Corse Net Infos - Pure player corse

Inseme per Bastia accuse François Tatti et le MCD d’avoir « fabriqué » la polémique sur les bus bastiais


Rédigé par Nicole Mari le Mercredi 4 Avril 2018 à 21:31 | Modifié le Mercredi 4 Avril 2018 - 22:42


Le mouvement nationaliste de la majorité municipale, Inseme per Bastia, réagit, dans un communiqué, à la polémique engagée par « Bastia en commun », un collectif d’usagers, concernant les transports en commun bastiais. Inseme accuse le président de la CAB (Communauté d’agglomération de Bastia) et son mouvement, le MCD, d’avoir « fabriqué de toutes pièces ce collectif » par manque de « courage politique » et de prendre « les Bastiais pour des idiots ». Il dénonce des « mensonges éhontés » sur la desserte de bus, notamment la volonté de François Tatti, de supprimer la navette de l’Arinella. Ce que refuse la mairie de Bastia.


Inseme per Bastia accuse François Tatti et le MCD d’avoir « fabriqué » la polémique sur les bus bastiais
Voici le communiqué :
 
« La récente polémique soulevée par un prétendu collectif d’usagers des transports en commun bastiais (« Bastia en commun ») appelle de la part d’Inseme Per Bastia des commentaires tant sur la forme que sur le fond.
 
Sur la forme, Inseme Per Bastia déplore l’absence de courage politique du Président de la CAB, François Tatti, et de son entourage qui ont fabriqué de toutes pièces ce collectif plutôt que d’utiliser leur mouvement politique, de façon transparente et compréhensible pour tous les Bastiais.
Tous les éléments convergent en effet vers le MCD : du slogan « Bastia par Passion » jusqu’au numéro de téléphone du prétendu collectif donné en référence sur les tracts distribués dans la Ville... qui n’est autre que celui du MCD !
Par ailleurs, ledit collectif répand des informations partielles qui n’ont jamais été confrontées avec la vision de la municipalité bastiaise qu’il met en cause, de sorte qu’aucun crédit ne peut lui être accordé. Il n’a été créé que dans le but de semer le doute dans l’esprit des Bastiais en se cachant derrière de pseudo-usagers avec l’espoir d’en récolter un avantage politique.
 
Sur le fond maintenant, Inseme Per Bastia dénonce les mensonges éhontés contenus dans les différentes communications de ce groupe d’opposition et la présentation malhonnête qui est faite des prétendues intentions de la municipalité.
Comme nous l’avons expliqué, la Communauté d’agglomération bastiaise, seule compétente en matière de desserte en bus, s’est rendue compte qu’elle dépassait le nombre de kilomètre autorisé par an, situation qui place la collectivité dans l’illégalité. Ainsi, il est obligatoire d’abaisser le nombre de kilomètres desservis. Pour régler cette problématique, François Tatti veut supprimer la navette de l’Arinella sous prétexte qu’elle transporte peu d’usagers et ne rien toucher aux autres lignes.

La municipalité bastiaise, ainsi qu’Inseme Per Bastia, considèrent que cette navette est primordiale pour offrir une alternative aux Bastiais et plus largement aux visiteurs à l’entrée de la Ville (ce qui était également le cas de M. Tatti, cf médias du 2 décembre 2016). Considérant que les habitudes ne sauraient être changées en un an, cette navette doit être maintenue. La Mairie de Bastia a donc travaillé avec le délégataire pour connaître l’utilisation faite des transports par les usagers. Ce travail a permis d’identifier, ligne par ligne, commune par commune, les rotations les moins utiles pour les usagers (en particulier les doublons aux mêmes heures ou les rotations à moins de 5 minutes d’intervalle).
Après concertation avec les autres maires de l’agglomération, il a été décidé de baisser légèrement le nombre de rotations pour quasiment toutes les lignes, sur toutes les communes, pour maintenir une offre de qualité, et stratégique au service de tous les habitants de l’Agglomération.
 
Le MCD tente de prendre les Bastiais pour des idiots. Nous laissons les Bastiais juges de ces pratiques et de ces comportements et les assurons de notre parfaite détermination à défendre une manière digne de faire de la politique ».
 
 

L'objet de la polémique

Un communiqué avec un tract de "Bastia en commun" :

" NON à la suppression des BUS à Bastia !
La mairie de Bastia souhaite supprimer des bus très fréquentés par les habitants pour garder la navette de l'Arinella qui tourne à vide (4 passagers par jour). C'est un scandale.
Cette décision sera prise ce jeudi 5 avril à 17h30 en séance publique à la Mairie de Ville Di Pietrabugno".




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie