Corse Net Infos - Pure player corse

Bastia : Visite guidée de L’Energy Observer


Rédigé par Philippe Jammes le Mercredi 8 Août 2018 à 16:46 | Modifié le Mercredi 8 Août 2018 - 17:42


Nous vous relations lundi l’arrivée à Bastia d’un bateau révolutionnaire : l’Energy Observer (https://www.corsenetinfos.corsica/Energy-Observer-est-a-Bastia_a34606.html). Ce catamaran, premier navire hydrogène autonome en énergie sans émission de gaz à effet de serre ni particules fines, termine actuellement une mission de 3 semaines en Méditerranée.


Amarré au Vieux-port de la ville, il fait le plein d’hydrogène de et d’énergie solaire avant de reprendre la mer, vendredi,  pour terminer son périple à Saint-Topez. Il regagnera ensuite la Bretagne où il prendra part au départ de la « Route du rhum ».
Cet ancien bateau de course de légende a été reconditionné en navire du futur à propulsion électrique fonctionnant grâce à un mix d’énergies renouvelables et un système de production d’hydrogène décarbonée à partir de l’eau de mer.
Il a été construit au Canada,  en 1983 par l’architecte naval Nigel Irens, sous la supervision du navigateur Mike Birch.


À l’origine long de 24,38 mètres, il a été rallongé quatre fois et mesure aujourd’hui 30,5 mètres pour 12,80 mètres de large. Si sa vitesse de croisière est de l’ordre de 4 nœuds (environ 7 km/h), il peut toutefois frôler les 10 nœuds mais sa consommation alors serait trop gourmande.  
Après sa carrière de compétiteur hors pair sous les noms de Formule TAG, Tag Heuer, Enza New Zealand, Royal & SunAlliance, Team Legato, ou Daedalus, ce bateau s’offre une nouvelle vie sous le nom d’Energy Observer, pour ouvrir une nouvelle voie, celle de la navigation autonome à l'hydrogène. 


Désormais équipé d'une architecture énergétique révolutionnaire, Energy Observer est le premier navire au monde, capable de produire son hydrogène à partir de l'eau de mer, grâce aux énergies renouvelables. Plus qu'un bateau, Energy Observer est le modèle réduit des réseaux énergétiques du futur: digitalisés, décarbonnés et décentralisés. 
Véritable laboratoire expérimental visant l'autonomie énergétique, chacune des briques de ce modèle est testée et optimisée en milieu extrême, pour pouvoir à terme, permettre son application en milieu terrestre… Energy Observer accomplit actuellement une Odyssée pour le futur de six ans (2017-2022), 50 pays, 101 escales, menée par Victorien Erussard, fondateur et capitaine, et Jérôme Delafosse, chef d’expédition et réalisateur de documentaires. Un tour du monde pour devenir une vitrine des innovations en matière de transition écologique, afin de sensibiliser le plus grand nombre sur les énergies renouvelables, la biodiversité, l’agroécologie, la mobilité ou encore l’économie circulaire, lors des escales sur son village itinérant, sur les réseaux sociaux et à travers . Cette expédition du 21ème siècle a pour cap permanent la mise en œuvre des 17 objectifs de développement durable de l’ONU, dont Energy Observer est le premier ambassadeur pour la France.
Energy Observer a reçu le Haut Patronage de Emmanuel Macron, président de la République française, ainsi que le soutien officiel de l’Union Européenne, l’UNESCO et l’IRENA.
CNI a rencontré à son bord  Roland Reynaud,  ingénieur système…





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 19 Décembre 2018 - 10:18 Bastia : Trois voitures brûlées à Montesoru

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie