Corse Net Infos - Pure player corse

La femme d'Yvan Colonna interpelle Emmanuel Macron pour demander le rapprochement de son mari


Rédigé par Nicole Mari le Mardi 6 Février 2018 à 19:20 | Modifié le Mardi 6 Février 2018 - 21:27


C’est une rencontre inattendue à la sortie de la visite du Palais Fesch où quelques personnes attendaient le président de la République. Stéphanie, la femme d’Yvan Colonna interpelle Emmanuel Macron et lui demande le rapprochement de son mari dans une prison corse. Un dialogue sur le vif avec un président Macron mis au pied du mur (vidéo LCI).


Stéphanie Colonna interpelle Emmanuel Macron à la sortie du musée Fesch à Ajaccio.
Stéphanie Colonna interpelle Emmanuel Macron à la sortie du musée Fesch à Ajaccio.
« Bonjour, je suis la femme d'Yvan Colonna ».
A la sortie de la visite du musée Fesch qui a duré une heure, Emmanuel Macron a été interpellé par Stéphanie Colonna qui lui a tendu la main et l’a supplié de rapprocher son mari qui est incarcéré à la centrale d'Arles. Condamné à la prison à perpétuité pour le meurtre du Préfet Erignac, Yvan Colonna est emprisonné sous le statut de DPS (Détenu particulièrement surveillé) qui exclut tout rapprochement familial. Fin janvier, le Conseil d’Etat a rejeté un recours qui demandait la levée de son inscription sur le registre des DPS.
 
« Mr le président, mon fils de six ans n'a pas vu son père depuis un an et demi. S'il vous plait, faites quelque chose… Ce n'est pas un animal, c'est un être humain… Il doit être près de sa famille », a-t-elle plaidé, éplorée. 
 
Surpris, mis au pied du mur, Emmanuel Macron n’a pu que rétorquer : « Que votre enfant puisse voir son père, que les personnes qui sont détenues dans notre pays puissent voir leur famille, ça fait partie des choses que nous allons assurer ».
 
La femme d'Yvan Colonna se dit « choquée » par les paroles prononcées, le matin même, par le président dans son discours d’hommage au Préfet Erignac, dans lequel il a exclu toute amnistie pour les prisonniers corses. « Personne n'oubliera ce qui s'est passé… Je ne parle pas d'amnistie, mais je vous en prie, mon fils est là. Faites quelque chose ! Je compte sur vous !  ». Réponse du président : « Vous me regardez dans les yeux, je ne vous mens pas ».
 
A l'issue de cet échange, Stéphanie Colonna est repartie, son fils dans les bras, dans les rues d'Ajaccio.




Corse | Entretiens | Elections | Institutions




Derniers tweets
Corse Net Infos : Jean-Charles Orsucci : « Il n’y a pas de sur-fréquentation touristique en Corse ! » https://t.co/y3vIp4ymdT
Lundi 24 Septembre - 10:14
Corse Net Infos : La photo du jour : Au-dessus du lac de Bastani https://t.co/E8Mf9sHAaL https://t.co/S20aDAEH6r
Lundi 24 Septembre - 08:24
Corse Net Infos : Programme du mois d’octobre à Locu Teatrale ! https://t.co/EJ8JYESy10
Lundi 24 Septembre - 01:54
Corse Net Infos : Réunion d'information de l'Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité https://t.co/LkDVfsEMKq
Lundi 24 Septembre - 01:34



Newsletter






Galerie