Corse Net Infos - Pure player corse

L’ARC-STC demande aux retraités corses de ne pas voter pour les listes Macron aux européennes et aux municipales


Rédigé par le Mercredi 13 Février 2019 à 09:10

L’Associu di i Ritirati Corsi (ARC) STC a donné, à fait le point mardi, dans les locaux du STC de l’UL Aiacciu, sur les revendications spécifiques des retraités corses. Face à l’absence d’avancées sociales depuis 2007, et une perte de pouvoir d'achat de l'ordre de 13% en l'espace de 10 ans, une responsabilité incombée aux président de la République successifs jusqu’à aujourd’hui, ils ont appelé à faire campagne contre les listes de majorité présidentielle




L’ARC-STC Associu di I Ritirati Corsi issu du STC syndicat nationaliste de classe, n’a pas l’intention de changer de cap. Depuis 2005, date de sa création il se bat pour les retraités afin d’obtenir gain de cause sur des sujets comme l’octroi d’une allocation compensatoire, la réduction de 50% sur les transports routiers (bus ajaccien TCA), aériens, maritimes et ferroviaires, la baisse du carburant. Seule l’indemnité de transport n’a pas reçu de retour positif jusqu'à présent.

Solidaire des actions des gilets jaunes
A la suite des actions des gilets jaunes, l’actualité soulevait, entre autre,  les points sensibles qui concernaient les retraités. « Des sujets sensibles traités avec mépris par la Macronie, composée des ministres, sous-ministres, députés issus du porte à porte commercial de la république en marche arrière. »
Peu de temps avant les rassemblements des gilets jaunes, l’ARC-STC avait annoncé que si rien n’était fait pour les retraités corses, elle leur demanderait de ne pas voter pour les listes Macron aux européennes et aux municipales, et ils représentent 30% du corps électoral. Dont acte !
L’ARC-STC a souligné qu'elle apporte son total soutien aux gilets jaunes en lutte et à leurs revendications, et plus particulièrement aux milliers de retraités en France.

Quelques chiffres avancés par l’ARC-STC
Sur les  75 000 retraités corses, 25 000 vivent sous le seuil de pauvreté avec des pensions allant de 50 à 700 euros jusqu’au minimum vieillesse qui frôle les 800 euros/mois.
6 ou 7000 touchent entre 800 et 1000 euros par mois.
La perte de pouvoir d’achat de ces 10 dernières années a été terrible pour ces retraités corses qui n’ont eu aucune revalorisation pendant cinq années d’affilée, alors qu’ils avaient déjà subi une perte sur l’inflation, se retrouvant en 2018 avec un réajustement de 0,30%.
 
Les revendications de l’association
Une revalorisation immédiate de toutes les pensions de retraite inférieurs à 1200 euros.
L’indexation des pensions de retraite sur l’inflation et la régularisation sur l’année 2018 scandaleusement réduite à 0,30%.
Une allocation compensatoire d’insularité pour les retraités corses à hauteur de l’indemnité de transport des actifs.
La baisse immédiate du prix des carburants, scandaleusement plus cher en Corse.
Le remboursement avec effet rétroactif des 1,7% de CSG prélevés sur les pensions de retraites supérieures à 1 200 euros.





A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie













Newsletter



Galerie
Galeani
Galeani
Nettoyage Sanguinaires
Nettoyage Sanguinaires
Recyclerie de Corse
Recyclerie de Corse
Calvi : Défilé de mode des commerçants
Calvi : Défilé de mode des commerçants
Logements sociaux à Budiccioni
Logements sociaux à Budiccioni
Incendie appartement Ajaccio
Incendie appartement Ajacci
Premier bain de l'année à L'Ile-Rousse
Animations de Noël à Porto-Vecchio
Clean walk à Ajaccio
Messe de Noël à Castellucio