Corse Net Infos - Pure player corse

En images - A l'hôpital de Bastia, une grève de la réanimation très suivie


Livia Santana le Mardi 11 Mai 2021 à 18:20

Le personnel soignant de la réanimation de l'hôpital de Bastia a rejoint le mouvement national de grève ce mardi 11 mai. Il demande à l'ARS une formation spécifique pour les kinésithérapeutes, aides-soignants et infirmiers mais aussi plus de moyens pour le service.



Le personnel de la réanimation de l'hôpital de Bastia a rejoint un mouvement de grève national.
Le personnel de la réanimation de l'hôpital de Bastia a rejoint un mouvement de grève national.
"Nous étions en première ligne pendant la crise de la Covid-19 et pourtant un an plus tard, nous n'avons rien obtenu", lance Marie Saldana, infirmière en réanimation à l'hôpital de Bastia. Ce mardi 11 mai, dans le hall de l'établissement de santé, une centaine de personnes est ainsi venue apporter son soutien aux soignants qui ont rejoint la grève nationale des réanimations. Dans la foule, une majorité de professionnels de santé mais aussi des élus, entre autres Gilles Simeoni, Pierre Savelli, Jean-Martin Mondoloni ou encore Julien Morganti. 

Pour marquer le coup, le personnel gréviste a décidé d'installer dans le vestibule de l'établissement une reproduction d'une chambre de réanimation et les appareils qui s'y trouvent avec en guise de patient, un mannequin intubé. "La réa c'est ça", peut-on d'ailleurs lire sur une banderole placée au dessus du lit médicalisé. Pour pouvoir affronter sereinement la "dure réalité" de ce service, infirmières, aides-soignantes et kinésithérapeutes, demandent le droit à une formation spécifique pour ce métier au même titre que l’anesthésiste, la puériculture et le bloc opératoire qui font déjà l’objet d’une formation complémentaire reconnue. "Les infirmières ont trois ans de formation mais durant celles-ci nous n'abordons pas ce qu'implique la réanimation", explique Marie Saldana. 

Dans un courrier adressé au ministère de la Santé ainsi qu'à l'Agence régionale de Santé Corse, l'équipe paramédicale du Service de réanimation réclame des effectifs supplémentaires pour l'hôpital de Bastia et d'Ajaccio soit 1 infirmier pour 2 patients et 1 aide-soignant (AS) pour 3 patients alors qu'actuellement la moyenne tournerait en réanimation autour de 1 infirmier pour 2,5 patients et un AS pour 4 patients. 

Exigée aussi la mise en place d’une "prime de réa" par le biais d’une nouvelle bonification indiciaire (NBI) de la fonction publique hospitalière, soit une augmentation salariale qui serait à la hauteur de leur travail et qualifications. "On nous a applaudi pendant la crise tous les soirs mais maintenant nous voulons une vraie reconnaissance de la part du gouvernement", continue l'infirmière. 

La direction de l'hôpital de Bastia a reçu le personnel gréviste dans la matinée. A l'issue de la réunion, les soignants de l'établissement de Haute-Corse semblaient plutôt satisfaits mais attendaient encore les retours de leurs collègues d'Ajaccio qui avaient rendez-vous en milieu d'après-midi avec l'ARS. 

"Aujourd'hui, il me semble que nous avons un peu été entendus", lance Marie Saldana soulagée. 















    Aucun événement à cette date.








Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047