Quantcast
Corse Net Infos - Pure player corse



Covid-19 : Face à la hausse des faux tests négatifs, la préfecture de Haute-Corse multiplie les contrôles


Pierre-Manuel Pescetti le Samedi 27 Février 2021 à 10:34

De plus en plus de doutes sont émis par les compagnies de transport sur la véracité de certains test PCR. Pour lutter contre le phénomène de falsification des certificats de test la préfecture de Haute-Corse accroît sa vigilance et travaille de concert avec les compagnies.



Les transports entre la Corse et le Continent enregistrent une forte hausse de fréquentation pendant les vacances scolaires de février.
Les transports entre la Corse et le Continent enregistrent une forte hausse de fréquentation pendant les vacances scolaires de février.
Depuis plusieurs jours la recrudescence de tests PCR falsifiés, notamment dans les ports et aéroports de Nice et de Marseille, inquiète les autorités. Face à la flambée de l’épidémie en Côte-d’Azur et le nombre de passagers qui affluent en Corse pour les vacances de février la préfecture de Haute-Corse intensifie ses contrôles et joue la carte du partenariat avec les compagnies de transport.

Depuis le 6 février dernier, les passagers qui désirent se rendre en Corse ont l’obligation de présenter un test PCR négatif pour pouvoir embarquer à destination de l’île. Certains usent de stratégies pour passer outre l’épreuve parfois douloureuse du test PCR nasal.

Des contrôles systématiques

Dès l’arrivée, les passagers en provenance du continent sont systématiquement contrôlés par les forces de police. Du 1er janvier au 8 février 2021, plus de 30 500 personnes ont été contrôlées à leur arrivée sur l’île. Seul 18 verbalisations ont été dressées contre des personnes qui avaient refusé d’être testées. Depuis le 8 février, « 100% des gens qui sont arrivées en Corse disposaient bien d'un test, les compagnies ont procédé à plusieurs refus d'embarquement aux ports et aéroports de départ » selon la préfecture de Haute-Corse.

Ce sont ces mêmes compagnies qui ont émis des doutes sur la véracité des tests de certains passagers et qui ont alerté la préfecture.

Faux et usage de faux

Dans le cas d’un doute sur un test PCR présenté au départ, les compagnies avertissent la préfecture. S’en suit une procédure afin de vérifier si le test PCR présenté est falsifié ou pas. Selon le préfet de Haute-Corse François Ravier : « en cas de doute nous relevons l’identité du passager, faisons une copie du certificat et le convoquons juste après son arrivée. La personne sera entendue pour dissiper tout doute sur la véracité du certificat. S’il s’avère que ce dernier est faux non seulement la personne sera verbalisée à hauteur de 135 euros mais se verra aussi saisie par le procureur de la République pour faux et usage de faux ».

Une procédure stricte et sévère qui vise à éviter que la flambée de l’épidémie en région PACA ne se propage en Corse. Si le nombre de personnes concernées par cette procédure n’est pas encore connu, le préfet François Ravier note « une recrudescence des doutes sur les passagers en provenance de Nice, Marseille et Toulon ».





















Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047