Corse Net Infos - Pure player corse

Centrale du Vazzio : U Cumitatu naziunalistu di a Gravona tire la sonnette d’alarme


Julia Sereni le Samedi 29 Mai 2021 à 14:25

Ce samedi 29 mai, les membres du Cumitatu naziunalistu di a Gravona interpellent l’opinion publique sur la centrale du Vazzio, à Ajaccio. Ils s’inquiètent des retombées sanitaires et dénoncent ce qu’ils considèrent comme une politique de colonisation de peuplement. À trois semaines des territoriales, u cumitatu demande aux candidats de s’engager en faveur d'une étude indépendante sur le sujet.



La centrale du Vazzio à Ajaccio. Photo : Michel Luccioni
La centrale du Vazzio à Ajaccio. Photo : Michel Luccioni
« Le Vazzio met en danger la santé des habitants d'Aiaccio et de sa région, au même titre que ceux de la Gravona ! » Pour Alexandre Casamarte, un des porte-paroles du Cumitatu naziunalistu di a Gravona, la situation n’a que trop duré. « Cela fait quarante ans ! »

Pour une étude indépendante

« La centrale au fioul lourd rejette du dioxyde de souffre, des oxydes d'azote, de l'oxyde de carbone, des poussières et des composés aromatiques volatiles » décrit-il. « Ces émissions de polluants attaquent les enfants, les personnes âgées, celles asthmatiques et celles présentant une insuffisance respiratoire. »

Face à ce risque sanitaire, u cumitatu interpelle toutes les listes en présence aux élections territoriales : il demande la mise en place d’une étude indépendante sur les conséquences sur les populations depuis l'installation de la centrale.

« La Corse perd la maitrise de ses choix »

Autre source d’inquiétude, l’alimentation de la future centrale« Les modalités de fonctionnement des nouveaux moteurs ne semblent pas clairement définies ou du moins inconnues » explique Alexandre Casamarte.

« À défaut de gaz liquide, avec peut être le maintien du fioul, se dessinerait tout autant un biocarburant qui démontrerait, si les éléments se vérifient, que décidément l'État français, avec son silence, se fiche de la Collectivité de Corse et de son Exécutif ! » lâche t-il. « En matière énergétique, comme dans bien d'autres domaines, la Corse perd la maitrise de ses choix. »

Une politique de « colonisation de peuplement »

Au-delà du problème sanitaire, Alexandre Casamarte dénonce ce qu’il considère comme une politique de colonisation de peuplement.
« L'État français, avec EDF, compteraient faire actionner les moteurs de la nouvelle centrale électrique en projet, dont la puissance est estimée à 250 mégawatt, ce qui constitue le double de production par rapport à celle déjà existante. » indique t-il. « Si cet outil va être doublé en capacité, c’est qu’ils ont une vision sur l’avenir. » 
Autrement dit, pour le porte-parole, « soit ils ont une vision sur 20 ans, soit ils vont faire rentrer 10 000 personnes sur 10 ans ».

Revenir aux fondamentaux

Ce que réclament les membres du cumitatu, c’est une autre politique en la matière« Nous sommes tous issus des familles nationalistes, nous avons toujours prôné autre chose, comme le développement du photovoltaïque ou de l’éolien, mais l’Assemblée de Corse semble se contenter du gaz » déplore Alexande Casamarte.

Pour lui, la centrale du Vazzio pose le problème d’ « une politique énergétique dictée par la France ». Le porte-parole entend donc rappeler les fondamentaux du mouvement, et notamment la nécessité d’aller vers l’autonomie énergétique. « Que les nôtres au moins tiennent ce discours ! » conclut-il.














    Aucun événement à cette date.








Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047