Corse Net Infos - Pure player corse

Jean-Guy Talamoni : La note maximum


le Vendredi 7 Décembre 2012 à 17:04 | Modifié le Samedi 8 Décembre 2012 - 09:49


C'est de main de maître, après une soutenance de thèse de plus de quatre heures et une très brève délibération du jury, que Jean-Guy Talamoni a obtenu le grade de docteur en culture et langues régionales sur le thème " Littérature et Construction Nationale dont le sujet était : l'exemple du Primu Riacquistu Corsu ( 1896 - 1945 ) avec Mention Très Honorable et Félicitations du jury, la note maximum. Il a su séduire et conquérir le jury et l'auditoire venu en grand nombreux pour l'évènement.


Jean-Guy Talamoni, entouré des membres du jury
Jean-Guy Talamoni, entouré des membres du jury
Pas moins de 495 pages élaborés par M. Jean -Guy Talamoni pour convaincre, séduire et expliquer au jury cette démarche de recherches colossales en vue de l'obtention du Doctorat en Culture et Langues Régionales. Et le moins que l'on puisse dire c'est que l'auteur de cette soutenance a ravi et a fait partager tout son savoir, tout son travail avec  l'aisance déconcertante qui le caractérise.
la thèse portait sur la démarche de renaissance linguistique, littéraire et politique à la fin du XIXe siècle jusquà la seconde guerre mondiale.
Une enquête auprès des familles d'auteurs de l'époque et une quantité de textes littéraires ont été nécessaires. 
Deux idées essentielles devaient se dégager :  l'une sur l'examen de cette période historique et littéraire et l'autre portant sur l'étude de l" imaginaire national " corse. 
Cette thèse n'était pas seulement théorique mais à travers la littérature  il s'agissait de voir les mécanismes culturels et idéologiques de la société corse dont la connaissance dans une perspective d'action politique ressortirait grandie. C'est la raison pour laquelle Jean-guy Talamoni a préféré argumenter et expliquer " le Riacquistu " (réappropriation ) dans le sens de réapproprier les attributs nationaux corses pendant la période d'indépendance du XVIIIe siècle plutôt que de parler de " Mantenimentu " ( maintien ).
Concernant l' " imaginaire national ", des motifs et des thèmes ont été abordés à travers les époques. Ces éléments ont contredit certaines idées dites " toutes faites "sur certaines questions d'actualité telles que la justice, la vendetta ou les armes.
Ce travail de titan s'est achevée par une collation autour d'un verre bien mérité où chacun a pu commenter, à sa guise, cet évènement qui aura marqué, n'en doutons pas,  tous les esprits.
Roger GIORDANO

Composition du jury
Rapporteurs : Madame Aurélie Arcocha-Scarcia, Professeur, Université de Bordeaux III ; M. Jean Yves Casanova, Professeur, Université de Pau. 
Examinateurs : Madame Dominique Verdoni, Professeur, Université de Corse ; M. Eugène Gherardi, Professeur,Université de Corse . M. Marco Cini, Università di Pisa. 
Directeur : M. Jacques Thiers, Professeur, Université de Corse.




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 7 Décembre 2018 - 07:57 Terrible collision à Omessa : Deux morts

Communiqués | L'université | L'estru piuvanu