Corse Net Infos - Pure player corse

Bastia : Le directeur général Énergie de la Commission Européenne, à bord d’"Energy Observer"


Rédigé par le Vendredi 10 Août 2018 à 18:12 | Modifié le Jeudi 16 Août 2018 - 20:08


"Energy Observer", en escale à Bastia, a accueilli, vendredi, le directeur général de la direction générale energie à la Commission Européenne. Une rencontre avec l’équipage qui a permis à Dominique Ristori de découvrir les technologies embarquées, de rappeler son soutien à "Energy Observer" qu’il considère comme un modèle pour la transition énergétique et écologique.


" Energy Observer a un rôle de modèle. La transition énergétique et la transition écologique ne doivent pas être vécues comme des contraintes ou des obligations. Elles sont d’abord des opportunités" a déclaré à Bastia Dominique Ristori, directeur général, DG Énergie, Commission Européenne.


"Energy Observer, à l’instar de ce qu’a fait Solar Impulse pour l’aviation, ouvre une voie totalement nouvelle pour le transport maritime et plus largement pour la production d’énergies propres et leur stockage, qui est l’un des plus grands challenges à relever. Or la capacité d’Energy Observer de naviguer en bénéficiant à la fois des énergies renouvelables mais aussi de l’hydrogène permet non seulement la production d’électricité sans CO2 et son stockage. Ce navire est un exemple vivant de ce qu’il est possible de faire dans ce domaine, et c’est pour cela que ce projet mérite d’être connu et soutenu. » 

 

Cette rencontre concrétise une fois de plus les liens entre Energy Observer et la Commission Européenne, qui a apporté son soutien officiel au projet en 2017. Victorien Erussard, était notamment intervenu lors de la cérémonie d’ouverture de la EU Sustainable Energy Week en juin dernier, présidée par Dominique Ristori, en présence du Commissaire Européen M. Miguel Arias Cañete.

 

Le Capitaine et fondateur d’Energy Observer avait lancé un appel pour l’adoption d’un cadre visant à la reconnaissance de l’hydrogène renouvelable au même titre que les électrons renouvelables, afin de rendre renouvelables tous les hydrogènes industriels. L’hydrogène a le potentiel pour aider à atteindre les objectifs ambitieux de l’Accord de Paris, et l’Europe doit avoir un rôle de moteur essentiel pour y parvenir.

 

L’Union Européenne et la Commission ont initié la politique en faveur des énergies renouvelables il y a une dizaine d’années. L’objectif est d’obtenir 20% d’énergies renouvelables d’ici 2020. Un nouvel accord entre le Parlement européen et le Conseil porte l'objectif à 32% d’énergies renouvelables à l’horizon 2030.




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie