Corse Net Infos - Pure player corse

Conseil Municipal d'Ajaccio : Vive les vacances !


Rédigé par Jose FANCHI le Lundi 31 Juillet 2017 à 20:05 | Modifié le Mardi 1 Août 2017 - 23:41


Quelques semaines de repos et ça repart. Hier soir, le conseil municipal d’Ajaccio a planché sur la dernière séance avant la quille et la reprise de septembre. Un départ chargé, compte tenu du nombre de dossiers - dont beaucoup internes - qui ont été traités au cours de la session. Les incendies, les deuils, la taxe d’habitation et les travaux de la ville, autant de détails soulevés et commentés par Laurent Marcangeli.


Le maire restera à Ajaccio durant le mois d’août. Normal, direz-vous avec les fêtes napoléoniennes de la Sainte Marie, mais aussi et surtout pour les différents chantiers de la ville qui, exceptionnellement, ne fermeront pas, bien au contraire. Le maire a d’ailleurs décidé de fréquentes visites sur le terrain pour mieux se rendre compte de l’avancée des travaux.
Avant d’aborder la séance, le maire d’Ajaccio a fait observer une minute de silence en hommage à Jean Appietto, ancien maire-adjoint de la ville, disparu il y a quelques semaines. Il avait été élu sur la liste de Pascal Rossini et avait rejoint Marc Marcangeli par la suite. « C’était un élu très attaché à sa ville » a souligné le maire.

Hommages aux victimes du feu et aux pompiers
Le maire a, ensuite, dressé une sorte de bilan de la première moitié de l’été ajaccien mais, au préalable, il a fait une rapide incursion sur les difficultés traversées par de nombreux Corses durant les incendies de ces derniers jours. En Haute-Corse notamment, avec les dégâts que l’on sait. Le Sud ayant été quelque peu épargné. Il a également rendu hommage aux soldats du feu, à leur courage et à leur abnégation devant les dangers de ce métier à risques. Il en a profité pour rappeler que des efforts avaient été entrepris pour renforcer la vigilance avec la création d’un poste avancé sur la route de Sanguinaires, idéalement placé pour un certain nombre d’interventions : « Le site est sur une position stratégique. Il nous fallait créer cette structure avec le Département pour être rapidement sur place, aussi bien côté plage que lors des incendies de maquis. La structure est située près de Saint Antoine et de Capo di Feno. Une bonne chose assurément pour les populations alentour. »

La saison estivale
Le maire est revenu sur la saison estivale qui, selon ses propos, se déroule assez bien, avec le bon niveau de fréquentation, les festivités organisées jusque là, à savoir le carnaval et son retentissant succès, le tournoi mondial de footy-volley, la grande roue et son animation, le grand concours de pétanque sur la place du Diamant qui a remporté un succès énorme, sans oublier les concerts publics et privés qui s’y déroulent régulièrement : « Nous allons faire en sorte de mieux encore satisfaire les Ajacciennes et les Ajacciens avec les festivités du mois d’août, avec, cette année, des fêtes Napoléoniennes de qualité. Nous avons voulu mettre l’accent et créer un événement à forte valeur ajoutée. M. Pugliesi et son équipe y travaillent encore… »

Dotations : beaucoup d’inquiétude…
Le maire est parti, ensuite, sur une note politique en rappelant la dernière session de l’Assemblée de Corse et l'annonce faite concernant les collectivités locales : « En tant que maire d’Ajaccio et président de la CAPA, je dois dire que ces annonces m’inquiètent quelque peu. Je pense évidement à tout ce flou qui entoure la réforme de la taxe d’habitation. Le président de la République veut aller visiblement très vite afin que ça commence à produire ses effets au début de l’année prochaine. Nul ne doute que cela ne sera pas sans effet sur les finances de notre collectivité. Il faudra que nous soyons particulièrement informés. J’ai pu constater qu’on demandait beaucoup d’efforts aux collectivités locales. Le chiffre de 13 milliards d’euros a d’ailleurs été évoqué et confirmé. Je redoute bien sûr que la gestion de notre collectivité s’en ressente, si d’aventure les mêmes causes provoquent les mêmes effets. Cela ne sera pas sans conséquence sur la gestion de notre collectivité. Si la baisse de dotation devait continuer sur le même rythme, c’est tout l’équilibre financier de notre collectivité qui s’en trouvera impacté. Certaines suppressions ne gagnent pas encore notre commune, mais certaines communes rurales s’en ressentent déjà. Il faut rester très vigilant. »

Le maire est également revenu sur sa non-candidature aux prochaines élections territoriales sans pour autant s’étendre sur les commentaires, avant de passer le relais à Stéphane Sbraggia qui a entamé l’ordre du jour avec un certain nombre de dossiers traitant d’un rapport d’information relatif aux actions entreprises par la Chambre Régionale de la Cour des Comptes, sur des décisions modificatives du budget et différents autres dossiers internes à la commune.



Corse | Entretiens | Elections | Institutions