Corse Net Infos - Pure player corse

Bastia : Le « Pavillon des Nobles douze » bientôt restauré !


Rédigé par Philippe Jammes le Lundi 1 Octobre 2018 à 09:40 | Modifié le Mardi 2 Octobre 2018 - 00:50


C’est une découverte importante pour le patrimoine de Bastia qui vient d’être mise au jour. Intrigué par la présence d’échafaudages et d’agitation inhabituelle autour du Pavillon des Nobles douze, place du Donjon à Bastia, votre Rouletabille a voulu en savoir plus.


Philippe Peretti devant la façade du Pavillon des Nobles douze bientôt restaurée
Philippe Peretti devant la façade du Pavillon des Nobles douze bientôt restaurée
Il s’avère que ce bâtiment historique parfois méconnu, voire non reconnu par certains, va retrouver le lustre qu’il avait du temps où Gènes régnait sur la ville.
La genèse de cette belle découverte historique remonte  à 2014 et à l’installation de Philippe Peretti à la délégation du patrimoine dans cet immeuble. Professeur d’histoire, passionné par cette période génoise de Bastia, Philippe Peretti s’inquiète aussitôt du passé de ce qui abrite son bureau : ce pavillon des Nobles douze.


Un peu d’histoire…
Sous la dépendance génoise, le Pavillon des Nobles douze est construit entre le Pavillon de l’entrée,  qui abritait le corps de garde, et le Palais des Gouverneurs à partir de 1703. A cette époque, tous les ans, 12 représentants corses étaient élus auprès du gouverneur génois. Plus que des nobles ces élus étaient surtout des notables bastiais. Chacun d’eux occupait tour à tour durant un mois le poste de représentant de la région et logeait dans ce pavillon. Le Noble douze du mois accompagnait le gouverneur dans ses déplacements et le conseillait dans divers domaines. Il était en outre chargé de veiller à l’entretien et à la sécurité des routes et des chemins. Lors de procès importants ou d’affaires graves, il exerçait aussi un pouvoir de décision.  


Pour Michel-Edouard Nigaglioni, historien de l'art et qui a été longtemps le directeur du patrimoine de la ville de Bastia, le décor de ce pavillon peut être attribué à Domenico Baino. Originaire de Côme, Domenico Baini, dit aussi Domenico Baino, s'est illustré en Corse entre 1695 et 1732 dans une large palette de ses talents : architecte,  peintre….
En 1769, la France ayant récupéré la Corse, installe son représentant dans ce qui deviendra plus tard le lycée Marboeuf, puis Nicoli, réservant le Palais des Gouverneurs et son Pavillon des Nobles douze à son armée et à son tribunal. 
Installé dans son bureau du Pavillon des Nobles douze, Philippe Peretti et le service du patrimoine dirigé par Caroline Michel entreprennent  dès 2014 des démarches pour réhabiliter et restaurer le bâtiment. Mais alors que certains réfutent l’historique, le passé de l’immeuble, il s’entête et active ses recherches. Des recherches qui se font en Corse mais aussi à Gènes (Archivio Storico) où le professeur d’université et historien de la Corse Antoine-Marie Graziani est missionné. Des documents sont retrouvés et dès lors il ne fait plus de doute sur l’origine de l’immeuble de la place du Donjon. Après de nombreux  palabres administratifs, Philippe Peretti  obtient le permis de construire tant attendu.  La semaine dernière un échafaudage est donc dressé contre la façade du pavillon permettant aux chercheurs de l’INRAP (Institut National de Recherches Archéologiques Préventives) de découvrir sous le crépi, les vestiges du 18ème siècle.  


« J’avoue avoir été très ému lorsque l’INRAP a mis à jour ces vestiges. Force est de constater aujourd’hui que nous avions raison. Ce bâtiment est bien le Pavillon des Nobles douze décoré par Domenico Baino. Nous allons désormais pouvoir procéder à la rénovation de celui-ci. Le dossier est prêt». Dans quelques jours, sitôt le rapport de l’INRAP publié, des appels d’offres seront lancés. Si pour l’heure l’élu reste un peu évasif sur les dates de début (printemps ?) et fin des travaux, il avance une possible livraison pour l’automne 2019. « Le pavillon retrouvera son aspect de l’époque avec ses fresques et ses armoiries. La façade des Nobles douze va retrouver son éclat, sa splendeur et les Bastiais et aussi les nombreux touristes pourront l’admirer».    





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie