Corse Net Infos - Pure player corse

L'hommage aux Goumiers à Teghime


Rédigé par Nicole Mari le Jeudi 4 Octobre 2018 à 00:25 | Modifié le Jeudi 4 Octobre 2018 - 00:46


Après l’hommage à Fred Scaramoni le matin à Ajaccio, c’est tout naturellement par Teghime et le sacrifice des Goumiers marocains que Geneviève Darrieussecq, Secrétaire d’Etat auprès de la ministre des armées, a poursuivi, en Haute-Corse, mercredi après-midi, les cérémonies de commémoration du 75e anniversaire de la Libération de la Corse. Une plaque commémorative a été dévoilée en présence de Goumiers revenus en Corse pour l’occasion, d’élus territoriaux et d’écoliers corses et marocains qui ont symboliquement mélangé les terres des deux pays.


Les Goumiers au col de Teghime
Les Goumiers au col de Teghime
C’est un rituel obligé pour toute commémoration de la seconde guerre mondiale dans l’île. La bataille du col de Teghime, après trois jours de combats acharnés, ouvre le 2 octobre 1943, la voie vers Bastia et la libération de la Corse, premier département français à se libérer de l’occupation allemande. Parmi les combattants de Teghime, les Goumiers marocains étaient en première ligne aux côtés des Corses, souffrant et tombant avec eux. C’est l’arrivée du 2ème groupement Tabor marocain de l’armée d’Afrique de la France libre qui permet de repousser définitivement l’ennemi. Au soir du 2 octobre, le col de Teghime est franchi. 49 hommes ont été tués et 130 blessés au cours de la bataille. Le 4 octobre, les Goumiers entrent avec les Corses dans Bastia.
 
C’est toujours avec beaucoup d’émotion que la Corse rend hommage aux Goumiers dont les survivants avaient de nouveau fait le déplacement cette année pour assister à la commémoration du 75ème anniversaire de la Libération de l’île, présidée par Geneviève Darrieussecq, Secrétaire d’Etat auprès de la ministre des armées, en présence du président de l’Exécutif territorial, Gilles Simeoni, des élus et des autorités locales. « 75 ans nous séparent des faits, mais l’émotion reste vive. Le courage des combattants marocains a ouvert le chemin vers Bastia, libérée le 4 octobre. La France n’oublie pas leur sacrifice » a assuré Geneviève Darrieussecq. Une cérémonie du souvenir marquée, à côté des traditionnels discours, chants et lecture de textes, par le mélange symbolique par deux écoliers de la terre corse et de la terre marocaine, et le dévoilement d’une plaque commémorant ce geste.
 
La cérémonie s’est poursuivie à la nécropole de Saint-Florent devant les tombes des Goumiers, puis au cimetière civil devant les tombes des militaires français. « Ces soldats ont mérité la reconnaissance de la nation », a déclaré la ministre. La commémoration continuera ce 4 octobre à Bastia avec, le matin, la visite du lycée Giocante de Casabianca, puis l’après-midi, le dévoilement d’une stèle et d’une plaque sur la route du front de mer, en présence des autorités de la ville. Elle s’achèvera avec une cérémonie au monument aux morts de Bastia. La ministre rencontrera, ensuite, à l’hôtel de ville, des descendants de sous-officiers issus du 2e Groupe de Tabors marocains et du 4e Régiment de Spahis marocains.  
 
N.M.
 





Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 15 Novembre 2018 - 19:46 Un motard légèrement blessé à Calvi

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie