Corse Net Infos - Pure player corse

Bruno Le Maire ministre de l’Economie et des Finances en Corse lundi matin


Rédigé par le Vendredi 19 Octobre 2018 à 18:01 | Modifié le Vendredi 19 Octobre 2018 - 19:13


Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances passera la matinée de lundi en Corse. A son programme des échanges avec les élus et les acteurs économiques locaux sur des propositions pour développer une économie corse du XXIème siècle.


Bruno Le Maire ministre de l’Economie et des Finances en Corse lundi matin
Son programme ?
Entretien avec Laurent Marcangeli, maire d’Ajaccio
Echanges avec les élus locaux  au Palais des congrès, Ajaccio
Réunion publique avec les élus locaux et les acteurs économiques et socio-professionnels toujours au Palais des congrès
Un point presse mettra un terme à sa visite.


Jean-Guy Talamoni, président de l'Assemblée de Corse, s'exprime sur cette très prochaine visite dans un communiqué
"Le 5 juin dernier, lors de la visite dans l'île de Bruno Le Maire, Ministre de l'économie et des finances, je l'avais interpellé sur la question cruciale d'un Statut fiscal et social pour la Corse. Il m'avait alors répondu qu'à ce stade, il ne pouvait s'engager en ce sens. Compte tenu de cette réponse, je n'avais pas jugé bon de poursuivre les échanges avec lui.
Depuis, le Premier ministre a semblé donner un signal plus positif à cet égard, notamment au mois de juillet. Par ailleurs, une mission de l'inspection générale des finances a donné lieu entretemps à un rapport qui doit être présenté et débattu lundi prochain à l'occasion d'une nouvelle visite de Monsieur Le Maire. Ce rapport concerne notamment le projet de Statut fiscal et social élaboré sous l'égide de la présidence de l'Assemblée de Corse et auquel ont participé l'ensemble des chambres consulaires, des syndicats et organisations de socioprofessionnels. Ce rapport a donné lieu à une large adhésion des acteurs politiques, économiques et sociaux.


Je participerai donc à la réunion de lundi pour défendre ce projet de statut fiscal et social, au bénéfice des particuliers et des entreprises, dont j'ai impulsé et coordonné la rédaction. En effet, il s'agit là d'un instrument essentiel pour engager enfin la Corse sur la voie du développement. Je rappellerai en outre qu'il ne constitue nullement un cadeau fait aux Corses mais le moyen de faire face aux contraintes liées à l'insularité, et ce conformément à l'article 174 du traité sur le fonctionnement de l'Union Européenne. La légitimité de cette revendication paraît donc indiscutable au regard du droit et de la justice les plus élémentaires. J'espère donc que la réunion de lundi permettra enfin de sortir des bavardages, fussent-ils de niveau ministériel, pour entrer dans le concret et répondre aux besoins de la Corse et des Corses."





Dans la même rubrique :
< >

Lundi 17 Décembre 2018 - 16:54 Edmond Simeoni, à Lozzi pour l'éternité

Corse | Entretiens | Elections | Institutions