Corse Net Infos - Pure player corse

La seconde chance du Corssad s’appelle Amapa


Rédigé par Michela Vanti le Samedi 30 Septembre 2017 à 23:39 | Modifié le Dimanche 1 Octobre 2017 - 16:45


Comme l’avait décidé en juillet dernier le tribunal de grande instance de Bastia, l’Association Amapa du Groupe DocteGestion, a repris le Corssad. Depuis depuis 2 mois ce l'ancien Corssad (Centre Organisation Régionale Service Soins Aide Domicile) est géré par cette association médico-sociale qui sur le continent a, déjà, réussi une vingtaine de reprises d’entreprises de l’économie solidaire et sociale. Son président, Bernard Bensaid, était en Corse, en début de semaine, pour rencontrer l’ensemble des salariés, faire un bilan d’étape après deux mois d’activité et annoncer des nouveaux projets.


Bernard Bensaid, président de l'association Amapa et PDG du groupe DocteGestio
Bernard Bensaid, président de l'association Amapa et PDG du groupe DocteGestio

La reprise des entreprises en difficulté, œuvrant dans le domaine du social et sanitaire est sa spécialité. Bernard Bensaid est président de l'association Amapa et PDG du groupe DocteGestio, qui le mois de juillet dernier a repris l'association Corssad. Cepolytechnicien du social, et professeur agrégé en sciences économiques, nous explique comment il compte redresser la structure et la  et faire progresser grâce à des importantes nouveautés.

 

- L’Association Amapa a repris l’ensemble des activités et des salariés du Corssad.  Qu’est-ce que va changer pour les 335 employés et les 1 500 personnes accompagnées avec cette reprise ?
Aucun grand changement, juste des améliorations dans le fonctionnement et l’offre des services. L’ensemble des activités proposées telles que la télé assistance, l’aide à domicile et le soin (infirmier) à domicile restent. Rien ne change, donc, pour les bénéficiaires accompagnés, les tarifs, qui sont les plus bas de la région, n’ont pas changé non plus.

 

On va mettre l’accent sur la qualité. Pour la première fois en Corse les personnes qu’on accompagne et leurs familles pourront noter nos services chaque mois grâce à un questionnaire de satisfaction envoyé au même temps que les factures. Cela pour nous permettre de mieux réagir à des éventuels dysfonctionnements.

 

 

- Quelles seront les nouveautés, que votre Association portera au fonctionnement de la structure, sur combien de communes et quels territoires vous interviendrez ?

 

- Nous avons décidé de partir à la conquête de l’ensemble du territoire grâce à la formation et au bon niveau de nos collaborateurs. Comme sur le continent, où nous avons développé un réseaux d’agences qui couvre tout le territoire en offrant un service de proximité, on voudrait développer notre structure sur toute la Corse en particulier en Corse-du-Sud où le Corssad était peu implanté pour offrir à ce département l’opportunité de rééquilibrer la dépendance de l’autre structure existante qui a pratiquement le monopole. 

 

L’autre nouveauté c’est d’équiper l’ensemble de nos salariés de smartphones pour leur permettre de réagir aux changements de programme du dernier moment. 

On va aussi reconstituer la flotte automobile et équiper nos aidants avec des voitures plus efficaces et capables de rejoindre des zones rurales où on voudrait étoffer notre activité en essayant d’aller dans les zones que ne sont pas couvertes.

 

- Quels projets comptez-vous développer ?

 - Parmi nos projets il y a celui de la formation de nos employés et collaborateurs grâce à l’institut de formation du groupe qui utilise comme ressources les collaborateurs les plus expérimentés. On formera nos intervenants et on leur demandera d’être les sentinelles de la dégradation de l’état de santé et de dépendance des seniors.

 

On mettra aussi l’accent sur le digital. Grâce à une plateforme, il sera possible faire de pré admissions en ligne, acheter des prestations complémentaires, prendre des rrendez-vous et il sera possible partager le dossier médical avec les autres professions de santé qui s’occupent de nos patients. 

 

 

- Le bilan d’étape après deux mois d’activité ?

Positif. Nous n’avons perdu aucun patient en seulement deux mois d’exercice on a plus que doublé le nombre de bénéficiaires de soins infirmiers qui sont passés de 50 à 110.

 

Les contrats de travail de nos 335 employés qui travaillent dans nos 11 agences n’ont pas été changés et le groupe a réussi à réduire les pertes de 15 000 euros en deux mois en passant de 100 mille à 850 00 euros de déficit. 

 

 

- Le groupe Doctegestio qui gère l’Association Amapa est spécialisé dans l’exploitation et la commercialisation d’établissements hôteliers, de santé et médico-sociaux ? Vous avez des projets dans ce sens en Corse ?

 - Oui on avait deux projets de rachats d’ Ephad en Corse qui n’ont pas abouti. L’Amapa génération solidaire existe depuis cinquante-deux ans et elle étend depuis quelques années ses activités à d’autres régions, comme la Corse, en reprenant des associations en difficulté, donc oui on peut avoir des projets…si l’occasion se présente.




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie





Derniers tweets
Corse Net Infos : Santa Maria-di-Lota : I terzi Scontri di e Pieve in Miomu https://t.co/w2DvxDpOiF https://t.co/dy2moZ49pI
Samedi 21 Juillet - 15:21
Corse Net Infos : 4ème édition du festival littéraire d'Altaghjè au cœur des mythes grecs : C'est ce week-end https://t.co/KyMU8uaXfw https://t.co/kx2GDmG5ir
Samedi 21 Juillet - 14:41
Corse Net Infos : Tribbiera in Lumiu, ritornu à e radiche di l'antichi https://t.co/263YRPvXFj https://t.co/p5mkyBYMuw
Samedi 21 Juillet - 08:11
Corse Net Infos : Avec #OKpal soutenez #CNI ! https://t.co/EimdOC7Xpg
Samedi 21 Juillet - 07:56



Newsletter






Galerie