours. Les organisateurs se donnent 40 jours prendre leur décision…



Au vu des remous provoqués par une éventuelle disparition du Rallye Automobile de Balagne, on attendait beaucoup de monde vendredi soir à cette réunion qui s'est tenue à 19 heures dans la salle du stade Jacques-Ambroggi.
Jean-Marc Acquaviva, personnage incontournable de ce Rallye de Balagne qu'il a fait grandir était plutôt dubitatif.
Sur une quarantaine de personnes présentes, il y avait bien des représentant des associations des commerçants de L'Ile-Rousse et de Calvi et autres associations mais en revanche, très peu de pilotes et aucun élu.
Le bureau de la Scudéria Balanina se limitait  lui à 4 personnes: Simon Folacci, Jean-Marc Leca, Jeannot  Petretti et Jean-Marc Acquaviva.


Jean-Marc Acquaviva rappelait d'entrée la situation actuelle du Rallye de Balagne avec ses problèmes financiers longuement évoqués dans les médias, avant de prévenir qu'aucune décision ne serait prise au terme de cette réunion mais que si des solutions n'étaient pas trouvées, il ne serait pas possible de poursuivre l'aventure.
Et d'ajouter: " Nous avons le sentiment qu'il y a comme un essoufflement. Bien entendu notre but n'est pas d'arrêter le Rallye de Balagne mais en l'état actuel, sans trésorerie d'avance, il n'est pas question de poursuivre. Il faut se rendre à l'évidence, s'il n'y a pas un travail énorme qui est fait, on est morts. Le paradoxe, c'est que cette course est reconnue comme la plus belle de Corse et que, visiblement, nous soyons les seuls à ne pas nous en sortir"
De son côté, Simon Folacci ajoutait, après avoir évoqué la situation économique actuelle:" Que les choses soient claires. On ne va pas repartir avec des dettes. Comme cela a pu être évoqué, si nous faisons l'impasse une année, c'est la mort du Rallye qui est assurée".
Sur les problèmes financiers évoqués , dans la salle, Mathieu s'étonnait du choix d'équiper les voitures de transpondeurs  pour un montant de 9000€ qui, à  son avis, ne s'imposait pas ou encore de dépenses  excessives pour des commissaires de course venant du continent, alors que peut être une solution locale pouvait être envisagée. Le montant de la location de la sono était également dénoncé par le même Mathieu qui précisait qu'il en  avait proposé une à moitié prix.
Puis il ajoutait: " Notre grand tort c'est de nous laisser imposer les choses, notamment au niveau des commissaires de course qui viennent du continent. tout ça c'est avec notre argent. A nous de montrer que c'est nous qui organisons le Rallye de Balagne et pas les autres"
Jean de son côté ne comprenait pas l'abandon de lotos et autres manifestations pour faire rentrer de l'argent.
Des problèmes de communication étaient également soulevés.
En face, le membres du bureau pointaient du doigt le manque d'implication des licenciés.


Jean-Marc Acquaviva revenait sur cette situation: " Oui le mal est profond, il y a certainement des torts de notre côté mais nous n'avons que très peu de soutien".
La lueur d'espoir de cette soirée, où l'on avait le sentiment que chacun de son côté avait des choses à reprocher, est venue de l'Association des Commerçants et Artisans de L'Ile-Rousse avec à sa tête le président Franco Farsetti qui préférait la politique de la main tendue : "On aura compris que le nerf de la guerre c'était l'argent. Pour nous il n'est pas question que le Rallye de Balagne s'arrête".
"Le président de l'Union Commerciale Calvaise Patrick Mattei qui est à mes côtés est du même avis. Ce que nous vous proposons concrètement aujourd'hui c'est de faire rentrer de l'argent en organisant un loto inter bar ou un loto dans une grande salle que nous prendrons en charge. ensuite, nous vous proposons notre soutien logistique. Vous avez évoqué tout à l'heure le coût des repas des commissaires et autres dans les restaurants. Comme l'a dit ma collègue précédemment, nous vous proposons d'organiser l'intendance  comme cela a  été fait pour d'autres manifestations en mettant un chapiteau à disposition pour faire manger tout le monde"
Et de conclure: " Arrêtez de travailler seuls."


Jean-Marc Acquaviva reconnaissait que le loto inter bars était l'arme absolue.*
Au bureau qui se plaignait qu'ils n'étaient que quatre pour tout gérer, il était rétorqué que c'était le propre de bon nombre d'associations, ce qui faisait dire non sans humour à quelqu'un; " Bienvenue aux clubs des 4"!
Patrick Mattei, président de l'UCC insistait pour faire un appel à la jeunesse qui devait-il dire "est la force vive de la Corse" Et d'ajouter: "Avec l'ACAIR nous serons à vos côtés pour vous aider. Trouver de l'argent n'est pas un problème"!


L'importance de donner une autre image de ce Rallye en organisant des manifestations tout autour était suggérée, tout comme la nécessité à communiquer autrement.
A noter que Pierre Boï, président de l'ASA Corsica organisatrice de ce Rallye de Balagne, avant le soutien de la Scuderia Balanina, avait fait le déplacement d'Ajaccio pour assister à cette réunion.
Concrètement de cette réunion on retiendra la volonté des associations à aider l'organisation pour éviter une sortie de route qui pourrait être fatale au Rallye automobile de Balagne.





Dans la même rubrique :
< >

Lundi 24 Septembre 2018 - 18:50 Les champions de Calvi-Balagne récompensés

Rugby | Echecs | Autos Motos | Cyclisme | Autres sports




Derniers tweets
Corse Net Infos : Agression au couteau d'Ajaccio : Deux gardes à vue. Rassemblement de soutien devant l'Assemblée de Corse… https://t.co/8MNtbGUtXu
Mardi 25 Septembre - 00:09
Corse Net Infos : Conseil municipal de rentrée à Ajaccio : Travaux, culture, animation, la ville avance https://t.co/q5GtnCYOwV https://t.co/rAxirMXhLj
Lundi 24 Septembre - 21:59
Corse Net Infos : Trois morts par noyade en Corse-du-Sud https://t.co/XOHr1DadEk https://t.co/xnUfAz6Rwb
Lundi 24 Septembre - 21:39
Corse Net Infos : Tribune Libre -Jean Zuccarelli : "L'incinérateur, oui et vite, si…" https://t.co/jRqrmnLHlb https://t.co/Nilcde35TW
Lundi 24 Septembre - 19:29



Newsletter






Galerie