Corse Net Infos - Pure player corse

« Demucrazia è rispettu pè u populu corsu » : La Corse massivement dans la rue


Rédigé par Vincent Marcelli le Samedi 3 Février 2018 à 22:16 | Modifié le Dimanche 4 Février 2018 - 19:40


A l’appel du collectif « demucrazia è rispettu pà u populu corsu » créé à cet effet, des milliers de personnes - 6000 selon la préfecture, plus de 20 000 selon les organisateurs - ont manifesté sur le cours Napoléon d’Ajaccio. Parti de la gare, le cortège est arrivé une heure plus tard sur la place du Diamant où quelques chants ont retenti dans le kiosque avant, à la demande des responsables, que la manifestation ne se disloque dans le calme le plus total. Une réussite sans précédent selon les organisateurs. Et du monde, beaucoup de monde…


Une semaine après sa création dans la perspective de cet événement majeur pour la majorité territoriale, le collectif « Demucrazia è rispettu pà u populu corsu » qui réunissait diverses composantes politiques (PNC, Inseme pè a Corsica, Femu a Corsica, Corsica Libera, Core in Fronte), les syndicats étudiants (Ghjuventù Paulina, Cunsulta di a Ghjuventù Corsa, Ghjuventù Indipendentista) et autres (le STC, l’associu Sulidarità, le cercle des Grandes Maisons de Corse, Corsica Diaspora, Pudemu, l’APC, la FDSEA, les Jeunes Agriculteurs 2A et 2B, la CCI2A...) avait appelé les Corses à descendre dans la rue pour soutenir massivement les revendications de la majorité territoriale et faire pression sur le président de la République pour qu'il accepte d'engager "un dialogue sans préalable et sans tabou" avec l'Exécutif nationaliste.

Un message entendu
Force est de constater qu'à 72 heures de cette visite, le message a été entendu. Ils étaient, en effet, même si les chiffres divergent, des milliers à braver les intempéries (froid, vent, pluie, grêle…) pour se rendre à la gare d’Ajaccio, point de départ de la manifestation. Tout juste 6000 selon les services de la préfecture, un peu plus de 20000 selon les organisateurs. Quoi qu’il en soit, les premiers sont arrivés vers 13 heures. Une heure plus tard, ils étaient déjà près de 3000 massés de la gare à la place Abbatucci. Parmi eux, on note la présence très « médiatisée » par la presse nationale –au grand complet- qui n’avait de caméras ou clichés que pour lui, Charles Pieri.

Pour la démocratie
Peu à peu, le cortège se forme. Les manifestants sont venus de tous les coins de l’île (Bastia, Porto-Vecchio, Sartène, Balagna, Fium’Orbu, Gravona, Taravu, Ajaccio) en voiture, en train ou en bus. Parmi eux, outre les élus de la majorité, la plupart des militants de Core in Fronte et de nombreuses associations, quelques élus  Ange-Pierre-Vivoni, Alexandre Sarrola, Jean-Joseph Massoni pour ne citer qu’eux -. militants ou sympathisants nationalistes. Mais pas que… « J’ai voté Emmanuel Macron, souligne Jacky, mais je suis là pour qu’il applique le principe de démocratie, notamment tout ce qui concerne les prisonniers… »

Un grand rassemblement populaire
A 15 heures, le cortège démarre au son des cornes des bateaux activées par les marins du STC, avec, en tête, les jeunes groupés derrière une banderole : un choix symbolique. ! Ils entonneront les premiers chants « Sunate lu cornu, A me Patria », suivis du collectif au grand complet. Du monde, beaucoup de monde et une ambiance bon enfant. « Je n’ai jamais vu autant de personnes de mémoire de militant, se réjouit Francescu, venu spécialement de Sartène, c’est très bon signe pour la suite. »
Le début du cortège mettra une heure pour arriver au point de ralliement. « Nous étions devant la Préfecture, raconte Antoine, des amis étaient toujours à la gare. »
Chacun ira de sa calculette. Plus de 20000 pour certains pour ne pas dire 25 000, entre 15000 et 20 000 pour d’autres. Les derniers arrivants seront sur la place du Diamant vers 16.30… Parmi eux, Paul Marcaggi, président de la CCI2A. « Ce n’était pas une manifestation, souligne-t-il, plutôt un rassemblement populaire de très grande envergure. C’est un grand succès. Les gens étaient là pour demander que la Corse entre dans la Constitution, c’est la seule solution pour notre avenir. »

Dans le calme
Les élus de la majorité, notamment les deux présidents de la Collectivité, seront sous les feux des projecteurs, dans une place du Diamant bondée, ce qui ne les empêchera pas d’entonner « Sunate lu Cornu », « Corsica Nostra », « A Palatina… » avec les chanteurs de divers groupes massés dans le kiosque. La manifestation s’est disloquée pacifiquement au terme d’un  émouvant « Diu » et à l’appel d’Edmond Simeoni…
Tout le monde s’est retiré dans le calme. Place désormais à la venue du Président de la République ce mardi…




Corse | Entretiens | Elections | Institutions





Derniers tweets
Corse Net Infos : Les rendez-vous du week-end en Haute-Corse : Nos idées de sorties https://t.co/hFRT2EpSQU https://t.co/uSEKMoZQmX
Vendredi 20 Juillet - 10:46
Corse Net Infos : Weekend en Corse du Sud : Les rendez-vous à ne pas rater https://t.co/W227ZSCMWr https://t.co/RUnV1Anm55
Vendredi 20 Juillet - 09:56
Corse Net Infos : Consultez la météo corse en permanence et en direct sur CNI https://t.co/n8GcKLIvbV
Vendredi 20 Juillet - 08:26
Corse Net Infos : #Bonghjornu #Bonjour La photo du jour : Bastia, un parking comme un office du tourisme https://t.co/sTFGNNgqNb
Vendredi 20 Juillet - 08:16



Newsletter






Galerie