Corse Net Infos - Pure player corse

"Britta-K" en baie d’Ajaccio : Le bétail est dans un état de santé correct


Rédigé par Marie MAURIZI le Mardi 4 Septembre 2018 à 17:03 | Modifié le Mardi 4 Septembre 2018 - 17:14


La préfecture Maritime de la Méditerranée indique dans un communiqué que le navire "Britta-K" sera remorqué vers Beyrouth, qu’aucune enfreinte quelconque au règlement n’a été relevée, que le bétail transporté n’est pas en souffrance et que, mis à part l’avarie mécanique dont il a été victime, le bâtiment est en bon état général.


Photo Payaso Enrico
Photo Payaso Enrico
« Le navire Britta-K actuellement au mouillage en baie d’Ajaccio a fait l’objet d’une évaluation complète dans la soirée du 3 septembre 2018. Les experts évaluateurs (inspecteur de la sécurité des navires, gendarmes maritimes, mécaniciens navals, pilote de port et vétérinaire) ont confirmé l’avarie mécanique mais ont fait le constat d’un bon état général du navire, d’un équipage bien dimensionné et de documents réglementaires à jour. La situation sanitaire a été jugé satisfaisante par la vétérinaire ; le bétail étant dans un état de santé apparent correct, ne présentant pas de trace de souffrance ou de malnutrition. L’espace alloué et la propreté et la ventilation étaient corrects.

L’armateur a indiqué son intention de faire remorquer le navire vers Beyrouth, port de destination initiale. Il a pour cela affrété un remorqueur qui sera sur zone le 5 septembre au soir. Il est en train de prendre les mesures de ravitaillement en fourrage pour assurer un approvisionnement normal, avec une marge de plusieurs jours, pendant toute la durée du transit, d’une dizaine de jours.
Ayant vérifié le plan de route proposé ainsi que les prévisions météorologiques, le Préfet maritime de la Méditerranée a donné son accord de principe au mouvement du navire sous réserve expresse de la fourniture du certificat d’aptitude au remorquage émis par l’organisme certificateur de la compagnie ainsi que la bonne exécution du ravitaillement en fourrage. Ce mouvement pourrait intervenir à compter du 6 septembre au matin. Pour assurer un passage serein des Bouches de Bonifacio, il a ordonné au bâtiment de soutien d’assistance et de dépollution « Ailette » d’accompagner l’attelage jusqu’à sa sortie du détroit. »




Dans la même rubrique :
< >

Mardi 13 Novembre 2018 - 14:01 Michel Luccioni raconte la photographie de presse

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie