Corse Net Infos - Pure player corse

"Juges en Corse": le PNC monte au créneau!


Rédigé par Vincent Marcelli le Mardi 22 Janvier 2019 à 22:01

Dans une conférence de presse donnée ce mardi au grand café Napoléon d'Ajaccio, les responsables du PNC se sont insurgés contre des propos relatés par certains magistrats dans l'ouvrage "Juges en Corse", écrit par Jean-Michel Verne. U Partitu di a Nazione Corsa a également exprimé son point de vue sur la situation sociale de l'île à l'occasion du référendum de consultation citoyenne...




(Photos Michel Luccioni)
(Photos Michel Luccioni)
"Juges en Corse", l'ouvrage de Jean-Michel Verne qui donne la parole à plusieurs magistrats ayant occupé leurs fonctions dans l'île, est loin de faire l'unanimité auprès de la population. Il en est de même pour les élus. Ce mardi, au Grand Café Napoléon d'Ajaccio, les élus du PNC n'y ont pas été avec le dos de la cuillère. Dans une conférence de presse, Jean-Christophe Angelini, leader de la structure, accompagné à la tribune, de Pierre Poli, Julia Tiberi et Léon Giacomoni, a évoqué, extraits à l'appui, "une stigmatisation de manière insultante et vexatoire soit des catégories socio-professionnelles soit la population de l'île dans son ensemble."


Pour étayer ses propos, le leader du PNC a cité quelques extraits du dit ouvrage au sein duquel il est stipulé…"Les dérives qui ont mené à l'implication d'avocats dans des règlements de compte...un barreau d'Ajaccio, rompu à la défense de rupture et à la personnalisation des affaires...les professionnels qui sortent de la neutralité...ce que la justice tolère, les voyous ne peuvent le laisser passer….ou pire encore….Il n'y a pas de famille totalement saine en Corse, l'un de ses membres au moins, est un délinquant…"
"Si une autre communauté que celle des habitants de l'île avait été visée, rajoute Jean-Christophe Angelini, nul doute que les auteurs de ces lignes auraient eu à comparaitre  devant une juridiction pour répondre du caractère diffamatoire et discriminatoire de leurs propose. En l'état actuel du droit français, on peut malheureusement dire tout et n'importe quoi sur les Corses, même les choses les plus graves, sans encourir de condamnation. C'est d'autant plus intolérable que ces propos émanent de magistrats qui ont pignon sur rue…Nous ne pouvions donc pas rester sous silence…"

Une situation sociale délicate
Autre point souligné par le leader du PNC, la situation sociale de l'île. "La Corse  a été le premier territoire à institutionnaliser la prise en compte de la pauvreté et de la précarité en faisant voter un plan ambitieux. Quand le mouvement des gilets jaunes est arrivé dans l'île, nous avons fait le contraire de ce qui s'est fait en France: nous avons ouvert les portes de la Collectivité et reçu tous les représentants afin de mettre en place avec eux, certaines initiatives.  Nous avons également voté une résolution et un fond d'urgence. Il y a aujourd'hui, une consultation référendaire et la CdC a la possibilité de répondre à l'attente des Corses. La situation sociale implique un sursaut et la réponse du gouvernement n'est pas à la hauteur de l'enjeu."
Un enjeu politique, au sein duquel le PNC compte bien répondre..
 





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 19 Avril 2019 - 19:26 ACA : Un bon point à Clermont-Ferrand (0-0)

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie














Newsletter




Galerie
Galeani
Galeani
Nettoyage Sanguinaires
Nettoyage Sanguinaires
Recyclerie de Corse
Recyclerie de Corse
Calvi : Défilé de mode des commerçants
Calvi : Défilé de mode des commerçants
Logements sociaux à Budiccioni
Logements sociaux à Budiccioni
Incendie appartement Ajaccio
Incendie appartement Ajacci
Premier bain de l'année à L'Ile-Rousse
Animations de Noël à Porto-Vecchio
Clean walk à Ajaccio
Messe de Noël à Castellucio