Corse Net Infos - Pure player corse

Crash de la caravelle Ajaccio-Nice : Le secret défense pourrait bientôt être levé


Rédigé par Pierre BERETTI le Mardi 11 Septembre 2018 à 21:43 | Modifié le Mardi 11 Septembre 2018 - 22:08


50 ans de deuil interminable et d’interrogations pour les familles des 95 victimes de cette tragédie. Elus corses et niçois se sont rendus aux côtés des familles en ce triste anniversaire et interpelleront prochainement le Président de la République quant à la responsabilité de l’Etat et notamment sur la levée d’un secret défense qui contiendrait la vérité sur les raisons de ce crash aérien.


(Photo Michel Luccioni)
(Photo Michel Luccioni)
C’était il y a 50 ans. La caravelle SE-210 qui devait relier Ajaccio-Nice quittera bien la cité impériale à 10h09 mais n’atterira jamais à Nice. Elle se crashera face à Antibes dans des circonstances encore inexpliquées. Personne n’y survivra. A son bord, 95 passagers dont 6 membres de l’équipage et 13 enfants trouveront la mort ce jour là. Avant le crash, le personnel navigant évoquera par radio un incendie et demandera un aterissage d’urgence qui n’aura malheureusement pas lieu. Face à cette tragédie, les familles sont en deuil depuis 50 ans et ne peuvent tourner cette pénible page car aucune explication tangible ne leur sera donnée.


Elus niçois, ajacciens et territoriaux étaient aux côtés des représentants de l’Etat et des familles à Nice et à Ajaccio pour une commémoration plus symbolique que d’habitude en raison de la date anniversaire. Pour la première fois une cérémonie a été donnée en la cathédrale d’Ajaccio avec une partie du groupe I Muvrini venue chanter devant la photo de la caravelle. La cérémonie s’est poursuivie ensuite au cimétière marin devant le monument dédié à la mémoire des disparus. Derrière le moment de recueillement, nul n’oublie sa part de responsabilité dans cette quête de vérité que poursuivent inlassablement les familles depuis 50 ans.

Certaines hypothèses ont été évoquées au fil des ans et plus particulièrement l’une d’entre elles. En effet, il pourrait s’agir d’un missile d’entrainement qui aurait percuté le réacteur gauche. L’association des familles de victimes a déposé une plainte à l’encontre du ministère de la défense afin de connaître enfin la vérité.
« Depuis que j’exerce des responsabilités, j’ai toujours attaché une importance particulière à venir à cette comémoration, a déclaré Laurent Marcangeli, Maire d’Ajaccio. Je me suis rendu deux fois à Nice également dont hier. Par ailleurs, nous avons décidé conjointement avec les Présidents de l’Exécutif et de l’Assemblée de Corse et le Maire de Nice d’envoyer un courrier au Président de la République visant à dire que 50 ans sont passés, que l’Etat a commis des fautes parfois bien plus graves qu’il a fini par admettre au cours de l’histoire. Nous pensons qu’aujourd’hui, eu égard aux éléments qui sont à la disposition de nombreuses personnes, il est temps que cette erreur terrible et lourde de conséquences soit reconnue par l’Etat. Nous savons tous que cette quête de la part des familles des victimes n’est pas une quête d’argent ou de dédommagement pécunier mais une quête de vérité ».

Christian Estrosi, Maire de Nice, sera donc signataire de ce courrier et, a notamment donné des précisions quant à la responsabilité de l’Etat. « La procédure suit son cours. Nous avons aujourd’hui néanmoins une certitude sur le rôle de l’Etat dans cette affaire. Il y a bien responsabilité puisque le juge d’instruction a demandé la levée du secret défense. Car il y a bien un secret défense dans cette tragédie. Le Ministre de l’Intérieur a écrit à Mathieu Paoli, le représentant des familles des victimes en lui assurant qu’il ferait les démarches afin de lever enfin les barrières en matière de secret défense. C’est certainement grâce à cela que cette quête de vérité aboutira ».
Ce cinquantième anniversaire s’est donc achevé sur une note d’espoir pour les familles endeuillées qui espèrent enfin savoir la cause de ce drame dans les mois qui viennent. 





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie