Corse Net Infos - Pure player corse

Il y a 49 ans… Une boule de feu dans le ciel de la côte d’Azur


Rédigé par José FANCHI le Lundi 11 Septembre 2017 à 22:32 | Modifié le Lundi 11 Septembre 2017 - 23:00


Lundi matin à Ajaccio s’est déroulé le 49 ème anniversaire du crash de la Caravelle Ajaccio- Nice. Comme tous les ans, les familles des victimes se sont recueillies au cimetière marin des Sanguinaires, le temps d’une messe commémorative célébrée par Monseigneur De Germay, évêque de la Corse, en présence des autorités civiles et militaires. Aujourd’hui, l’espoir renaît avec une avancée possible relative au volet judiciaire de cette affaire


Il y a 49 ans…  Une boule de feu dans le ciel de la côte d’Azur
L’enquête sur ce dramatique accident, qui avait fait, rappelons-le, 95 victimes, s’orienterait en effet vers une demande de levée du secret-défense. Le juge d’instruction aurait reçu un rapport volumineux et précis de la part des gendarmes enquêteurs. On peut donc s’attendre à ce que le juge formule une requête afin de déclassifier des documents auprès du ministère de la Défense. Rappelons que l’association des familles de victimes conteste la version officielle de l'accident et avance plutôt la thèse d'un missile qui aurait atteint l'avion lors de manœuvres militaires.


L’accès aux archives
Il se précise que des recherches sont en cours au sein des archives de la Défense. Elles permettront, qui sait ?, de faire la lumière sur cette terrible catastrophe pour qu’enfin éclate la vérité. Lundi matin, l'heure était au recueillement, devant la stèle érigée en mémoire des 95 victimes du crash de la Caravelle Ajaccio-Nice.
Le préfet, le maire d'Ajaccio, le député de la Corse-du-Sud, des représentants du conseil municipal, du conseil général et de la Collectivité territoriale étaient présents pour se recueillir, 49 ans après le drame.


Le doute et la douleur
Plusieurs familles étaient venues rendre hommage à leurs proches, disparus dans l'accident dont l'origine est si discutée.
Aujourd’hui, 40 après, elles s’accrochent plus que jamais à la vérité sur cet accident qui a plongé toute une région dans la douleur. Un feu à l'arrière de l'appareil, comme l'indique le Bureau d'enquêtes et d'analyse pour la sécurité de l'aviation civile, ou simplement un missile perdu lors de manœuvres militaires, comme certains éléments le laissent supposer?
Les familles n’ont pas perdu l’espoir de voir la vérité éclater au vu des circonstances de ce tragique accident.





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 14 Décembre 2018 - 22:32 Ligue 2 : La bonne affaire pour l'ACA à Orleans

Vendredi 14 Décembre 2018 - 20:58 Le GFCA revient de loin face au Havre (1-1)

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie