Corse Net Infos - Pure player corse

Départementales : Les remerciements


Rédigé par le Mercredi 25 Mars 2015 à 17:42 | Modifié le Mercredi 25 Mars 2015 - 17:53



Canton de Bastia 1
Remerciements des candidats PCF-Front de gauche
Emmanuelle Mariini, Francis Riolacci, Marie Jo Martinetti et Jean Jacques Gil, candidats du PCF/Front de gauche, remercient les 388 électrices et électeurs qui dimanche dernier leur ont accordés leurs suffrages.
Dans ce scrutin marqué par une forte abstention, par des alliances contre nature, par des candidatures fourre- tout et par l'absence de visibilité sur l'avenir du département, ce bon résultat exprime un choix clair en faveur d'une gauche qui ne se renie pas, d'une politique tournant le dos à l'austérité, de la nécessité de consulter le peuple pour les changements institutionnels. Il constitue aussi un socle solide pour bâtir, à Bastia, en Corse et dans tout le pays, un rassemblement de toutes les forces disponibles pour faire vivre une vraie politique de gauche.
Le second tour mettra en présence des candidats de l'alliance droite/nationaliste et des candidats réunis dans un binôme sans étiquette et sans positionnement politiques, engagés à titre personnel dans cette élection. Le principe du désistement républicain ne trouve pas à s'appliquer à l'égard de ces derniers tant le flou de leurs candidatures est grand. Il leur appartient de faire tout la clarté sur leur ancrage et sur le sens de leur message politiques pour espérer obtenir les suffrages de celles et ceux qui nous ont fait confiance.  


Canton du Cap Corse
Remerciements des candidats PCF-Front de gauche
Nous remercions les 464 électrices et électeurs du canton du Cap Corse qui nous ont accordé leur confiance au premier tour de ce scrutin dont l’enjeu essentiel, plus qu’ailleurs, a été occulté par l’affrontement auquel les trois élus sortants de la majorité départementale se sont prêtés en actionnant leurs réseaux locaux.
Au cours de la campagne nous avons rencontré de nombreuses personnes qui étaient désemparées à l’écoute de discours sans rapport avec leur vie quotidienne uniquement intéressés par leurs votes. Action sociale, réseau routier, santé voila ce dont elles voulaient entendre parler.
De même, l’ensemble des candidats hors ceux du PCF-Front de gauche, leur ont expliqué que la disparition de l’institution départementale, en charge de ces compétences, était nécessaire. Austérité oblige, la simplification administrative se justifierait, à leurs yeux, par la nécessité de réaliser « des économies d’échelles ».
Plus de département, plus de préfecture, plus de directions départementales de services, au final la saignée dans l’emploi et le service public. Non seulement ce débat n’a pas eu lieu mais de surcroit beaucoup ont été choqués d’apprendre que la collectivité unique pourrait voir le jour sans référendum.
Le vote PCF-Front de gauche était à leur disposition pour déjouer ce piège de la réforme institutionnelle consistant à reléguer au second plan la question de l’urgence sociale. Celles et ceux qui l’ont saisi courageusement dans ce contexte ont résisté aux manœuvres directement liées à la seule question du pouvoir unique et aux stratégies de recomposition ébauchées à Bastia et à la CAB avec en point de mire les prochaines territoriales.
Pour le second tour, compte tenu de ces éléments d’analyse, nous ne donnons aucune consigne de vote. Sans désistement, nous laissons, aux deux binômes qualifiés, le soin de convaincre par leur message les électrices et électeurs qui nous ont fait confiance au premier tour.
Julie Boccheciampe, Michel Stefani, Nicole Bertrand, Thierry Mondoloni
 

Canton de Biguglia-Nebbio
Nous remercions chaleureusement les 625 électrices et électeurs qui nous ont manifesté leurs soutiens lors du 1er tour des élections départementales. 

Avec plus de 13% des suffrages exprimés, nous progressons dans tous les villages par rapport au scrutin de 2008 et 2011. Nous constatons une participation dans le rural bien plus importante que sur le chef-lieu du nouveau canton à Biguglia où l’abstention est significative (65%) du marchandage politicien qui s’est opéré entre les deux tours au mépris du suffrage universel et des électeurs. La démocratie n’en sort pas grandie. Comment s’étonner ensuite de voir les citoyens se détourner de la vie politique ? 

Pour notre part, nous avons affiché une ligne claire lors de cette campagne, et nous comptons continuer à lutter contre toutes les formes d’inégalités et d’injustices sociales, et peser sur nos élus pour qu’ils mènent à bien des politiques publiques de solidarité allant dans le sens de l’intérêt général. Nous réitérons notre demande de consultation populaire sur les changements institutionnels et son corollaire, la collectivité unique et son pouvoir unique. 

Au regard des enjeux qui entourent le 2ème tour de scrutin, nous estimons que le binôme sans étiquette seul en lice soutenu à la fois par le député-maire UMP de Biguglia et par la majorité départementale participe à ce cafouillage démocratique et trouble le jeu politique local. C’est pourquoi, nous invitons les électrices et les électeurs de ce canton à donner un signal fort de mécontentement et de rejet de ces pratiques politiciennes à l’opposé d’une véritable démocratie. 
Josette Risterucci et Eric Luciani


 




Dans la même rubrique :
< >

Territoriales 2015 | Municipales 2014 | Départementales 2015





Derniers tweets
Corse Net Infos : Opération "plage propre" à Miomu https://t.co/dHgAsjRTn8 https://t.co/WN5GqSi1KX
Samedi 26 Mai - 17:01
Corse Net Infos : Un match de gala le 3 juin à Timizzolu https://t.co/T3DW2smNPl https://t.co/4LqJmc59fY
Samedi 26 Mai - 16:35
Corse Net Infos : Blog Trip En Corse pour journalistes et blogueurs étrangers https://t.co/tndQXeZ2KZ https://t.co/ZifxaHB1lk
Samedi 26 Mai - 16:30
Corse Net Infos : #Développement local - #foncier #agricole : Le #foncier est la clé de voute du #développement #rural https://t.co/ShMZK09t4w
Samedi 26 Mai - 13:50



Newsletter






Galerie