Corse Net Infos - Pure player corse

GFCA-Monaco : Débloquer le compteur !


Rédigé par le Vendredi 11 Septembre 2015 à 22:29 | Modifié le Dimanche 13 Septembre 2015 - 01:39


Quatre matches disputés, un nul et 1 seul point d’engrangé, pas un seul but inscrit et des débuts manqués à domicile, le GFCA a une tâche à remplir : offrir le meilleur visage possible à son public. C’est l’objectif de cette deuxième rencontre à domicile pour un GFCA au grand complet et surtout plus que jamais motivé pour enfin tenir tête et pourquoi pas l’emporter face à Monaco, dont le moins que l’on puisse dire est qu’il semble un tantinet fébrile avec un effectif relativement modifié et surtout des doutes


Ce ne sera pas une sinécure, cela chacun en est conscient, surtout Thierry Laurey qui a profité de cette mini trêve pour reprendre les choses en main et travailler sans relâche avec ses troupes, notamment en ce qui concerne le niveau offensif.
C’est la première fois que l’entraîneur ajaccien dispose de la totalité de son effectif et, première, il va devoir faire un choix qui former le onze qui affrontera Monaco demain à 14 heures au stade Ange Casanova.
Côté défense, kader Mangane a effectué son retour à Lille et son engagement a apporté beaucoup à l’équipe, à l’image de Jéremy Bréchet qui est revenu en jeu durant la mini trêve (trois mois d’absence) et joué face au Nimes Olympique : « Nous avons donné plus de temps de jeu à pas mal de joueurs qui ont manqué ces derniers temps pour diverses raisons, soit à cause de blessure ou arrivés tardivement. On a cherché à ce que chacun retrouve un certain rythme de compétition. Pour ce qui est de la rencontre amicale, elle s’est avérée assez pauvre et mieux vaut ne pas trop s’étendre dessus… »
 
19 joueurs prêts à combattre…
Thierry Laurey dispose actuellement d’un groupe de 19 joueurs à sa disposition qui va participer au dernier entraînement aujourd’hui, à partir duquel le coach pourra, sans mauvaise nouvelle, aligner le meilleur onze possible demain à 14 heures. Le groupe sera composé de Maury, Serreri, coeff, Sylla, Martinez, Bréchet, Mangane, Filippi, Ducourtioux, Le Moigne, Youga, Djokovic, Poggi, Pujol, Zoua, Tchimbumbu, Mayi, Dia et Boutaib.
A noter l’apparition de Bébert Serreri sur le banc en deuxième gardien du fait des suspensions des deux autres gardiens.  
Si le GFCA n’a pas encore marqué le moindre but en quatre rencontres, ce n’est pas pour autant le problème majeur de l’entraineur qui estime que cela forme un ensemble de problèmes qu’il faut néanmoins résoudre au plus vite : « Il y a une progression à ce niveau et l’on commence à se créer pas mal de situations qui devraient nous aider à débloquer le compteur. La prochaine consistera donc à marquer enfin. Les gars ont longuement gambergé au cours de ces dernières semaines. Il convient donc de marquer pour redonner une certaine confiance à l’équipe et surtout aux attaquants ! Il nous faut donc retrouver certaines vertus si l’on veut aller de l’avant. »
 
Le travail offensif en question
Au GFCA de faire les bons choix contre des Monégasques qui commencent à douter de leur potentiel. Le moment est bien choisi pour entrer de plain-pied dans une rencontre qui revêt une certaine importance pour les deux équipes : « en toute honnêteté, nous avons bien travaillé pendant cette quinzaine de jours, nous avons longuement discuté, bien des détails ont été revus et corrigés, nous avons éclairci pas mal de situations. J’estime que mis à part le petit problème du poste d’arrière doit, nous disposons d’une équipe compétitive. Certes, nous n’avons pas de spécialiste pur et dur à droite mais nous avons des garçons qui vont donner le meilleur d’eux même, ce n’est donc pas pour moi un motif d’inquiétude. »
Au cours de cette mini trêve, si bien des détails ont été revus et mis au point, Thierry Laurey a concentré une grosse partie de son travail sur l’animation offensive : «Cela va se faire naturellement. Je vous rappelle que l’an dernier nous avons encaissé une douzaine de buts en six rencontres et peu après, la machine s’est mise en route et nous avons fini par trouver les bons réglages. Aujourd’hui nous ne sommes pas fiers de ne pas avoir marqué le moindre but certes, mais ce n’est pas pour autant catastrophique. Nous avons des joueurs devant qui vont trouver les automatismes dans la mesure où chacun donne le meilleur de lui-même. »
 
L’aspect  technique, mental et le reste…
Pour cette rencontre de dimanche face à l’une des équipes vedettes du championnat, Thierry Laurey s’en réfère à l’effectif du moment sans pour autant gamberger sur son système de jeu, bien au contraire, mais avec des absences, il peut néanmoins penser à un plan de jeu plus ou moins précis : « Tout va dépendre de l’équipe que va aligner l’entraîneur monégasque. Ils viennent de perdre Martial, Kurzava, Mouthinio n’est pas encore là et il plane une incertitude sur Toulalan. Lorsqu’il manque des cadres, cela peut compliquer la tâche, la façon de jouer sera différente. On verra suivant l’équipe alignée et dès lors on pourra éventuellement songer à un plan de jeu plus précis en ce qui nous concerne. Monaco est une grosse équipe et il nous faut nous préparer à imposer notre façon de jouer avec sérieux car ce sera à n’en pas douter une rencontre difficile. Le mental entrera en ligne de compte et à partir de là, quels que soient les joueurs en face, il ne faudra pas que les joueurs se posent des problèmes. Ils doivent impérativement relever le niveau sur l’aspect technique des choses, sur l’aspect athlétique et mental, la concentration, et éviter de donner des situations faciles à l’adversaire, de perdre des ballons. Il y a effectivement beaucoup de choses à améliorer. »
Une chose est sûre, les Ajacciens demeurent très réceptifs, ils sont conscients que beaucoup de choses restent à faire pour aller de l’avant et comme l’a fort justement souligné Thierry Laurey hier, il ne leur reste qu’un pas important à faire : débloquer le compteur !
J. F.  



S.C.B | A.C.A | G.F.C.A | C.A.B | FC Calvi | US Corté | FB Ile Rousse