Quantcast
Corse Net Infos - Pure player corse


L’ODARC et l’opération « vergers anciens » plantent la graine de la reconquête arboricole


Pierre-Manuel Pescetti le Dimanche 2 Mai 2021 à 17:22

Ce vendredi 30 avril, le président de l’ODARC Lionel Mortini était présent à Luri pour présenter le projet « vergers anciens ». Une opération lancée en 2020 visant à restaurer d’anciens vergers ou à en créer de nouveaux en aidant les associations de propriétaires fonciers et les communes à proposer des exploitations « clés en main » aux agriculteurs.



Lionel Mortini a présenté l'opération en prenant pour exemple l'oliveraie de Luri qui y a souscrit. Crédits Photo : ODARC
Lionel Mortini a présenté l'opération en prenant pour exemple l'oliveraie de Luri qui y a souscrit. Crédits Photo : ODARC
« Se réapproprier le foncier autour des villages ». C’est là l’ambition de l’ODARC à travers son opération « vergers anciens ». Elle a pour objectif la restauration et la création de vergers grâce au financement de travaux effectués par les associations de propriétaires et les communes sur les terrains agricoles aux alentours. Cependant il y a une condition à l’obtention de ces financements : les bénéficiaires ont l’obligation de signer un bail avec un agriculteur. Ce dernier se retrouve ainsi avec une exploitation prête à l’emploi.

Outre la réappropriation du foncier et des paysages c’est la lutte contre la déprise foncière, l’amélioration de la résilience alimentaire et la défense contre les incendies qui sont cités en objectifs communs.

Redonner vie aux vergers abandonnés

C’est dans cette opération que s’est engagé l’association ASL U Luri. Elle va réhabiliter 4,5 hectares d’une ancienne oliveraie abandonnée et permettre à un jeune agriculteur tout juste diplômé de débuter son activité. Mais avant, il faut redonner un coup de jeune à l’exploitation. « La première intervention est l’enlèvement de gros blocs de pierre charriés par d’anciennes crues de la rivière proche. La deuxième est le démaquisage et la taille de propreté des oliviers âgés de plusieurs siècles » explique Roger Filippi, le président de l’association. Tous ces travaux seront financés en totalité par l’ODARC.

De 90 % à 100 % des travaux financés

Que ce soit pour des travaux de restauration d’un verger ou pour la plantation de nouveaux arbres fruitiers, l’ODARC finance de la même manière : à 100 % lorsqu’il s’agit d’une association de propriétaires fonciers, à 90 % lorsqu’il s’agit d’une municipalité. Dans tous les cas, cela doit se conclure par l’installation d’un agriculteur et une remise en production. La demande de financements est ouverte à toutes les communes et associations de propriétaires fonciers.

Une première étape à 500 000 euros

Pour l’heure, l’enveloppe allouée par l’ODARC est une enveloppe test. Ceux sont 500 000 euros qui ont été débloqués dans un premier temps mais qui pourraient être revus à la hausse selon Lionel Mortini : « Nous instaurons une clause de revoyure en septembre. Si cela fonctionne nous mettrons l’argent qu’il faut ». Aucun montant n’est prévu pour l’instant mais il devra satisfaire l’ambition du président de l’ODARC de redonner aux villages leur capacité de production arboricole. Une ambition avec pour mot d’ordre la démonstration « que cette terre est capable de produire de la qualité et de la valeur ajoutée à partir de ses vergers ».

L’initiative ne concerne pour l’instant que les exploitations arboricoles mais, Lionel Mortini ne ferme pas la porte à un dispositif similaire pour le maraîchage.


















Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047