Corse Net Infos - Pure player corse

Centuri : Mitraillage de la mairie et des caméras de surveillance du port de plaisance


Rédigé par Nicole Mari le Jeudi 23 Août 2018 à 16:42 | Modifié le Samedi 25 Août 2018 - 01:32


Nouvel acte de violence à Centuri contre le maire et le Conseil municipal. Dans la nuit de mercredi à jeudi, la façade de la mairie, les caméras de vidéosurveillance de la mairie et du port ont été mitraillés et mises hors d’usage. Certains habitants, notamment ceux résidant près de la mairie, ne cachent pas leur peur devant une situation qui ne s’apaise pas. Cet incident est un pas supplémentaire franchi dans le climat de tension qui perdure depuis plus de quatre ans à Centuri. Le maire a, de nouveau, porté plainte et saisi le plus haut niveau de l’Etat pour dénoncer l’impunité des auteurs de ces violences à répétition.


La façade de la mairie de Centuri prise pour cible. A l'étage, des appartements où vivent des familles.
La façade de la mairie de Centuri prise pour cible. A l'étage, des appartements où vivent des familles.
Cela fait pratiquement un an que le maire de la commune de Centuri, David Brugioni, avait été victime de faits de violences, notamment une douzaine de balles de chevrotine tirées sur la façade de sa maison, dont trois à moins d’un mètre de la fenêtre de la chambre de ses filles. Cet été, c’est la mairie qui a été visée, sa caméra de surveillance, et celles du petit port de pêche et de plaisance. Dans la nuit de mercredi à jeudi, les habitants ont entendu, à quelques minutes d’intervalle, des coups de feu tirés en plein village. Il s’est avéré, au matin, qu’un ou des individus avaient pris pour cible : la façade de la mairie, notamment l’endroit où est placée la caméra de surveillance, a été criblée de petits plombs. Juste avant, ils s’en étaient pris aux caméras qui surveillent les entrées du port et qui ont essuyé des tirs de chevrotines. Au tout, quatre caméras ont été détruites.
 
Un climat inquiétant
« Toute la vidéosurveillance du port a été éliminée. Une des caméras du port a été détruite pour la seconde fois. C’est la première fois qu’on s’attaque à la mairie, mais ceux qui ont fait ça sont passés à un cran au-dessus. Ils ont tiré deux coups de feu sur la façade, juste au-dessus de la porte d’entrée où se trouve la caméra de surveillance », explique David Brugioni. Le maire, qui réagit à chaud, exprime « tout mon sentiment de dégoût face à ce qui se passe dans la commune ! Surtout l’impunité de tels actes fait monter la pression crescendo sur le maire et le Conseil municipal. Dans ce climat malsain, les gens commencent à avoir peur. Une mère de famille, qui habite au dessus de la mairie, m’a téléphoné ce matin pour me dire : « Qu’est-ce qui se passe ? Maintenant, j’ai peur ! ça devient inquiétant ! ». Si des gens peuvent éliminer des caméras en toute impunité, ils peuvent aussi éliminer autre chose ! ».
 
Des plaintes déposées
Le maire a, cet après-midi, porté plainte à la gendarmerie de Luri. « Nous commençons d’être un peu découragés parce que la justice ne fait rien, alors qu’il y a des éléments pour agir ». L’avocat de la commune, Me Bronzini va, dans la foulée, saisir directement le procureur de la république au Tribunal de Bastia et même adresser un courrier au président de la République. Divers courriers ont déjà été envoyés à des ministres et des réponses obtenues. David Brugioni annonce qu’il va nationaliser le débat et qu’il fera une conférence de presse, mercredi 29 août, à 10 h. Affaire à suivre…
 
N.M.
 

La caméra de surveillance placée au-dessus de la porte d'entrée de la mairie a été détruite.
La caméra de surveillance placée au-dessus de la porte d'entrée de la mairie a été détruite.

La vidéosurveillance de l'entrée du port détruite par des tirs de chevrotine.
La vidéosurveillance de l'entrée du port détruite par des tirs de chevrotine.




Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 11 Novembre 2018 - 11:16 Bastia : Une voiture incendiée à Montesoro

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie