Corse Net Infos - Pure player corse

Gala du BCA : la grande famille du Noble Art fait le plein au Rossini !


Rédigé par Vincent Marcelli le Dimanche 17 Février 2019 à 09:26

Huit combats amateurs et deux combats professionnels étaient à l’affiche du gala de boxe proposé, ce samedi, par le Boxing Club Ajaccien de Pierre Paoli. Face à une sélection de boxeurs héraultais et isérois, les pensionnaires du BCA, du Ring Ajaccien et du Ring Bastiais ont tiré leur épingle du jeu avec six victoires dont une par KO chez les amateurs. Mais le point d’orgue de cette belle soirée dédiée au Noble Art se composait, bien sûr, des deux combats professionnels. Et les deux pensionnaires du BCA, Rachid Azhour (moyens) et Dimitri Gourier (super moyens) se sont imposés aux points face au Niçois Amadou Ndiaye et au Bordelais Baptiste Castegnaro. De bon augure avant la Nuit des Sports de Combat en avril prochain au Palatinu…






Le Rossini avait fait, comme à l’accoutumée, le plein, ce samedi à l’occasion du gala de boxe concocté par le BCA, le deuxième après celui de novembre dernier. Aux côtés du club de Pierre Paoli, les amis du Noble Art insulaire, le Ring Ajaccien et le Ring Bastiais. Faute de combattants prêts pour cette échéance, le Ring Cargésien cher à Philippe Carlini était absent. Dans la salle et les gradins, une assistance plus que correcte pour ce type de manifestation avec plus de 800 spectateurs. Parmi eux, des noms connus de la boxe insulaire tels qu’Antoine Biggi, Jean-Jean Vero mais aussi des élus (Paul Leonetti) et/ou personnalités du monde du sport (Lucien Feli ou Charly Taverni).

Quentin Audibert, un cadet très remarqué
L’essentiel, bien sûr, est venu du ring avec dix combats dont deux professionnels. Chez les amateurs, on a noté six victoires dont une par KO et deux défaites. Celle de José Andreucci (BCA, 55 kg) par abandon face au Marseillais Anthony Benarama. L’autre défaite est venue de Carlu Maria Croce (Ring Bastiais, cadet), battu aux points par le Montpelliérain Enzo Blanc. Pour le reste, carton plein avec six succès : Olivier Sanna (BCA, 74kg) par abandon face à Amir Regragui (Montpellier), Djamel Hanafi (BCA, 67kg) face à l’Isérois Keti Betadi, Houssem Gouili (BCA, 69kg) par jet de l’éponge face à Arnaud Ferrero (Grenoble), Youssef Belkaid (BCA, 59kg) par KO à la troisième reprise face à Amirouche Leroul (Montpellier) ou Hugo Saoli (Ring Bastiais, 61 kg) vainqueur aux points face à Gradi Nkunku (Grenoble). On a gardé le meilleur pour la fin, à savoir la prestation très remarquée du jeune cadet Quentin Audibert (Ring Ajaccien), de l’avis unanime le meilleur combat amateur, vainqueur aux points face au Montpelliérain Marco Rayan…

Azhour et Gourier vainqueurs aux points
En guise de guest-star, deux combats professionnels, aux styles différents et mettant chacun en lice, un pensionnaire du BCA. Chez les moyens et dans un combat en 4X3 rounds, Rachid Azhour, au style fin et technique a poursuivi sur la lancée de sa précédente sortie en venant à bout aux points (38-36) face au Niçois Amadou Ndiaye. Touché au deuxième round par un upercut et gêné par l’allonge de son adversaire, le pensionnaire du BCA a misé sur sa technique et son intelligence pour finalement s’imposer. Plus percutant dans l’ensemble, il a même bloqué Le Niçois dans les cordes, ce dernier écopant, en même temps, d’un avertissement lourd de conséquence. Une belle victoire somme toute pour l’Ajaccien.
Enfin, le dernier face-à-face mettait en lice Dimitri Gourier (BCA, 77kg) et le Bordelais Baptiste Castegnaro pour une finale du tournoi de France avant l’heure. Là aussi, on a assisté à une opposition de style. Le punch pour l’Ajaccien, plus agressif et un style plus technique et réfléchi pour son adversaire. Finalement, Gourier, bien que touché au nez lors de la seconde reprise, s’impose aux points (59-56) et prépare au mieux son prochain rendez-vous mi-avril au Palatinu à l’occasion de la Nuit des Sports de Combat.
« C’était une très belle soirée, analyse Pierre Paoli, le Rossini était plein et l’on a vu de très beaux combats. Chez les pros, Dimitri Gourier a eu fort à faire face à un adversaire coriace. Les deux boxeurs ont cherché le KO. Techniquement, il y a eu du déchet mais compensé par de l’engagement et de la volonté. Je pense que Dimitri mérite sa victoire. Rachid Azhour en est à ses débuts, il travaille beaucoup et s’entraîne peu, il a  mis beaucoup de pression et de volonté. Je suis très fier de lui même si il a manqué des préparations d’attaque. »
Prochain rendez-vous le 16 avril au Palatinu, cette fois, pour la Nuit des Sports de combat avec deux championnats d’Europe pieds et poings, la demi-finale du tournoi de France (boxe anglaise) et, peut-être le grand retour du Bastiais Jo Legato...
 




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie














Newsletter



Galerie
Galeani
Galeani
Nettoyage Sanguinaires
Nettoyage Sanguinaires
Recyclerie de Corse
Recyclerie de Corse
Calvi : Défilé de mode des commerçants
Calvi : Défilé de mode des commerçants
Logements sociaux à Budiccioni
Logements sociaux à Budiccioni
Incendie appartement Ajaccio
Incendie appartement Ajacci
Premier bain de l'année à L'Ile-Rousse
Animations de Noël à Porto-Vecchio
Clean walk à Ajaccio
Messe de Noël à Castellucio