Corse Net Infos - Pure player corse
Corse Net Infos Corse Net Infos

CorseNetInfos


Guerre en Arménie : Le Comité de Jumelage Corse-Arménie appelle à une manifestation de soutien


PLB le Mardi 13 Septembre 2022 à 14:58

L’actualité s’est précipitée ces dernières heures avec des affrontements meurtriers à la frontière entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan. Le Comité de jumelage Corse-Arménie qui il y a déjà quelques semaines avait appelé à un rassemblement le 27 de ce mois a tenu a d’ores et déjà réagir dans un communiqué intitulé « Il faut sauver l'Arménie »




« Dans la nuit du 12 au 13 septembre, L'Azerbaïdjan a entamé une opération militaire de grande envergure sur plusieurs zones de l'Arménie orientale avec comme points d'orgue, des bombardements sur les villes de Jermuk et Goris » déclare Alexandre Santerian, président du Comité de jumelage Corse-Arménie.

« Des tirs d'artillerie continuent ce matin alors que des drones turcs baykar survolent le territoire de l'Arménie. Cette opération militaire intervient 2 ans jour pour jour après le déclenchement de la guerre des 44 jours par l'Azerbaïdjan en Artsakh Karabakh.  Pour autant la situation semble bien différente,  car les frontières de l'Arménie pays indépendant et souverain sont reconnues par l'ensemble de la communauté internationale, ce qui n'était pas le cas en Artsakh en 2020.  L'Azerbaïdjan s'attaque donc frontalement, avec ce qui peut s'apparenter comme une déclaration de guerre, à l'Arménie elle-même ».
Il y a peu, Alexandre Santerian avait alerté l'opinion sur «cette situation qui était imminente » soulignant le « déséquilibre dans la recherche d'un processus de paix entre les protagonistes lors d'une rencontre avec le président du conseil de l'Europe ».

Pour A. Santerian : « La guerre en Ukraine renforce le pouvoir de l'Azerbaïdjan avec un regain d'intérêt économique énergétique puisque producteur de pétrole et exportateur de gaz. Cette attaque intervient également dans une période où la Russie semble essuyer des difficultés en Ukraine et ouvrir un autre front permet son affaiblissement. La finalité de cette opération semble écrite depuis toujours, l'éventualité non cachée des dirigeants panturquistes d’annihiler la République d'Artsakh et une partie de l'Arménie.  La liaison entre l'Azerbaïdjan et le Nakitchevan enclave azérie isolée explique cette détermination ethnocidaire,  poussant les populations arméniennes locales à l'exode ».

Avant même les graves affrontements de ces dernières heures qui ont fait de nombreux morts le Comité de jumelage Corse-Arménie et Corsica-Armenia Sulidarità avaient appelé à une large mobilisation le mardi 27 septembre à 18h devant la Préfecture de Bastia. « Ce rassemblement en soutien à la République d'Artsakh aura 2 mots d'ordre » explique A. Santerian: « La reconnaissance de la République d'Artsakh et ️la libération des prisonniers de guerre arméniens. Que les Corses, Arméno-Corses, kanaks, basques, kurdes, Grecs et tous les autres peuples en lutte se joignent à nous en ce jour symbolique ».