Corse Net Infos - Pure player corse

Drapeau brûlé : D'autres réactions


Rédigé par le Mardi 20 Janvier 2015 à 22:51 | Modifié le Mardi 20 Janvier 2015 - 22:58



Ajaccio Bleu Marine
Unanimement les colistiers d'Ajaccio Bleu Marine avec le soutien du Front National, regrettent l'approche timorée des parents d'élèves craignant "qu'un tel acte soit assimilé à une attitude anti-française".  Que de précautions oratoires devant l'évidence. Que d’aveuglement coupable devant la réalité. Comment l'interpréter autrement sans faire preuve du laxisme le plus ordinaire, celui qui ne peut qu’encourager et aggraver ce type d'incivilité. C'est surtout une énième preuve de l'échec de "l'intégration à la française", conséquence de la politique d’immigration incontrôlée menée par les gouvernements successifs de l'UMPS. Qui frappe ici les fonts baptismaux de la République : une maternelle.

SGEN-CDT Corsica
Cela fait déjà quelques jours que la presse régionale rend compte d’incidents ou de prises de positions nauséabondes qui mettent à mal l’unité affichée lors des manifestations qui ont suivi les tragiques événements des 7 et 8 janvier.
Alors qu’au sein de l’Education Nationale, un débat s’engage sur les suites à donner dans le champ éducatif à la mobilisation de la marche du dimanche 11 janvier, une école d’Ajaccio a été la cible d’une pitoyable provocation. Pour l’heure aucune piste n’est privilégiée d’autant qu’à l’actualité nationale s’ajoute le contexte d’une campagne municipale tendue.
Le SGEN-CFDT Corsica tient à condamner cet acte, quels qu’en soient les auteurs et leurs objectifs. Le SGEN-CFDT Corsica s'inquiète de voir l'Ecole subir les tensions de notre société alors qu’elle est porteuse de valeurs fondamentales promouvant ce qui est commun à tous, rassemblant au lieu de diviser, respectant le pluralisme et la diversité, garantissant un vivre ensemble plus que jamais nécessaire.
Le SGEN-CFDT Corsica ne veut toutefois pas se contenter d’une réaction à chaud, nécessaire mais insuffisante. Aussi, nous nous engageons, dans la limite de notre champ d’action, à participer sereinement mais activement aux initiatives (réflexions au sein de l’Education Nationale, rencontres, débats, partenariats...) qui permettront d’inscrire une réponse éducative dans le moyen et long 
terme.



Communiqués | L'université | L'estru piuvanu