Corse Net Infos - Pure player corse

Face à la quatrième vague, les hôpitaux insulaires s'organisent


Julia Sereni le Lundi 2 Août 2021 à 18:57

Alors que le nombre de patients hospitalisés en raison du Covid-19 a poursuivi son augmentation au cours du week-end sur l'île, les hôpitaux d’Ajaccio et de Bastia s’adaptent et se réorganisent face à cette quatrième vague de l’épidémie.



L'hôpital d'Ajaccio se prépare à la quatrième vague. Photo : Michel Luccioni
L'hôpital d'Ajaccio se prépare à la quatrième vague. Photo : Michel Luccioni
Ce week-end encore, le nombre de patients hospitalisés pour Covid-19 n’a cessé d’augmenter en Corse : 21 personnes ont été admises dans les hôpitaux d'Ajaccio et de Bastia, ce qui porte désormais à 69 le nombre de patients Covid, 30 en Corse-du-Sud et 39 en Haute-Corse. Les services de réanimation et de soins intensifs, qui comptaient vendredi 30 juillet seulement cinq malades, ont multiplié les admissions : ce lundi 2 août, quatorze personnes sont hospitalisées, quatre à Ajaccio et dix à Bastia. Face à cette hausse, les hôpitaux insulaires s’organisent.

Une unité Covid ouverte à Ajaccio

Si à l’hôpital d’Ajaccio, pour l’heure, il n’y a « pas de déclenchement du plan blanc » selon son directeur adjoint Pascal Derudas, une réorganisation s’est néanmoins imposée. Neuf patients sont hospitalisés en Unité d'Hospitalisation de Courte Durée (UHCD), pour une capacité de huit. Une unité COVID a été ouverte ce lundi 2 août en service urologie, soit huit lits. Deux patients en UHCD seront donc transférés dans cette nouvelle unité. Une « stratégie de la dentelle » pour Pascal Derudas, qui consiste à faire en sorte qu’aucune unité ne puisse être saturée.
 
En réanimation, quatre patients sont hospitalisés en unité de soins Covid, pour un capacitaire de cinq lits. Le taux d’occupation est donc de 80%. « On a la possibilité d’ouvrir une réa éphémère à hauteur de trois lits, ce qui ferait huit lits au total » indique le directeur.

Situation « tendue mais pas catastrophique »

Une difficulté cependant, la ressource humaine « peu disponible » car soit en congés, soit fatiguée de ces mois de crise sanitaire. L’hôpital d’Ajaccio espère néanmoins pouvoir jouer sur trois leviers, la réserve sanitaire - même si de l’aveu de Pascal Derudas cette source est pour l’heure « sèche », l’intérim ou bien les capacités en interne.

La semaine dernière, l’hôpital a été déclaré « en tension » auprès de l’Agence Régionale de Santé. « Mais c’est surtout par rapport à la surfréquentation des urgences, qui enregistrent 170 passages par jour » indique le directeur adjoint. Pour l’heure, la situation est jugée « tendue mais pas catastrophique ».

« Il y a une vraie tension, des quatre vagues, c’est la plus dure »

En Haute-Corse, à l’hôpital de Bastia, sur les cinq lits de réanimation, quatre sont occupés, et en soins continus, c’est cinq sur six. Au total, « sur les onze lits de soins critiques, on n’a plus que deux lits vides » comme l’explique le directeur Jean-Mathieu Defour au micro d’Alta Frequenza.
 
Pour ce qui est de l’hospitalisation conventionnelle, on compte cinq lits vides sur 29. « On va pouvoir ouvrir dix lits supplémentaires, ce soir ou demain matin » poursuit le directeur de l’hôpital de Bastia. « Il y a une vraie tension, des quatre vagues, c’est la plus dure » confie t-il.
 
En réponse à cette situation, de nouvelles annonces pourraient intervenir de la part de l’ARS et des autorités préfectorales, ce mardi 3 août.














    Aucun événement à cette date.








Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047