Corse Net Infos - Pure player corse

Force Ouvrière des Finances Publiques de la Haute-Corse : Condamnation et mobilisation


Rédigé par le Mardi 3 Avril 2018 à 17:44 | Modifié le Mardi 3 Avril 2018 - 17:52


La section Force Ouvrière des Finances Publiques de la Haute-Corse réagit à son tour aux propos qu'aurait tenu l. e directeur régional. Elle condamne et appelle l'ensemble des agents à rester mobilisés.


La section Force Ouvrière des Finances Publiques de la Haute-Corse remercie Monsieur le Président de l’Assemblée de Corse d’avoir reçu, à leur demande, les représentants du personnel et d’avoir écouté et relayé auprès des autorités leur indignation et leur colère. FO Finances Publiques 2B condamne l’attitude discriminatoire et vexatoire du directeur régional et demande son départ immédiat. En effet cette attitude a jeté un discrédit sur l’ensemble de l’administration des Finances, tant que cette personne sera présente,  l’exercice serein de nos missions sera compromis. Il aurait dû en être le garant, il s’est révélé en être le fossoyeur.

En cette période de suppressions drastiques d’emplois et de disparitions massives de nos missions, nul ne peut se payer le luxe de choisir l’origine géographique ou ethnique des personnels chargés d’exercer leur mission en Corse. Depuis toujours, nous nous considérons comme des agents des Finances, un point c’est tout. Il ne vient à aucun d’entre nous l’idée que l’origine du fonctionnaire pourrait avoir une quelconque influence sur la qualité du service qu’il accomplit.

La politique de gestion des ressources humaines de l’administration des Finances Publiques consiste à n’obliger personne à venir travailler en Corse. Si FO peut comprendre que les contraintes liées à l’éloignement géographique, familial, environnemental  peuvent motiver un refus de mutation en Corse, elle ne comprend pas pourquoi cette même politique de gestion des ressources humaines peut conduire à obliger un agent qui souhaite travailler en Corse à aller exercer ses missions sur le continent. Les contraintes ne seraient-elles pas les mêmes pour un jeune de Corse obligé de se rendre en Seine-Saint-Denis, ou dans le nord de la France. C’est pourquoi FO rappelle sa revendication d’organisation de concours à affectation régionale, comme cela existe d’ailleurs en région parisienne.

Cela permettrait d’ouvrir davantage les portes d’entrée de l'emploi à des jeunes résidant en Corse, et dont on comprend parfaitement la motivation et le souhait de ne pas travailler ailleurs qu’en Corse.

Par ailleurs la loi montagne de 2016 a octroyé à la Corse le statut d’île-montagne, reconnaissant ainsi les handicaps liés à l’insularité, aux difficultés de transport et de communication. Cette loi impose à l’action de l’état la prise en compte de ces handicaps naturels en maintenant et développant les services publics et les services au public en zone de montagne. Interrogé par FO, Monsieur le Député Jean-Félix Acquaviva, par ailleurs président du comité de massif, a écrit au Ministre de l’Action et des Comptes Publics pour lui faire part de notre protestation face au non-respect des dispositions de cette loi. Le transfert du service de la taxe d’aménagement vers Avignon, service actuellement implanté à Bastia, et les projets de suppressions de petites trésoreries rurales sont des exemples frappants de violation des dispositions de la loi montagne. Nous serons attentifs aux réponses que le Directeur Général apportera à Monsieur le Député.

La mobilisation massive aux Finances Publiques en Corse le 22 mars dernier, notamment celle des cadres supérieurs encadrant, est un signe du malaise profond qui règne actuellement dans nos services. L’attitude récente du directeur régional et ses propos ne sont pas de nature à rasséréner le climat. C’est pourquoi, FO Finances 2B demande en premier lieu son départ, mais conscient que cette condition nécessaire est loin d'être suffisante, elle  appelle l’ensemble des agents à rester mobilisés.





Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 4 Novembre 2018 - 21:52 Corsica Cristiana : A Diu a Prete Mondoloni

Communiqués | L'université | L'estru piuvanu