Corse Net Infos - Pure player corse

Jean-Charles Orsucci (Andà per dumane) : « Nous défendrons les intérêts de la Corse sans dogmatisme ni esprit partisan »


Rédigé par Vincenzu Marcelli le Mercredi 3 Janvier 2018 à 23:10 | Modifié le Mercredi 3 Janvier 2018 - 23:37


Chef de file de la liste « Andà per Dumane », le maire de Bonifacio incarnait lors du scrutin des 3 et 10 décembre, la voix de LREM à l’échelle locale. Une voix qu’il veut continuer de porter, dans l’opposition, pour les trois prochaines années.


Jean-Charles Orsucci (Andà per dumane) : « Nous défendrons les intérêts de la Corse sans dogmatisme ni esprit partisan »
- Que représente l’installation de la collectivité unique ?
J’ai déjà eu la chance de participer à ce type d’événement en 2010, c’est un retour dans l’hémicycle et une grande fierté à l’idée de défendre l’intérêt supérieur du peuple corse. Et évidement d’accepter le verdict de décembre dernier. J’ai constaté sans surprise que Jean-Guy Talamoni et Gilles Simeoni ont été sans surprise été respectivement élus président de l’Assemblée de Cors et du Conseil Exécutif. Le discours de Jean-Guy Talamoni se veut plus apaisé que celui de 2015 marqué par la volonté d’un dialogue avec le Gouvernement. C’est en tout cas dans cet état d’esprit que nous allons axer notre action et siéger au sein de cet hémicycle.


- Les négociations vont reprendre entre la nouvelle majorité et le Gouvernement que vous- représentiez durant ce scrutin. Que pensez-vous justement de cette situation?
J’ai précisé lors d’un meeting tenu à Ajaccio et même durant toute la campagne, que nous nous inscrivions totalement dans le discours de Furiani du candidat Macron. Nous attendons, aujourd’hui, que ce discours soit mis en œuvre par le Gouvernement. Nous attendons, bien sûr, une discussion et chacun, en Corse comme à Paris, devra faire des concessions pour sortir par le haut d’une crise qui a 50 ans. Il y a eu en Corse un dépôt des armes, il faut le prendre en considérations. Le peuple corse s’est majoritairement prononcé au-delà de la majorité territoriale pour une vision décentralisatrice et une autonomie plus forte du territoire. Le Gouvernement doit entendre ce message et créer les conditions pour qu’il y ait des solutions à apporter aux problèmes des Corses.


- Quel rôle au sein de l’hémicycle pour « Andà per dumane » ?
Ce rôle sera le même dans l’opposition comme au sein de la majorité territoriale, à savoir défendre les intérêts de la Corse sans dogmatisme ni esprit partisan. Simplement en défendant des principes et des idées. Nous allons regarder avec attention chaque motion, chaque rapport et les comparer avec le programme que nous avons défendu et notre ADN. Si nous nous sentons respectés dans ce programme, nous pourrons voter ces rapports. Si nous pensons qu’ils vont à l’encontre de notre programme, nous nous y opposerons même si nous savons que ces rapports passeront. C’est cela la démocratie.



Corse | Entretiens | Elections | Institutions